YouTube : son nouveau rival sera créé par son fondateur et ex-CEO

Chad Hurley a été l’un des fondateurs et le CEO de YouTube. Créé en 2005, revendu à Google en 2006 pour 1,65 milliard de dollars, il est resté chez Google jusqu’en 2010. Aujourd’hui il s’apprête à lancer un nouveau service de partage de vidéos.

De nombreux entrepreneurs sont mono-maniaques et vont constamment adresser le même marché. C’est le cas de Chad Hurley qui est devenu expert en interface utilisateur dans le domaine de la vidéo. Ce n’est donc pas étonnant d’apprendre aujourd’hui qu’il souhaite revenir avec un nouveau service vidéo.

Le nouveau YouTube pourrait être lancé dans 1 mois

Chad Hurley est monté sur la scène de la conférence South by Southwest pour annoncer qu’il aurait souhaité voir la conférence se dérouler 1 mois plus tard, puisqu’il aurait ainsi été en mesure de lever le voile sur son nouveau produit.
Le co-fondateur de YouTube restera très énigmatique sur les fonctionnalités exactes de son nouveau projet, mais annoncera qu’il s’agira d’un service basé sur la vidéo… qui donnera la flexibilité nécessaire pour permettre aux utilisateurs de travailler et créer du contenu ensemble.

Un concurrent de YouTube ?

La première description de ce nouveau service laisse à penser que Chad Hurley souhaite créer un meilleur YouTube.
La question lui a été posée : est-ce dans ses intentions ?
Il répondra qu’il ne sont « pas prêt à tuer YouTube… pour l’instant ».
Il ajoutera qu’il y aura toujours une place pour YouTube et que son intention est de créer une plateforme mieux pensée pour la collaboration.

L’ex-CEO de YouTube semble avoir ce qu’il faut pour amener une nouvelle innovation disruptive dans le secteur de la vidéo en ligne.
Et si le produit est bon, mais qu’il n’a pas les ressources nécessaires pour donner toute son envergure au service, soyons sûr qu’il pourra retourner voir ses anciens collègues chez Google pour leur revendre sa start-up pour un (ou deux) petit milliard de dollars.

(source / Crédit photo : Joi)

Invité
11 mars 2013

C’est un peu Ashton Kutcher dans Mon Oncle Charlie le mec

Invité
11 mars 2013

En espérant que ce nouveau service vidéo fonctionne correctement chez Free…sinon je suis assez impatient de connaître les futures améliorations que ce service peut apporter ;) Paulo

Invité
11 mars 2013

Cela va être du de faire changer la mentalité des internautes qui ont « youtube » ancré dans leur cerveau au même titre que facebook. Mais avec un joli nom et un service novateur il y a certainement moyen de prendre des parts de marchés du secteur de la vidéo qui est en pleine explosion.

Invité
11 mars 2013

Vivement ;-)

Invité
FolF
11 mars 2013

Sympa, bon ça n’ira jamais loin sauf rachat par un grand groupe. A l’époque si le monsieur avait continué YT, ça se serait certainement terminé en désastre :/
Google a mis des années à ne pas faire de perte avec ce service, l’infra pour gérer les vidéos doit être simplement énorme…

Mais bon courage quand même :d

Invité
11 mars 2013

Je suis curieux de voir quelles innovations il peux apporter. Mais se confronter à Google dans ce domaine c’est un peux suicidaire à mes yeux. Et puis on peut pas dire qu’il n’y a pas de concurrents dans ce domaine.

Invité
11 mars 2013

Difficile de changer les habitudes surtout sur le net, puis Youtube est vraiment une référence donc à voir…

Invité
Anonymous
11 mars 2013

Pour ma part je suis vraiment curieuse de voir ce qu’il peut éventuellement apporter à une nouvelle plateforme de vidéos, je vais suivre cela de plus près… mais au vu de ce que Chad Hurley a déjà fait sur youtube et les contacts qu’il a dû garder, ça peut éventuellement être du bon et les premiers à publier des vidéos peuvent un jour être très heureux d’avoir été les premiers !!

Invité
Diego
11 mars 2013

Note, s’il n’a pas dilapidé son bas de laine, il n’est pas près d’avoir besoin de lever des fonds !

Invité
11 mars 2013

Dur dur de déloger les géants et les dinosaures du net… Déjà que youtube n’a pas l’air d’être effrayé par dailymotion, je ne vois pas en quoi pourrait se démarquer son nouveau concurrent…

 
Lire les articles précédents :
Orange lance son incubateur, Orange Fab, et part à la conquête de l’Ouest

Orange l’un des principaux acteurs du numérique en France et en Europe, grâce à son métier d’opérateur télécom, lance l'incubateur...

Fermer