Zwarte Piet, une importante mobilisation sur Facebook pour sauver une tradition jugée raciste

L’affaire Zwarte Piet, un personnage traditionnel jugé raciste, a su mobiliser les hollandais qui ont affiché deux millions de soutiens en deux jours.

L’affaire n’a pas vraiment été relayée et pourtant, elle sonne un peu comme celle du bijoutier de Nice et de sa page de soutien au succès aussi fulgurant qu’impressionnant. Cette histoire, c’est celle du personnage ‘Zwarte Piet’ – Pete le Noir -, un protagoniste traditionnel aux Pays-Bas. Traditionnel, certes, mais à ‘légère’ tendance raciste : Zwarte Piet est le cliché du Noir à l’époque coloniale. Oui, le même que l’on peut voir dans Tintin au Congo avec de grosses lèvres rouges, des habits plutôt étranges et une tendance à faire des bêtises. Si l’on regarde l’affaire par ce prisme, ce personnage incarne une image dégradante des personnes noires de peau.

Un personnage populaire

Cependant, l’ami Piet est un homme qui  chaque année, vient rendre visite aux enfants. Le 5 décembre, il vient d’Espagne accompagné de Sinterklaas (le Saint-Nicolas hollandais) pour punir les enfants méchants et récompenser les enfants sages. Finalement, c’est une sorte de mélange entre le père Noël et le père Fouettard. Zwarte Piet est donc une vieille tradition aux Pays-Bas et les hollandais y sont plutôt attachés. C’est pour cela que, lorsque l’ONU a décidé d’y toucher, une bonne partie du pays s’est mobilisée pour faire barrage…

ZwartePiet

Une mobilisation impressionante

La départ de l’incendie provient de Verne Shepherd, professeure d’université et spécialiste de l’esclavage. Elle a déclaré que la tradition Zwarte Piet était raciste et elle a déclaré que celle-ci devait être supprimée. Vu qu’elle fait partie d’un groupe de 72 experts auprès du Haut-Commissariat aux droits de l’homme des Nations unies, sa voix peut-être entendue et l’ONU peut décider d’agir en conséquences. La nouvelle s’est répandue et une page de soutien Facebook a été créée pour défendre cette tradition. En deux jours, du 22 au 24 octobre, plus de deux millions de personnes ont rejoint la page pour afficher leurs opinions. Tous les fans ne sont pas forcément hollandais, mais on peut dire que la mobilisation a été très forte lorsque l’on sait que le pays compte 16 millions d’habitants.

Racisme ou simple tradition ?

Les arguments pour justifier du caractère non-raciste de Zwarte Piet sont les suivants : « s’il est noir, c’est parce qu’il est tombé dans une cheminée ». Notre curieux personnage est donc couvert de suite… mais juste sur le visage et les mains ! Bref, sans justifier du caractère raciste ou non de la chose, on peut comprendre que les hollandais aient envie de conserver une tradition qu’ils perpétuent depuis des années et ce, sans forcément penser à mal.

Au final, la censure doit-elle écraser ce genre d’évènements ? Certes, il y a un caractère cliché qui peut déranger mais doit-on passer cette tradition au rouleau compresseur ? Je vais reprendre l’exemple de Tintin au Congo. L’image affichée des Noirs dans ce livre est erronée, clichée, raciste et elle est le reflet d’une vision colonialiste. Cette bande-dessinée est-elle pour autant retirée des librairies ? Non, elle continue à être vendue et elle est d’ailleurs intéressante car elle reflète une époque. Pourtant, elle continue à créer le débat et certains la fustigent pour cette vision colonialiste alors que d’autres la saluent car ils arrivent à passer outre. Je vous laisse vous faire votre propre opinion, n’hésitez pas à la partager.

La page de soutien.

(sources [1], [2])


12 commentaires

  1. Juste pour précision : Sinterklaas n’est pas « une sorte » de Saint-Nicolas, c’est Saint-Nicolas. Tout court. Il est d’ailleurs fêté… le jour de la Saint-Nicolas.

  2. Et en Belgique nous avons aussi St Nicolas et Père Fouettard (en version française 🙂 ). C’est une bonne raison d’avoir des cadeaux le 6 décembre!
    St Nicolas récompense les braves petits enfants alors que Père Fouettard est là pour les mauvais éléments.
    En fin de compte, nos petits mômes se retrouvent les poches remplies de bonbons !!! Et ça c’est le principal !
    Et effectivement le père fouettard est à la base un ramoneur plein de suie, c’est pour cela qu’il est noir (de saleté). Donc il y a eu amalgame et transformation vers un noir noir (comme dirait une certaine Muriel Robin!).
    Vous auriez préféré un noir blanc?????

    On se prend la tête avec des C….ries dont mêmes nos kèts (petits bouts en bruxellois) se foutent pas mal!
    Dans les Rois mages il y a un noir, on n’en fait pas un plat !

  3. Si si cette tradition avais repris les cliché du juif … l’histoire aurait-elle été la même? J’en doute , il est trop facile d’oublier ce que le « Negro » de l’époque a subit pour garder des tradition dans nos meurs et de l’autre coté de la balance il suffit d’un pyjama rayer pour sanctionné et arrêter dans l’immédiat la propagation d’une image rappelant les mauvais passé de l’histoire … comme si l’histoire des Noir n’était pas du même livre . L’hypocrisie est énorme et ce n’est pas les tradition qui devrait passer avant l’humanité donc oui il est Normal d’arrêter cette tradition qui rappelé le cliché insultant foncé au grosse lèvre rouge dans un habit de clown ! Mais il y aurai toujours des « mais… mais… mais…  » pour défendre l’endoctrinement qui laisse porte ouverte a toute injure envers n’importe qui tant qu’il ne s’ait pas de la Shohah qui est ,a croire , bien pire que la traite des noirs … jusque sur les BANANIA !

  4. zwaarte piet, est aussi peinturluré de noir, un peu comme les shows de ménestrels en Amérique, le problème de cette tradition est aussi qu’elle s’adresse aux enfants,

    tintin chez les soviets est censuré, pas tintin au Congo, ou plutôt, ce que vous ne précisez pas, les « missié tintin » et le parlé « petit nègre » est censuré, et remplacé par du bon français moins condescendant.

    Enfin tintin, en Amérique et d’autres pays est interdit aux moins de 18 ans, ou plutôt il est vendu a des adultes du a son contenu, saint nicolas et le père fouettard, le noir qui va te fouetter si t’as fait des bêtises, est encore aujourd’hui fêté dans toutes les écoles primaires, du moins en Belgique.

    Ce serait bien de se renseigner plutot que de sortir des lieux communs encore une fois sur la liberté d’expression, le debat blabla.

    Je me rappelle la tristesse, et les pleurs de mes potes noirs quand le père fouettard venait nous faire peur, on parle d’une tradition mise en avant par l’école et les instituons, pas une tradition que des adultes ont bien entendu tout le droit et la latitude de faire chez eux.

  5. Plutot d’accord avec Sab-R. La tete de negre (gateau de boulangerie), le nègre (celui qui écrit un livre appelé ainsi en rapport avec l’esclave) sont des mots employés sans complexe par nos soit-disant intellectuels, car nous voudrions défendre la liberté d’expression. Montrer un noir caricaturé à outrance comme dans Tintin au Congo ou la et on nous parle de liberté d’expression. Mais, et un grand mais… la liberté d’expression, ne s’applique pas quand un humoriste fait une chanson humoristique sur un évenement arrivé aux juifs (Shoa-nanas) ou aucune parole n’est insultante, et cette personne, la justice le condamne… cette meme liberté d’expression ne s’applique pas, quand certains veulent blaguer sur twitter sur ces memes juifs.

    Bref un 2 poids 2 mesures incessants, qui ne fait que attiser les haines entre communautés. Donc soit on laisse les intellectuels parler de nègre librement, ou bien Tintin au Congo caricaturé le noir et a ce moment on soutient l’humoriste Dieudonné (éternellement attaqué en justice par des pseudos associations anti-raciste qui ne trouve rien de choquant dans tout cela sur les noirs) et on soutient les blagues sur twitter. Soit on censure tout çà, mais pas de 2 poids 2 mesures, cela pue gravement…

    • Axel-Cereloz on

      Merci de ne pas crier à la censure dès que votre commentaire passe dans les spams. Nous ne pouvons pas modérer le blog H24.

  6. @Jiajo
    Je ne connaissais pas cette chanson mais il m’a suffit de lire son titre pour comprendre pourquoi elle a été condamnée… Son titre même est insultant!
    Quant au reste si certains croient vraiment qu’un personnage de folklore ou une pâtisserie transforment les gens en racistes…

  7. @Adrienhb> Merci de ton commentaire, je voulais te répondre, mais tu illustres parfaitement l’exemple type du 2 poids 2 mesures, hélas trop nombreux encore dans notre beau pays. Les valeurs d’égalité et de liberté de notre beau pays ce sont envolés depuis bien longtemps.

  8. Qu’est-ce que l’on peut juger rapidement, nous, Français, lorsque cela touche le Folklore étranger…

    Ne connaissant pas la culture hollandaise, je me garderai bien de juger si le personnage de Piet est bien ou non.

    Dans beaucoup de cultures, certains personnages sont méchants, racistes, ou reflétant de manière dégradante une catégorie sociale. Mais l’image est tellement entrée dans les mÅ“urs que l’on ne le remarque même plus.

    Je n’ai pas beaucoup d’exemples qui me viennent en tête, mais Arlequin en est un: Personnage facétieux et mesquin, même bouffon, il incite à la sympathie dans l’inconscient collectif.
    Pourtant dixit wikipédia: « Sa fonction est celle d’un valet comique. Il est connu pour sa bouffonnerie. […] il fait preuve de peu d’intelligence, il est bête, famélique, crédule et paresseux. »
    Autrement dit, mettre en scène Arlequin, c’est faire l’apologie de l’esclavagisme, et une énorme caricature des pauvres. Faudrait-il pour autant l’interdire de la Commedia Dell’Arte?

    Les personnages populaires sont souvent des caricatures de la société, telle qu’elle est ou qu’elle a été. On peut la faire évoluer ou non, mais de nouvelles caricatures verront le jour.

  9. Parler de racisme, c’est comme marcher sur des oeufs avec l’objectif d’en casser aucun… ça provoque des bouffées de chaleur chez tout un chacun.

    Justement à propos de racisme, les petits hommes verts pacifiques de la planète rouge n’apprécient pas qu’Hulk soit vert et non pas … bleu comme les habitants de la planète jaune qui sont très violents et ne font que se manger entre eux !

  10. encore une fois vous paraissez pas comprendre, ne sortez votre relativisme fourre tout ou votre argument de liberté d’expression.

    Le problème de cette tradition c’est qu’elle touche les enfants!, elle est destinés aux enfants, quand j’étais petit, on me disait en classe, si tu n’es pas sage, le père fouettard va venir te punir, et on précisait bien qu’il était noir et violent, même si bien sur déjà a cette époque bcp de prof nous mettaient en garde, mais c’etait assez difficile d’expliquer a des gosses et surtout a des gosses noir que même si père fouettard était peinturluré de noir et de lèvres rouges, il ne fait pas avoir peur des noirs, que c’est anecdotique, que c’est du folklore.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
LG_G_Flex
LG dévoile officiellement les spécifications du G Flex

LG vient de lever le voile sur toutes les spécifications de son téléphone à écran incurvé baptisé G Flex. L’occasion...

Fermer