Xiaomi, l’autre géant chinois du smartphone

Une fois de plus, le chinois Xiaomi surprend avec les chiffres. Grâce à un partenariat avec l’application de messagerie WeChat, celui-ci a vendu 150.000 smartphones en 10 minutes.

C’est ce que le constructeur a annoncé via son compte Weibo, le réseau social chinois : rupture de stock en quelques minutes. Il a vendu 150 milles unités de son smartphone Mi-3 en l’espace de 10 minutes via l’application de messagerie instantanée WeChat. Ceci prouve par la même occasion que l’application, qui est détenue par l’opérateur Tencent, a un potentiel énorme en matière de e-commerce.

Xiaomi, peu connu chez nous, est pourtant l’un des plus grands constructeurs de l’Empire du Milieu, le plus gros marché de la planète. Selon le cabinet Canalys, lors du deuxième trimestre, Xiaomi a vendu plus de smartphones qu’Apple, en Chine. Et – à l’époque – d’après Antutu, le Xiaomi Mi 2S a été le terminal le plus populaire du pays, devant le Galaxy S4 de Samsung.

Il y a un mois, ce constructeur a sorti son nouveau smartphone « haut de gamme », le Mi 3. Celui-ci se veut plus « Galaxy S4 Killer » que son prédécesseur. Le secret : de bonnes campagnes marketing, de bonnes spécifications mais des prix intéressants. Xiaomi avait alors annoncé 100 000 unités vendues en 86 secondes sur son site. Le même jour, ce constructeur avait réussi à écouler 3 000 SmartTV en moins de 2 minutes.

Contrairement aux constructeurs chinois plus connus comme ZTE, Huawei ou Lenovo, Xiaomi n’est surtout présent que sur son marché domestique, où son succès a été rapporté plus d’une fois. Il est actuellement valorisé à hauteur de 10 milliards de dollars. Mais tout nous laisse penser que celui-ci compte bientôt s’attaquer au marché occidental. D’ailleurs, en Europe, une partie du public attend déjà cela avec impatience. Imaginez le Mi-3, un processeur Nvidia Tegra 4 cadencé à 1.8 Ghz ou un Qualcomm Snapdragon 800, un écran HD 1080p de 5 pouces, une batterie  3050 mAh, un APN de 13 mégapixels de chez Sony, le tout à $327 pour la version 16 Go.

Xiaomi tâte déjà le marché Taiwanais et a récemment envoyé 10 000 unités de son modèle low cost, le Red Rice, pour être vendus sur l’île, via l’opérateur EasTone. A ne pas oublier également que cette année, le constructeur chinois a recruté Hugo Barra. Pour ceux qui ne seraient pas familiers à l’écosystème Android, il s’agit de l’ancien vice-président au développement des produits Android chez Google. Il a quitté la firme de Mountain View pour devenir le Vice-président de « Xiaomi International ».

(Source : TNW/FOCUS TAIWAN)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Vous êtes dans l’avion et là, Mario vous annonce qu’il va distribuer des Wii U à tous les passagers

A leur grande surprise, tous les passagers du vol 1883 de la Southwest Airlines ont reçu des consoles de jeu...

Fermer