Xiaomi se lance aux trousses d’Apple avec le Mi Notebook Air

Xiaomi a présenté hier le tout premier ultrabook de son histoire, le très prometteur Mi Notebook Air.

minotebook1

Xiaomi a fait pas mal de chemin depuis ses débuts en avril 2010. L’entreprise est en effet présente dans plusieurs pays d’Asie et elle compte en plus de nombreux produits différents à son catalogue.

Elle a en effet considérablement diversifié son offre au fil des années et elle ne produit plus uniquement des smartphones. Non, elle est aussi présente sur le secteur de la domotique mais également sur celui des objets connectés.

Xiaomi se lance sur le marché des ultrabooks

Il faut croire que ce n’était pas suffisant à ses yeux car elle a levé le voile hier matin sur le tout premier ultrabook de son histoire : le Mi Notebook Air.

La machine impressionne tout d’abord par ses finitions. Elle est effectivement dotée d’un très beau châssis métallique avec un encombrement similaire à celui du MacBook Air. Belle bête, donc.

Fidèle à ses habitudes, Xiaomi a fait le choix de décliner l’appareil en deux coloris et plus précisément en argent et en or.

En outre, le Mi Notebook Air se décline aussi en deux modèles respectivement dotés d’un écran de 12,5 et de 13,3 pouces. Ils n’héritent d’ailleurs pas de la même configuration.

Le modèle de 12,5 pouces embarque en effet un écran Full HD avec un Intel Core M3 couplé à 4 Go de mémoire vive et un SSD de 128 Go. Fait intéressant, on trouve aussi un emplacement pour ajouter un second disque. Sinon, la connectique est plutôt correcte avec un port USB Type-C (utilisé pour l’alimentation et utilisable comme port mini Display Port), une sortie HDMI et un port USB 3.0.

Deux modèles au  choix

Le modèle de 13,3 pouces va un peu plus loin pour sa part. Si l’écran se limite lui aussi à une définition de type Full HD, la machine est aussi équipée d’un Intel Core i5 Skylake doté de deux coeurs cadencés à 2,7 GHz, avec un GPU Nvidia GeForce 940MX et 8 Go de mémoire vive. L’espace de stockage passe à 256 Go en SSD et on conserve le second emplacement, avec deux ports USB 3.0, un port USB Type-C et une sortie HDMI.

Côté autonomie, le premier modèle tiendra 11 heures avec une seule charge pour une utilisation moyenne, contre 9 heures pour le second. Le prix ? Il est fixé à 3 499 ou 4 999 RMB suivant les versions, soit à quelque chose comme 480 ou 680 €, le tout sous Windows 10 forcément.

Seul bémol, ces machines visent le marché chinois et elles sortiront d’ailleurs là-bas le 2 août prochain. Rien de prévu pour l’Europe pour le moment.

3 commentaires

  1. C’est pas mal…
    Mais cette fois, même en import ça va être plus compliqué que sur un téléphone Xiaomi pour charger sur ce PC une ROM en Français (ça W10 le fait) mais avec un clavier AZERTY…
    Gluto

    • Tout à fait d’accord. Vu le châssis, le clavier ne doit pas être facilement accessible et il serait de toute façon surprenant que Xiaomi propose un modèle AZERTY en pièce détachée. La seule solution, ce sera de coller des stickers dessus mais le résultat risque d’être assez vilain.

      Dommage, donc.

      • J’utilise depuis plus de 10 ans des ordinateurs portable équipés de claviers QWERTY, ça ne m’a jamais posé de problème pour écrire en français., y compris en ce qui concerne les accents, cédilles…

Répondre