Xiaomi n’est pas encore prêt pour les marchés occidentaux. Mais il se prépare

Avant de pouvoir se lancer aux USA et en Europe, Xiaomi doit s’assurer qu’on ne lui collera pas de procès.

XIAOMI CREATIVE COMMONS

Depuis qu’il a commencé à vendre ses accessoires aux Etats-Unis et en Europe, il est devenu impossible pour le chinois Xiaomi de cacher son intention de vendre ses smartphones dans ces marchés.

Fondé il y a près de 5 ans, l’entreprise chinoise se rapproche des géants comme Samsung, Apple et Lenovo en termes de volumes. Cette année, la start-up vise les 100 millions de mobiles vendus. Cependant, il vend principalement ses produits en Chine ainsi que dans quelques pays émergents comme l’Inde et (très récemment) le Brésil.

Et pour l’heure, le lancement de ses smartphones en France ou aux Etats-Unis (surtout) n’est pas imminent. Comme l’a expliqué le vice-président Hugo Barra, pour vendre des mobiles dans un pays comme les USA, il faudra mettre pas mal de choses en place, comme un service client digne de ce nom ou encore les certifications. Et cela prendra au moins un an. De plus, Xiaomi estime que son modèle économique ne fonctionnera peut-être pas autant qu’en Chine, notamment parce qu’à cause des mobiles subventionnés, ses tarifs low-cost n’intéresseront pas forcément les consommateurs.

Mais quoi qu’il en soit, Xiaomi rêve de conquérir l’occident. Et durant une interview avec Bloomberg, la journaliste Emily Chang a demandé au vice-président Hugo Barra si son entreprise a peur  des lois qui protègent les brevets et des éventuelles poursuites.

Ce dernier a admis que c’est le cas. Pour une entreprise comme Xiaomi, se protéger des procès comme ceux qui ont opposé Samsung et Apple prend du temps. Cependant, le vice-président a expliqué que Xiaomi prend déjà deux types de mesures. La première consiste à trouver des ententes et décrocher des licences, voir acheter des brevets. La seconde consiste à bâtir son propre portfolio, « à des fins défensives ». Actuellement, Xiaomi aurait ainsi déjà déposé plus de 2 000 brevets.

Pour rappel, lorsqu’il a commencé à vendre des smartphones en Inde, il a été accusé de violation de brevet par Ericsson. Mais les deux entreprises ont pu trouver un terrain d’entente.

(Source)

Image :By Vernon Chan [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
En juin, vous avez reçu plus de vrais e-mails que de spams

Pour une fois, les spams ont représenté moins de la moitié des e-mails échangés.

Fermer