YouTube supprime la parodie féministe de Blurred Lines par erreur

YouTube a admis que la suppression de la vidéo « Defined Lines », une parodie féministe du clip « Blurred Lines » de Robin Thicke, a été une erreur.

Le clip en question a été mis en ligne le 29 aout, supprimé le premier septembre, puis remis en ligne le lendemain. Au moment où nous écrivons, la vidéo originale a été vue 689 300 fois. La parodie « Defined Lines » est chantée par trois étudiantes de l’université d’Auckland dénommées Olivia Lubbock, Zoe Ellwood et Adelaide Dunn. En tant que parodie féministe, le clip inverse les rôles des genres (ce sont des hommes en boxer qui dansent autour des chanteuses), par rapport au clip de Robin Thicke, qui fait actuellement partie des morceaux les plus en vogue, mais aussi des plus contestés. Les paroles sont également adaptées à ce que le groupe de filles veut communiquer.

S’adressant au Wall Street Journal, un représentant de  YouTube a expliqué qu’étant donné le nombre de vidéos circulant sur la plateforme, ce genre d’erreur peut arriver. Ce dernier a ajouté que le service s’efforce de réparer l’erreur dans les meilleurs délais, lorsque cela arrive.

La nudité sur YouTube

Rappelons que la vidéo originale du clip « Blurred Lines » de Robin Thicke (feat. T.I. and Pharrell Williams), avec des figurantes topless, avait été retirée de YouTube au mois d’avril. Elle a été remise en ligne le 6 juillet, tandis que la version censurée n’a eu aucun problème.

La remise en ligne de la vidéo explicite de Robin Thicke aurait été due à l’arrivée de « Tunnel Vison » de Justin Timberlake. Tout d’abord retirée, elle a été remise en ligne, dans sa forme « topless ». On peut supposer que YouTube a dû faire face à un souci d’égalité de traitement entre les deux artistes.

En ce qui concerne la nudité, la plateforme de Google a sa politique. La nudité est admise si la vidéo a un caractère scientifique, pédagogique, documentaire ou artistique, mais elle est normalement non-accessible aux mineurs. Justin Timberlake et Robin Thicke n’étant pas à proprement parler des scientifiques, ils doivent donc entrer dans la catégorie « artistes »…

Vous êtes curieux ? Voici le clip de « Defined Lines »

(Source)


7 commentaires

  1. Heu, Auckland C’est en Nouvelle-Zelande et pas aux USA! Il y a bien Oakland en californie, mais dans le cas present il s’agit bien de 3 kiwies 🙂

  2. Oui, il a y bien l’Auckland University 🙂 ces 3 jeunes filles ont passee leur semaine a faire des interviews ici avec tous les medias kiwis.

  3. Parodie féministe ? Qui inverse les rôles ? Ce n’est pas du féminisme, c’est juste le même clip inversé. Voir plus trash. Aucun intérêt car finalement elles se retrouvent elles même à se laisser toucher et embrasser par leur soit disant esclaves. Elles restent donc indirectement soumises.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Les hashtags Facebook n’ont pas l’impact viral escompté

Les hashtags semblent ne pas avoir trouvé leur place sur Facebook pour le moment. D'après une étude menée par EdgeRank...

Fermer