YouTube forme ses stars à la réalité virtuelle

Pour avoir plus de contenus en VR, YouTube a décidé de former ses créateurs.

YouTube n’aurait pas l’audience qu’il a aujourd’hui sans ses stars comme PewDiePie, Norman, Ciprien ou Enjoy Phoenix qui font des millions et mĂȘme des dizaines de millions de vues sur chaque vidĂ©o.

La plateforme de Google a dĂ©jĂ  investi pas mal d’argent pour soutenir ces crĂ©ateurs. Et selon des rumeurs, il lui est mĂȘme dĂ©jĂ  arrivĂ© plusieurs fois de casser sa tirelire (façon de parler) pour que ceux-ci ne se laissent pas sĂ©duire par les concurrents comme Facebook.

Aujourd’hui, on apprend par ailleurs que Google est en train de former ses crĂ©ateurs pour qu’ils soient capables de crĂ©er du contenu en rĂ©alitĂ© virtuelle pour YouTube. C’est ce qu’a rĂ©vĂ©lĂ© Kelly Merryman, YouTube VP of content partnerships, lors d’un entretien avec TechInsider Ă  Cannes Lion. Elle explique que Google a dĂ©jĂ  mis Ă  disposition des camĂ©ras Ă  360° dans certains YouTube Spaces.

Pour rappel, les YouTube Spaces sont des espaces de production et de formation que Google met Ă  disposition des crĂ©ateurs de sa plateforme de vidĂ©o. Tous les crĂ©ateurs de YouTube n’y ont pas accĂšs, mais seulement ceux qui ont atteint un certain nombre de followers sur leurs chaĂźnes. En octobre 2015, un YouTube Space a d’ailleurs Ă©tĂ© ouvert dans les locaux parisiens de la firme de Mountain View. Les chaĂźnes YouTube avec plus de 1 000 followers y ont accĂšs.

YouTube supporte dĂ©jĂ  les vidĂ©os en rĂ©alitĂ© virtuelle et Google propose dĂ©jĂ  un casque de rĂ©alitĂ© virtuelle low-cost appelĂ© Cardboard. Mais lors de sa derniĂšre confĂ©rence I/O, la firme de Mountain View a prĂ©senté une nouvelle plateforme de rĂ©alitĂ© virtuelle appelĂ©e Daydream ainsi qu’un mode « VR » pour la prochaine version d’Android. Et en formant ses crĂ©ateurs, Google s’assure d’avoir des sources de contenus pour cette nouvelle plateforme.

Présentation de Daydream lors de la conférence I/O

Présentation de Daydream lors de la conférence I/O

YouTube Red se porte bien

Sinon, l’interview portait aussi sur YouTube Red. Pour rappel, il s’agit d’une offre premium lancĂ©e aux Etats-Unis par Google. Pour le mĂȘme prix qu’un abonnement Netflix ou un abonnement Spotify, YouTube Red offre du streaming sans publicitĂ©s sur YouTube, l’accĂšs Ă  certaines fonctionnalitĂ©s bloquĂ©es chez les utilisateurs non-payants, l’accĂšs Ă  des sĂ©ries crĂ©Ă©es avec les stars de YouTube, un service similaire Ă  celui de Spotify sur YouTube Music et un accĂšs au streaming audio de Google Play Music.

Mais contrairement Ă  ses concurrents, YouTube n’a pas encore donnĂ© de statistiques concernant le nombre d’abonnĂ©s Red aux Etats-Unis. Lors de son entretien, Kelly Merryman a simplement indiquĂ© que l’offre n’en est encore qu’à ses dĂ©buts, mais que YouTube est satisfait des rĂ©sultats.

D’autre part, contrairement aux services comme Spotify ou Deezer pour lesquels l’objectif est de convertir les utilisateurs de l’offre gratuite en utilisateurs payants (qui rapportent plus d’argent), YouTube Red n’a pas un nombre d’utilisateurs spĂ©cifique Ă  atteindre. En lançant cette offre, la firme de Mountain View souhaitait simplement donner une alternative Ă  l’offre gratuite financĂ©e par la publicitĂ©. « La pub reste notre cƓur de mĂ©tier, lit-on dans l’interview», mais Google voulait donner le choix aux utilisateurs de YouTube.

(Source)


RĂ©pondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Jon Snow dans l'Ă©pisode Battle of The Bastards de Game of Thrones
Game of Thrones vient de battre un nouveau record sur internet

Et pour une fois, il ne s’agit pas d’un record de piratage.

Fermer