YouTube : un cofondateur révolté par le nouveau système de commentaires

Jawed Karim, l’un des co-fondateurs de YouTube, n’apprécie pas vraiment le nouveau système de commentaire via Google+ imposé par Google, et le fait savoir.

Jawed Karim sur YouTube YouTube : un cofondateur révolté par le nouveau système de commentaires

S’il y a un co-fondateur de YouTube qui a peu fait parler de lui, c’est bien Jawed Karim. Pour rappel, c’est lui qui avait publié la première vidéo de YouTube – une visite du zoo de San Diego, aux Etats-Unis – à l’époque où la plateforme n’appartenait pas encore à Google. Après 8 ans de silence radio, ce dernier se manifeste. Voici ce qu’il a déclaré : “why the fu** do I need a google+ account to comment on a video?” ou “Pu****, pourquoi ai-je besoin d’un compte Google+ pour commenter une vidéo ?”.

Car depuis sa première vidéo d’il y a huit ans, Jawed a été peu présent sur sa chaîne YouTube. Et actuellement il semblerait que l’entrepreneur soit outré par la récente décision de Google, qui était supposée harmoniser les commentaires sur YouTube et les rendre plus  « Facebook » et « Twitter ».

Google a précédemment décidé de changer la manière dont les commentaires sont publiés sur YouTube. Comme indiqué par Jawed Karim, il vous serait nécessaire d’avoir un compte Google+ pour commenter une vidéo sur YouTube. Ce nouveau dispositif offre cependant quelques avantages. En effet, grâce à l’intégration de son réseau social sur le système de commentaire de YouTube, Google vous permet d’accéder à de nouveau paramètres.

Il est par exemple possible de restreindre la visibilité de vos commentaires à des comptes ou des cercles spécifiques. Vous avez également la possibilité de partager ces commentaires sur Google+. Cette mesure vous permet aussi d’avoir un tri plus pertinent des commentaires.

En revanche, tout cela vous oblige à vous inscrire sur le réseau social de Google si vous désirez laisser un avis sur une vidéo ou participer à une discussion. Et c’est là le problème. Car une partie du public, comme le co-fondateur de YouTube, n’aime pas être « forcé ». Et la décision peut aussi être interprétée comme un moyen d’attirer l’audience de YouTube vers Google+.

Actuellement, le réseau social compterait 300 millions d’utilisateurs par mois, contre 190 millions au mois de mai. Ceci le place au deuxième rang sur le classement des réseaux sociaux par nombre d’utilisateurs. En revanche, nous n’avons pas de données concernant le temps passé par ces 300 millions d’internautes sur la plateforme – un indicateur qui serait intéressant pour savoir si placer des publicités dessus est rentable pour d’éventuels annonceurs. Jusqu’à présent, une grande partie des médias et des marques focalisent encore leurs actions « réseaux sociaux » sur Facebook et Twitter.

(Source : Jawed Karim)

12 commentaires

  1. Google+ 300millions d’utilisateurs? Cette bonne blague… Forcément si des qu’on passe sur Gmail ou Youtube on fait parti des utilisateurs de Google + …

  2. Peut-être être conscient que dans ce domaine, celui de la « net identity », et même si il n’y a pas de « fatalité technique », aucune loi « défensive sur l’existant » ne fonctionnera, il y a un vrai problème de structure, besoin d’un nouveau rôle et séparation des rôles :
    http://iiscn.wordpress.com/201.....aise-idee/

  3. @H-hich: contrairement à ce que tu racontes, personne n’est obligé de s’abonner à Google+ pour utiliser Gmail, de même pour Youtube, c’est juste pour pouvoir commenter, Youtube continue d’être accessible.
    Et oui, Google+ a de plus en plus de succès, mais Google s’en fout d’avoir les 900 millions de user Facebook, Google considère G+ comme une plateforme qui réuni tous ses services et c’est plutôt bien vu.

  4. Qu’ils aillent se faire voir avec leur reseau social. On faisait très bien sans et un jour, cette merde disparaîtra. En tous cas, Google ne merite
    qu’un boycott de YouTube.

  5. @zebulon

    Difficile pour Youtube de boycotter Google, car Youtube appartient à Google :-) et pour ça il a payé 1,65 milliards de dollars

  6. Créateur, j’ai fermé mon compte YouTube que je ne souhaite pas voir couplé à Google+, usine à gaz dont je n’ai que faire. La nébuleuse Google partait de bonnes idées dont on retient Google Books, Maps, Street View, Picasa, et le YouTube d’il y a quelques années, plus ergonomique, plus plaisant avec son interface personnalisable. Malgré la fronde des utilisateurs, on a dû se faire au YouTube nouveau, et accepter que l’ouverture d’un compte YT soit conditionnée à la création d’un profil G+. Depuis quelques mois, Google devient un gros machin totalitaire au maniement de plus en plus compliqué, alourdi de ce G+ qui ambitionnait de concurrencer le déjà totalitaire Facebook et qui ne réussit qu’à donner envie d’aller voir en face si l’herbe est plus verte. Retour donc sur Vimeo et sur le français Dailymotion, depuis longtemps délaissés, et sur la liberté de ne pas rejoindre les réseaux asociaux.

  7. Le système de commentaires sur Youtube était déjà une horreur, au lieu de l’améliorer (refaire) ils l’ont empiré… Quel dommage…

  8. La fronde des utilisateurs: surtout des trolls qui pouvaient cracher leur haine anonyme. Résultat: sur Youtube, presque 100% de commentaires inutiles.
    Tu peux aller faire un tour sur DM, c’est ça qui est beau dans la liberté de choisir son service, mais en ce qui me concerne, je ne vais pas sur DM ca rleur application smartphone/tablette est ultra pourrie.

  9. Ah tiens encore censuré (enfin modéré si vous voulez) ici, rigolo (dommage pas sauvé de screen).
    L’ouverture d’esprit geekesque légendaire c’est quand même quelque chose ! :)

  10. Google n’imposera pas ses idées, fût-il un géant de l’internet. La jeunesse déteste la contrainte et ce n’est pas Google qui lui imposera sa façon de voir.
    Obliger l’internaute à associer ses commentaires sur You Tube à un compte Google+ relève du totalitarisme. Demain, pour consulter une vidéo sur YT, il faudra un compte Google+.
    Ces reseaux sociaux sont une pure merde, qu’il s’agisse de Facebook ou de G+ et qui poursuivent un seul et même but : dresser le pedigree de chacun, son profil psychologique au travers de ses commentaires avec comme destinataire final cette organisation gouvernementale pointée du doigt-et on ne le remerciera jamais assez- par Snowden.

  11. « Demain, pour consulter une vidéo sur YT, il faudra un compte Google+. »

    Pure spéculation :)

    « poursuivent un seul et même but : dresser le pedigree de chacun, son profil psychologique… »

    Possible, en tout cas c’est le seul moyen d’avoir des services web bien foutu, sinon il faudrait tout payer ou revenir en 99…