Yahoo revend des noms de domaine comme « sandwich.com »

Yahoo lance une foire aux noms de domaines. La société a décidé de revendre sur internet un nombre important de noms de domaine qu’elle avait enregistrés en plusieurs années d’activité.

Vous avez une chaîne de fast food ? Vous voulez que l’URL de votre page d’accueil soit « sandwich.com » ? Pensez à mettre entre 50.000 et 100.000 dollars de côté car Yahoo compte céder le nom de domaine.

Au fil des années, la société américaine a réservé un nombre important de noms de domaine considérés comme stratégiques, et qu’elle n’a finalement pas utilisés. Cette pratique est devenue courante chez les entreprises qui ont une quelconque relation avec le web. Réserver un domaine alors même qu’un projet est au stade de concept assure de disposer de l’adresse idéale si tout se concrétise. Certaines personnes achètent même ces noms de domaine dans l’unique but de les revendre plus chers.

Parmi la liste de ces noms de domaine, nous retrouvons des perles comme crackers.com, religious.net, jockeys.com, blogsport.com, dotbank.com ou encore cyberjokes.com. Des noms qui ont probablement été achetés pour presque rien mais qui peuvent maintenant être vendus à prix d’or. Ceux-ci seront vendus aux enchères sur la plateforme Sedo. Les noms de domaines qui ont été jugés les moins intéressants ont des fourchettes de prix entre $1 000 et $5 000. Le nom de domaine av.com, lui, se négociera à partir d’un million de dollars. Actuellement, il y a 29 noms de domaine sur la liste. Et Yahoo compterait encore en ajouter d’autres.

Les enchères ont débuté le 14 novembre et seront clôturées le 21. Les acheteurs s’arracheront certainement les bonnes affaires comme sandwich.com ou crackers.com, des noms qui peuvent offrir de bons positionnements mais qui ne coûtent pas un million de dollars. En tout cas, Yahoo pourrait bien tirer quelques bénéfices rondelets de l’opération. En ces temps de disette, tout est bon pour arrondir les fins de mois.

Dans sa publication sur le Tumblr de Yahoo, le Deputy General Counsel de la société a expliqué : « Quand vous êtes une entreprise qui existe depuis aussi longtemps que Yahoo, il y a beaucoup de choses amusantes sur lesquelles vous pouvez tomber. Cette année, nous avons constaté une énorme liste de noms de domaine que l’entreprise possède depuis un certain temps. […] il est devenu évident qu’il était temps de les libérer… »

(Source)


2 commentaires

Send this to friend

Lire les articles précédents :
entrée google house
OK Google : fais-moi la conversation

Google annonce la mise à jour de son moteur de recherche sur mobile, pour permettre notamment aux francophones d'avoir une...

Fermer