2012 : Big Guéant is watching you

L’Assemblée Nationale vient d’adopter un texte autorisant la création d’un fichier des « gens honnêtes » qui contiendra les données privées de 45 à 60 millions de personnes.

Bug Brother et Owni nous avaient mis en garde, lecture après lecture, c’est à présent officiel : dans une omerta médiatique déconcertante, et malgré les réserves du Sénat, l’Assemblée Nationale vient d’adopter un texte autorisant la création d’un fichier des « gens honnêtes » qui contiendra les données privées de 45 à 60 millions de personnes. L’initiative s’inscrit dans le mouvement de modernisation de la carte d’identité entamé depuis 2005 afin de lutter contre les vols et les détournements, et ainsi compléter la création, en mars dernier, du délit d’usurpation d’identité. Au détriment des libertés publiques ?

Ainsi, un certain nombre d’informations personnelles (nom de famille et d’usage, prénoms, sexe, date et lieu de naissance, domicile, taille et couleur des yeux, empruntes digitales et photographie d’identité) seront collectées de manière exhaustive, fichées dans une banque de données centralisée et, à terme, placées dans deux puces RFID présentes sur les cartes d’identité : la première à destination de l’administration, la seconde du commerce électronique.

Quid de l’exploitation policière de ce fichier ? La proposition de loi semble l’exclure, excepté bien sûr pour les cas d’usurpation d’identité, sous le contrôle du juge ou du magistrat. Claude Guéant avait justement défendu, sans succès, une extension de son utilisation au domaine policier, afin que la justice puisse « utiliser tous les moyens disponibles pour faire triompher la vérité », notamment via la reconnaissance faciale. Dans tous les cas, il ne serait pas étonnant de voir les prérogatives de la police vis-à-vis de ces données étendues au fur et à mesure.

Hélène Pagès, chroniqueuse au Nouvel Observateur, affirme à juste titre : « La propagande du gouvernement a contribué à créer une atmosphère d’insécurité. Il faut augmenter les procédures de contrôle, multiplier les lois, et naturellement, cela ne suffit pas, puisque chaque délit ou crime est présenté, sur le mode dramatique, comme un échec, justifiant de nouvelles mesures, dans une sorte de fuite en avant qui ne mène nulle part, puisque, dans l’état de semi panique ainsi généré, on ne retrouve jamais la tranquillité. »

Reste à voir le rôle que jouera le Conseil Constitutionnel ou, le cas échéant, la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

L’intégralité des débats est disponible ici (Assemblée Nationale), et (Sénat). Pour plus d’informations, n’hésitez pas à écouter l’intervention au Mouv’ de Jean-Marc Manach, journaliste à Owni, et Jean-Claude Vitran, animateur du groupe de travail  « liberté et informatique » de la Ligue des Droits de l’Homme.


Nos dernières vidéos

31 commentaires

  1. Oui j’ai vu le site Owni qui en parle beaucoup, on est tous fiché maintenant, dans 15 ans, on sera tous repéré via vidéo surveillance, les logiciels de reconnaissance faciale progressent vite

  2. Pingback: Nouvelle étape dans l'histoire du fichage en France | Veille de Black Eco | Scoop.it

  3. Pingback: Ça m’énerve… » Ingnu

  4. Majorité_silencieuse on

    Que mon nom, ma profession, mon adresse, soient fichés au fin fond d’un serveur du gouvernement je m’en moque…
    Si cela permet de refaire mes papiers en cas de vol au autre je m’en rejouis…
    Si cela permets d’identifier (même une poignée) de délinquants/excités par an, je m’en félicite…

  5. +1 Pour Johan
    C’est pas ces informations qui changeront quelque chose. Elles se trouvent déjà sur internet en cherchant bien !

  6. le pb n’est pas d’avoir quelque chose à se reprocher mais bien des choses sanctionnées par la loi qui pourraient être plus systématiquement et automatiquement sanctionnées.
    Sachant les milliers d’articles de la loi française et leur multiples cas de non application actuelle. On risque de dérouiller sans changer nos façons d’agir par une application non humanisée de ces lois.

  7. « Je ne vois pas le soucis si t’as rien à te reprocher. »

    Cette phrase me révulse. Comme si, juste parce qu’on avait rien a se reprocher, on devait tout accepter.
    Et pourquoi pas une camera dans chaque pièce de ta maison ? Si tu as rien a te reprocher, ça devrait pas te déranger.
    Et je suis sur que la majorité des juifs en 1939 n’avaient pas grand chose a se reprocher.
    Il faut arrêter avec ces fichages sécuritaires. L’état est rarement gentil (on a déjà eu assez de dérive totalitaire comme exemple non ? Vous avez la mémoire courte j’ai l’impression), et franchement, qu’es que ça va changer réellement ? L’angleterre n’a même pas de carte d’identité, et pourtant, ce n’est pas l’anarchie !
    La seule chose que ça peut changer, c’est une sorte de psychose ambiante, où l’on se sait surveillé a chaque instant. Et désolé, mais cette psychose, il n’y aura que les gens honnêtes qui vont la ressentir.

    Sans compter le taux d’erreur assez important. J’espère que tu aura de très bon arguments quand tes empreintes auront étés « trouvés » sur le lieu d’un crime.

  8. Pingback: Nouvelle étape dans l'histoire du fichage en France | SerenDeep | Scoop.it

  9. « Ainsi, un certain nombre d’informations personnelles (nom de famille et d’usage, prénoms, sexe, date et lieu de naissance, domicile, taille et couleur des yeux, empruntes digitales et photographie d’identité) »
    La plupart de ces informations sont déjà présentes sur les papiers d’identités ou le passeport de tout le monde, ce n’est donc pas vraiment des données personnelles…

  10. L’usurpation d’identité concernerait tout de même plus de 200 000 personnes par an et coûterait dans les 500 millions d’€, toujours par an.

  11. Au vu des réactions c’est tout gagné pour ceux qui nous gouvernent. C’est comme l’anneau unique…
    Vous n’avez donc pas bien compris l’enjeu. On parle de centralisation, ta carte d’identité sera sur ton front en continu.
    Actuellement on ne peux pas te la demander sans raison c’est toi qui a le contrôle dessus.
    Tes achats ne seront plus anonymes, on saura que t’as acheté un « fouet pour tes petits jeux coquins »…
    Et on ne te laissera pas le choix. Quand les poignées de portes auront un système de reconnaissance d’empreintes ou les touches d’un clavier on saura tout…
    Réveillez-vous !
    Liberté Egalité Fraternité enfin il paraît !

  12. Pingback: E-réputation | Pearltrees

  13. Bien sûr, il est normal de vouloir savoir qui habite en France, y paye ses contributions, taxes etc.

    La vigilance est de mise quand:

    1. les données collectées et stockées deviennent une arme contre les libertés fondamentales, utilisée par des groupes criminels, gouvernements fascistes etc.

    2. le gouvernement prend notre identité (qui nous appartient exclusivement, excusez du peu) pour la commercialiser auprès de groupes financiers, sans notre accord.

    3. le Peuple accepte sans protester sa mise sous tutelle.

    Créer des lois pour réagir contre des crimes au moment-même où ceux-ci sont commis ou pour évincer ses concurrents politiques, c’est réactionnaire et dangereux.
    Créer des lois dans la sagesse et après mûre réflexion, c’est ça, la recherche de la démocratie.

  14. Dur dur de lire certains commentaires.

    C’est navrant de voir que beaucoup n’hésitent pas à jeter leurs libertés à la poubelle pour un peu plus de « sécurité ».

    Je ne me risquerait pas à aller chercher dans le passé des exemples car j’ai la pente est savonneuse…et c’est là que beaucoup attendent pour commenter.

    J’écris ce commentaire non pas pour débattre mais juste pour ajouter ma voix contre ceux qui « n’y voient pas de problèmes car ils n’ont rien à se reprocher ».

  15. Bonjour,

    Je crois qu’il faut faire attention à tous ces mises en place de fichiers et de sécurité « pour notre bien ».

    Alors bien évidemment, pas d’informations extraordinaires dans ces fichiers.

    Mais c’est comme l’histoire de la grenouille et de la marmite.

    Si vous mettez une grenouille vivante dans le l’eau chaude, elle va bondir hors de la marmite d’un coup !

    Mais si vous la mettez dans de l’eau tempérée, elle va s’y trouver bien. Elle est tranquille. Puis vous mettez le feu doucement sous la marmite.

    L’eau va chauffer doucement. La grenouille va trouver que l’eau est un peu plus chaude mais pas suffisamment pour vouloir se sauver.

    Elle va un peu somnoler comme dans un bon bain. Puis quand l’eau se mettra à bouillir, elle n’aura plus la force de s’échapper et il sera trop tard.

    Un peu pareil avec toutes ces histoires de fichiers, de caméra et de puces électroniques.
    On introduit cela doucement pour que tout le monde s’habitue (eau tempérée) puis quand cela fera partie du paysage, on pourra en faire autre chose que personne ne viendra contredire.

    Je suis sure même que c’est la majorité de la population qui demandera à se faire innoculer une puce pour payer plus facilement etc etc. Les bougres, ils vont eux-même se metternt dans la gueule du loup.
    Mais après tout si on a rien à se reprocher pourquoi ne pas se faire placer une puce sous la peau, n’est-ce pas ?
    Il ne faut pas tomber dans la psychose, mais il ne faut pas être dupe non plus. Le monde n’est pas fait que de gentils qui veulent du bien au reste du troupeau malheureusement.
    Il faut quand même savoir qu’une toute petite portion de la population mondiale considère le reste comme une sorte de bétail à produire.
    Pas de Psychose, mais il faut quand même ouvrir les yeux hein ;-).
    Excellente journée.
    Erynn

  16. Pingback: 2012 : Big Guéant is watching you | Geek kulture | Scoop.it

  17. A la limite si tu tue pas, tu ne viole pas et si tu ne vol pas, ca va pas changer énorme dans nos vie ! même en cas d’utilisation policiere !

  18. Le seul éléments qui me gênent dans ce système est le principe d’utilisation commerciale, mis à part cela le gouvernement possède déjà toutes les informations dont ils ont besoin sur nous. Je ne vois pas l’intérêt de ce système car je ne vois pas ce qu’il apporte au gouvernement?

  19. Axel A.

    @ Yoann: Tout à fait d’accord, je ne trouvais simplement pas de manière élégante de le formuler. Je m’attendais de toute façon à quelques trolls sur un sujet comme celui-ci.
    @ Franck: Jean Marc Manach sur Owni conteste justement l’établissement de ces statistiques. Je te renvoie à ses articles et au podcast.
    @ Thierry: Effectivement. Ce qui change ici c’est que ces données personnelles auront d’une part une finalité régalienne, et d’autre part une finalité commerciale (par exemple pour nous authentifier lors d’un achat sur Internet). Si le périmètre d’utilisation du fichier est étendu, ce qui va sans doute être le cas (Jean Marc Manach donne l’exemple du FNAEG, créé pour ficher les criminels sexuels, et élargi depuis aux simples suspects de la quasi-totalité des crimes et délits), les informations sur ces deux puces vont pouvoir être facilement croisées par (peut être) n’importe qui. L’enjeu n’est pas l’importance de cette loi à l’instant t, c’est ce qu’elle préfigure en termes de politique sécuritaire en France. Je souligne tout de même la volonté de Claude Guéant d’utiliser en complément la reconnaissance faciale des individus dans la rue, les transports en commun ou les manifestations…

  20. On tombe de plus en plus bas dans ce pays.

    Une loi aussi importante pour la vie privée, votée par 10 pauvres députés sur 500 ! Les députés qui ne vont pas au parlement devraient simplement ne pas être payés.

    Une loi à relier à celle qui interdit de porter des masques dans la rue…

    Combinez ces deux lois, et vous avez la préparation parfaite pour une surveillance automatisée et massive de la population : des caméras partout, une base de donnée biométrique de toute la population, et l’interdiction d’être masqué.

    Bienvenue dans notre « démocratie ».

  21. @tous + Karin. J’apprécie votre commentaire. Je m’interroge également sur cette « initiative » de notre cher ministre. Peut-on faire un lien inusité avec une affaire de surendettement international ? Soyons lucide, « il n’y a point de hasard » disait Voltaire !

  22. Pingback: Nouvelle étape dans l'histoire du fichage en France | -thécaires are not dead | Scoop.it

  23. Tout cela c est pour éviter la fraude fiscale et l évasion fiscale. Le fric quoi.
    Contrôle de chaque dépense. Ok mais pou ceux qui auront des pb d’ argent point de salut. Imaginez que vous êtes a la bourre. Vous ne retrouvez pas votre pass Navigo et votre portefeuille. Vous sera t il possible de prendre celui de votre frère pour un trajet? Non bien sur! Il s activera avec votre empreinte digitale! Arrivé dans le metro: pas de guichet! La machine ne prend plus le cash. Que faites vous? Vous fraudez clic clic camera reconnaissance faciale amende reçue a la maison. Si vous pouvez arguer que vous êtes bien abonné à Navigo mais je suis sur que vous paierai l amende quand même pour trouble public. Ils vous proposeront de vous mettre le Navigo en puce RFID sous la peau pour plus être emmerdé ^^. Déjà que dans le metro les passages Navigo exclusifs sont majoritaires. C est pour dissuader les anonymes d’ acheter des tickets? Sécurisation oui mais GATTACCA non merci!!!!

  24. Pingback: Nouvelle étape dans l'histoire du fichage en France | Web and other news | Scoop.it

  25. Pingback: Nouvelle étape dans l’histoire du fichage en France « la bibliothèque, et veiller

  26. Bonjour,
    pour ma part, je ne suis même pas étonné, ils voulaient bien ficher les futurs présumés délinquants depuis la maternelle.

    On ne sait pas où ils vont s’arrêter. Nous perdons un peu de liberté chaque jour, déjà que nous sommes tracés dans toutes nos actions (internet, achat par carte bleu, etc…)
    Sans compter que leurs serveurs sont régulièrement visités pas des hackers, imaginez ce qu’un tel fichier pourrait faire comme dégâts dans des mains mal intentionnées.

  27. Pingback: Mon Web 2.0 | Pearltrees

Répondre