YouTube et musique à la demande : on en reparle

Les projets de streaming musical de YouTube ne sont pas tombés à l’eau. Bien au contraire.

Ecouteur, musique, pixabay

Alors que Spotify vient d’annoncer ses 10 millions d’abonnés premium, deux géants du numérique s’apprêtent sûrement à attaquer ce nouveaux marché, qui semble avoir signé l’arrêt de mort des téléchargements de musique.

En effet, selon le dernier rapport de l’IFPI (International Federation of the Phonographic Industry), les revenus provenant des téléchargements de musique ont baissé de 2.1 % tandis que les revenus issus du streaming ont augmenté de 51 %, pour atteindre le milliard de dollars.

D’un côté, nous avons Apple qui, selon les rumeurs, s’intéresserait fortement à Beats Audio pour son service de streaming Beats Music et de l’autre nous avons Google qui serait sur le point de lancer un service de musique à la demande, via YouTube, qui pourrait se nommer All Pass.

Le nouveau produit de Google serait alors destiné à entrer en confrontation directe avec des services comme Spotify ou encore le français Deezer. Si le nouveau service de streaming de Google n’a pas encore été officialité, celui-ci fait déjà l’objet de très nombreuses spéculations et son existence ne fait plus le moindre doute.

De négociations mouvementées avec les labels

D’après un article du Gardian, YouTube serait actuellement en train de discuter et d’approcher des labels. Et celui-ci userait de techniques de persuasion peu correctes. En effet, le Worldwide Independent Network accuse YouTube d’user de certaines tactiques pour essayer de forcer les labels à signer avec le nouveau service.

Le WIN représente des musiciens indépendants et évoque un contrat prédéfini ainsi que des menaces de bannissement des morceaux de YouTube, à défaut de signature. Le fameux contrat aurait été non-négociable et proposerait des rémunérations inférieures aux offres actuelles des acteurs comme Spotify.

Le WIN aurait déjà planifié un communiqué, mais l’a suspendu en raison de nouvelles discutions avec YouTube. Néanmoins, The Guardian a tout de même publié l’histoire.

Pour les musiciens indépendants, la présence sur des plateformes comme YouTube ou SoundCloud est tout simplement indispensable.

(Source)


3 commentaires

  1. Ben oui c’est exactement ce que fait Google avec Google Music ! 😀 Ils vont pas développer deux fois le même service…

    En revanche ce qui est possible, c’est qu’ils décident d’utiliser la brand youtube à la place de google musique, ou en plus (même service, 2 interfaces dont l’une profondément intégrée à youtube

  2. Une offre premium VEVO en gros ? Pourquoi pas mais reste à savoir ce que ça apporterait à la version gratuite. Peut-être des streamings live de concerts ou ce genre de choses ?

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Secret
Le réseau social anonyme « Secret » est maintenant disponible sur Android

Avez-vous déjà entendu parler de Secret ? Le réseau social qui fait frissonner la Silicon Valley en permettant de partager...

Fermer