ZombiU sur Wii U : le Gamepad lui va si bien [test]

ZombiU est la première exclusivité de la console Wii U. Ubisoft a concocté un survival horror avec la volonté affichée d’exploiter la tablette/contrôleur Gamepad. Vous serez en première ligne pour affronter des zombies qui ont envahi Londres. Mais Ubisoft est aussi en première ligne avec ce jeu attendu par de nombreux gamers. Voyons voir si George A. Romero aurait apprécié.

Le genre survival horror a gagné ses jalons avec des jeux comme Resident Evil (même s’il les perdus depuis quelques temps), Silent Hill ou encore Left 4 Dead. Ubisoft prend le pari de renouveler le genre et de monter en première ligne pour le lancement de la Wii U ; le jeu est d’ailleurs proposé dans un pack spécial contenant le jeu ZombiU ainsi qu’un contrôleur gamer (utile pour jouer en multi local à deux ; on en reparlera plus tard).

Ubisoft avait salué le lancement de la console Wii avec Red Steel il y a maintenant 6 ans de cela. Cette fois-ci, c’est au studio Ubisoft Montpellier qu’ont doit l’exclusivité ZombiU sur WiiU.

Décidément, Londres aura marqué l’année 2012. Mais dans ZombiU, il faudra devenir médaille d’or en mode survie. Pas de clichés avantageux d’une capitale moderne et accueillante ici, Londres apparaît austère et en ruines. Et pour cause puisque « l’humanité doit être purifiée par des anges noirs pour qu’elle renaisse de ses cendres. » (c’est dans la Bible : Apocalypse (Révélation) 9.6). Le virus qui a transformé les hommes en zombie vous a toutefois épargné vous et quelques autres (probablement grâce à une protection immunitaire spécifique). Mais les autres zombies ne l’entendent pas de cette oreille (pour ceux qui en ont encore une).

WiiU survive ?

Le jeu débute par une très belle cinématique qui vous plonge dans le vif du sujet. La perfide Albion est devenue un paysage apocalyptique et en particulier, les rues de Londres dans lesquelles vous êtes lâché d’entrée de jeu. Mais vous n’êtes pas seul. Une voix mystérieuse vous guide, vous, ce survivant épargné (croyez-vous donc ?). Mais « combien de temps allez-vous survivre ? ». Oh my god ! C’est la question qui s’affiche d’emblée sur l’écran du Gamepad. Le décor est planté à défaut de planter votre batte de cricket dans la face de ces sortis d’outre-tombe (patience, ça viendra !).

Deux modes de jeu s’offrent à vous : les modes « survie » et « normal ». Pour ce dernier, vous pouvez choisir entre deux niveaux de difficulté : « poltron » et « standard ».

Votre ange gardien vous permet de suivre le fil rouge du scénario et vous oriente dans les lieux grâce à l’utilisation des caméras de surveillance. Dans un premier temps, il faudra trouver le rescapé précédent, l’achever à la batte de cricket (PEGI 18 oblige) et récupérer son sac à dos.


I will survive

Héro malgré vous

Il s’agit d’un véritable survival horror. Vous n’incarnez pas un spécialiste des armes à feu ou des techniques de combat (comme dans Resident Evil). Non, vous êtes simplement un habitant de Londres (une femme ou bien un homme de différentes professions) qui a survécu de façon miraculeuse. C’est la raison pour laquelle, souvent, il sera préférable de ruser en contournant plutôt que d’affronter une horde de zombies. Pour en venir à bout de ces pourfendeurs de carotides avec votre batte de cricket, il faut s’y prendre à maintes reprises. Autant dire que face à deux zombies simultanément, la tâche s’avère coriace. Au-delà, il est préférable de mettre les voiles et chercher à contourner grâce à des raccourcis que vous découvrirez sur la carte.

Votre guide vous épaulera mais c’est aussi votre sac à dos et son précieux contenu qui vous seront d’une très grande utilité.

La mort vous va si bien

Le jeu génère beaucoup de stress car vos munitions sont limitées en quantité et vous évoluez souvent dans la pénombre. Mais surtout, lorsque vous mourez, c’est réellement définitif. Frustrant au départ, cela joute à l’immersif du jeu. On est aux antipodes des productions actuelles dans lesquelles on peut se faire tuer tous les 100 mètres sans que cela n’affecte réellement le déroulement du jeu. Dans ZombiU, lorsque vous mourrez, c’est retour direct au hub, ce refuge dans lequel vous vous reposez. Il ne faudra pas s’attacher au personnage que vous incarnez car vous en changerez souvent.

Vous vous retrouvez alors dans la peau d’un autre personnage. Votre première préoccupation consistera à rendre visite à votre ancien personnage et d’user de votre batte pour récupérer le contenu de votre sac à dos.

Les missions sont entamées avec une angoisse non feinte. Il faudra trouver un endroit pour dormir qui signalise un point de sauvegarde.

On regrettera l’absence de cinématiques pour entrecouper certains passages. Cela aurait permis de rompre avec certains aspects répétitifs. Les morts-vivants sont par exemple assez semblables et seul leur nombre modifie la donne et le comportement à adopter.

On notera également la quasi absence de musique. Cela met toutefois en exergue les bruits alentours (grognements de zombies et gémissements).


Checkpoint dans le jeu

Jouer a l’économie

Lorsque la barre de vie apparaît rouge sur l’écran du GamePad, il faut savoir que la moindre morsure vous sera fatale. On l’apprend assez vite à ses dépens.

Pour couronner le tout, les munitions sont en nombre limité, les déflagrations attirent les morts-vivants présents aux alentours, il faut armer la batte avant de porter le coup et il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour terrasser le moindre zombie. Ajoutez à cela que certaines zones sont très sombres.

Avec tout cela, la messe semble dite pour survivre dans cet environnement hostile.

Toutefois, on apprend à ruser et à se débrouiller avec son attirail. Ainsi, les fusées éclairantes que vous pourrez récupérer çà et là vous permettent de faire diversion puisque les zombies sont attirés par la lumière.

God save the hemoglobin

La tension est omniprésente et les développeurs ont su distiller des scènes qui ajoutent au stress. Il y a ainsi des passages très angoissants dans lesquels il faudra trouver la combinaison d’une porte alors que des zombies arrivent sur vous. Et pas question de pause ici puisque lorsqu’on scanne l’environnement avec le Gamepad ou bien qu’on examine le contenu du sac à dos, le jeu ne s’interrompt pas.

On est ainsi très proche du « réel » ou du moins des scènes d’actions des séries (The Walking Dead) ou des films. Pas de répit, l’action se poursuit et met vos nerfs à rude épreuve. Stressé certes mais a-t-on peur pour autant ?

On cherchera également des raccourcis cachés dans les égouts qui vous ramènent directement à votre refuge.

Rappelons tout de même que le jeu peut heurter la tête des zombies sensibilité des plus jeunes. Si ZombiU vous emmène dans différents lieux de Londres dont Buckingham Palace, l’hémoglobine y règne au royaume de sa Gracieuse… des zombies.

L’exploitation du Gamepad

Elle est exemplaire. En cela, Ubisoft a mis un point d’honneur à l’exploiter le mieux et le plus possible. On peut tout simplement dire que ZombiU s’articule entièrement autour de la tablette de la Wii U.


Le Gamepad : l’arme absolue pour survivre

Il permet bien entendu d’avoir accès à l’inventaire (contenu du sac à dos). Mais il sert également à scanner l’environnement pour détecter les objets potentiellement intéressants ainsi que les zombies. Vous pouvez marquer les éléments détectés qui vous seront indiqués une fois le scanner éteint (très pratique et bien vu). Il peut aussi servir à voir ce qui est affiché par les caméras de surveillance que vous aurez piratées. Un radar détecte les mouvements suspects et le Gamepad affiche par ailleurs les cartes.

Si au début, on a tendance à regarder presque exclusivement le Gamepad (puisqu’il permet de se déplacer sans même regarder l’écran TV), on apprend rapidement à jongler d’un écran à l’autre, les deux s’avérant complémentaires au final. C’est très bien pensé de la part d’Ubisoft avec la voix de votre guide qui vous arrive directement via le Gamepad. Cela ajoute au côté immersif.

La tablette se révèle être votre meilleure arme dans le jeu. Sa maîtrise devient rapide et on se félicite de pouvoir simplement y consulter l’inventaire sans passer par l’écran de la HDTV.

On notera toutefois que dans la mesure où le Gamepad participe pleinement et de façon complémentaire au jeu, il n’est pas possible de jouer exclusivement sur la tablette comme c’est le cas avec d’autres jeux.

Ce sera l’un ou l’autre dans les jeux. Mais, on préfère largement qu’il soit mis en oeuvre pour ajouter à l’expérience de jeu plutôt que pour simplement switcher d’un écran à l’autre.


Mode Multi local à deux joueurs

Durée de vie (du jeu bien entendu !)

Une bonne douzaine d’heures est nécessaire pour terminer le jeu et un peu plus si vous explorez absolument tous les endroits pour trouver les différents objets. A cela, Ubisoft a ajouté un multi local à deux joueurs plutôt fun. La personne qui jouera au Gamepad aura pour tâche de venir à bout de celui qui jouera avec le contrôleur gamer (livré avec le pack ZombiU). Pour y parvenir, il fera apparaître des zombies sur la carte. Il n’y a malheureusement que quelques cartes. Ce multi se décline en modes « capture de drapeau » et survie où il faudra achever un maximum de zombies.
On notera également qu’il est possible de laisser des indications (écrites sur les murs par exemple) aux autres joueurs en ligne (Dark Souls dispose du même système).

LE jeu incontournable ?

Ubisoft est largement présent dans le lineup de sorties de la Wii U (avec Just Dance 4, The Lapins Crétins Land et donc ZombiU). Avec son survival horror, l’éditeur français signe probablement le début d’une nouvelle franchise. Le jeu n’est pas exempt de défauts. On regrettera ainsi qu’il ne nous éblouisse pas avec des graphismes sublimes (ils restent toutefois bons dans l’ensemble). Mais le gameplay est vraiment là et l’ambiance également. Et surtout, le Gamepad est utilisé de façon exemplaire. Il est la preuve qu’utilisé intelligemment avec quelques trouvailles, il est capable de rendre un jeu très immersif. On espère maintenant que les autres éditeurs suivront cette voie.

Dans ZombiU vous serez éliminé de nombreuses fois mais le jeu a également réussi à éliminer les doutes (pas de lags, très bonne utilisation de la tablette…) qui pouvaient subsister quant au potentiel du Gamepad qui s’avère ici l’élément différenciateur (par rapport aux PS3 et Xbox 360).

Pour la petite histoire, Zombi fut le premier jeu à la fois développé et édité par Ubisoft. Le jeu sorti en 1986 sur Amstrad CPC. L’histoire se passait alors à Berkeley, ville connue pour son université.


8 commentaires

  1. Je suis content que vous ayez testé ce jeu, c’est le seul qui m’a attiré à la sortie de la console. Le reste ne m’enchante guère. Le truc qui me turlupinait c’était « un jeu de zombie sur Wii » ? D’après ce que vous en dites, il a l’air excellent. Il ne me reste plus qu’à me procurer une console et le tour est joué.

  2. Rénald

    @HomeLoisirs , le jeu n’est pas parfait. Mais, je me suis éclaté avec. J’en attendais beaucoup et il m’a séduit sur les points que je n’attendais pas autant (utilisation du GamePad vraiment sympa) mais légèrement déçu sur le graphisme pour être honnête (j’avais en tête ce sublime trailer du jeu avec l’hymne anglais) sans que ce soit rédhibitoire.

  3. Je n’ai pas testé le jeu moi non plus. Cependant le gamepad a l’air d’être bien implémenté dans ce jeu.
    J’ai vraiment hâte de voir les prochaines sorties sur cette console 🙂

  4. C’est surtout ça que je me demandais : et les graphismes dans tout ça ? Parce que chez Nintendo, c’est plus leur point fort depuis Star Wings sur SNES ^^

  5. Rénald

    @HomeLoisirs , le potentiel (en termes de graphismes) est bien présent dans la Wii U. Mais, il faut toujours un temps d’adaptation pour que les développeurs prennent la mesure du hardware et l’exploitent pleinement. Pour l’heure, de ce que j’ai vu, ils se concentrent surtout sur l’utilisation du GamePad. Ce n’était pourtant gagné d’avance. Ainsi, on a vu pour la PS Vita que les développeurs n’exploitaient pa vraiment (ou très peu) le pad tactile au dos ou même l’écran tactile.

  6. ZombiU est l’un des jeux qui exploite le mieux le Gamepad, pour autant le potentiel graphique m’inquiète un peu puisque certains jeux rament comme COD black ops 2 ou Mass Effect 3. Sony pourrait rapidement concurrencer Nintendo avec sa PS Vita et sa PS3/PS4. Qui vivra, verra !^^

  7. Je ne joue plus aux jeux vidéo depuis belle lurette, mais il a l’air sympa et pour peu le démon du jeu me reprendrait presque !

    En tout cas, et c’est une des raisons pour laquelle j’ai arrêté les jeux vidéo, si ça continue les zombies ce sera nous :

    http://www.lemarginalmagnifiqu.....ifice.html.

    Mais c’est vrai aussi que tous ces divertissements vidéoludiques sont tentants dans un monde de plus en plus fou.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
[LeWeb’12] Jouez et gagnez des bons plans avec Deal ou Face

Deal ou Face donne la possibilité aux internautes de gagner des coupons pour bénéficier des bons d’achat ou de réduction...

Fermer