Avec zePASS, vos billets valent de l’or

Même si ce site n’est pas une nouveauté du jour, j’avais envie de vous parler de zePASS, et ce pour plusieurs raisons. En premier lieu, il est édité par un jeune entrepreneur indépendant (lyonnais qui plus est), ensuite il offre un service vraiment pertinent, ce que son succès semble confirmer, enfin, plus prosaïquement, tout le

Même si ce site n’est pas une nouveauté du jour, j’avais envie de vous parler de zePASS, et ce pour plusieurs raisons. En premier lieu, il est édité par un jeune entrepreneur indépendant (lyonnais qui plus est), ensuite il offre un service vraiment pertinent, ce que son succès semble confirmer, enfin, plus prosaïquement, tout le monde ne connait pas forcément ce site, qui mérite pourtant de l’être.

Créé en décembre 2002, zePASS.com s’est imposé comme le leader de la revente de billets en France. Le site est réservé aux particuliers et leur permet d’effectuer l’achat ou la revente des billets qu’ils ne peuvent plus utiliser pour des raisons personnelles. zePASS.com compte aujourd’hui plus de 60 000 membres abonnés et organise la vente de plusieurs milliers de billets chaque mois.

Bon, ça c’est pour le pitch, et je vous laisse le soin de visiter le site et de découvrir les nombreux services annexes qui se sont greffés sur l’offre de départ (concerts, spectacles, sport, expos, etc…). Site d’ailleurs fort bien conçu, alors que très riche en informations.

Car l’objet de ce billet n’est pas vraiment là : ce qui m’intéresse, et pour tout vous dire, me fascine encore une fois dans l’aventure zePASS, c’est le fait que tout ce que vous voyez dans ce site est le fruit du travail d’un seul homme, qui un beau jour a fait de sa passion un métier, transformant peu à peu une page web bidouillée en véritable portail leader sur son marché.

Oui, vous avez bien lu : de l’idée d’origine au développement technique en passant par le design, et bien sûr toute la gestion marketing, financière et juridique (on ne rigole pas avec la revente de billets en France, activité très cadrée), zePASS est l’oeuvre de Quentin Schaepelynck, qui, seul aux manettes du navire, pilote le bazar, trace la feuille de route, regarde au loin si celle-ci est dégagée (la fameuse vision de l’entrepreneur) et accessoirement fait le café quand les éléments lui en laissent le loisir.

Difficile à imaginer quand on voit la densité du site, et son aspect résolument professionnel, non ? Bien sûr tout cela a demandé, et requiert encore, énormément de travail, mais l’histoire de Quentin et de zePASS démontre une nouvelle fois comment une structure légère et un entrepreneur indépendant peuvent encore se faire une place au soleil sur la toile, sans nécessairement avoir à se barder d’une pléthore de collaborateurs et d’investisseurs.

De quoi tempérer le pessimisme ambiant et se dire que même pendant les crises les plus profondes, il y a des opportunités pour ceux qui ont des idées et qui ne craignent pas de voyager léger.

La vache, qu’est-ce que j’aime ce web là !


Nos dernières vidéos

25 commentaires

  1. Teste pour revendre des billets de train non remboursables. Rien a redire c’est nickel: 12 personnes interessees sur ma ville en quelques heures. Billets revendus des le lendemain!

  2. Effectivement :
    -je ne connaissais pas
    – c’est utile (j’ai même l’intention de m’en servir très vite)
    – c’est bien fait, et bien cadré on est loin des chiens fous qui lancent un site sans se préoccuper notamment du cadre légal.
    En cinq lettres comme en vingt mots, merci Eric.

  3. Ca fait plaisir et ça donne envie cette ode à la légèreté Eric. Comme quoi tout est possible
    Ne me reste plus qu’à trouver:
    une idée,
    du talent,
    des compétences techniques,
    du courage…surtout du courage!

  4. Plutot bien trouvé comme concept.
    Le coup de faire payer l’accès aux données plutot que de prendre une commission sur la revente est vraiment judicieux. Ca évite tous les problèmes d’envois par la poste, de payement, de garanties etc.

    Seule remarque un peu plus négative, le design du site fais vraiment très fouillis, et le site n’est pas super facile à utiliser.

  5. Un grand merci Eric pour ce coup de pouce ! J’ai un peu rougi à la lecture de l’article. En réalité, le fait d’être polyvalent est à la fois une bonne et une mauvaise chose. Le bon côté, tu en as parlé. Le mauvais côté, c’est que j’ai pleinement conscience qu’à tout faire, on ne fait rien vraiment parfaitement (mais on y tend…). Il en va ainsi par exemple du design du site. J’ai lu les remarques dans certains commentaires, et je les prends en bonne note. Il y a encore un peu de boulot pour éclaircir tout ça, et je m’y attellerai bientôt… c’est dans ma todo list, avec le marketing, la communication, les RP, la R&D, les partenariats, etc… 😉
    Merci à tous, merci Eric, à bientôt !

  6. Eric

    @Arthure
    J’avais activé pendant quelques jours une fonction Editer les commentaires, mais je l’ai supprimée car le plugin entrait en conflit avec un autre, je tenterai de la réactiver prochainement

  7. Moi aussi j’aime ce web là ! On peut faire de très jolies choses, très utile et sans avoir forcement besoin de lever des millions…

    Pour être plus critique sur le site en question, je trouve l’idée géniale et indispensable, mais je crains que malheureusement ce ne soit pas bien vu de la SNCF et autres (disney & co) qui de plus en plus veulent mettre en place les billets electroniques personnalisés avec impossibilité de les revendre…

  8. Oui, ça c’est du bon web qu’il faut promouvoir. Ca nous change de la morosité ambiante. « Travaillez, prenez de la peine, C’est le fonds qui manque le moins… »

  9. Bravo Quentin, ça donne du courage de voir que c’est possible de faire ça tout seul ! (pas donné à tout le monde bien entendu, mais c’est possible !)
    Sans rentrer dans les détails top secret, la rentabilité actuelle te permet-elle : de te verser un salaire correct ? Des possibilités d’investissement pour l’amélioration/le développement ? Envisager d’embaucher ?

    Bonne route, je me souviendrais de ton site le jour ou j’aurais besoin d’acheter / vendre des billets

  10. Dans le même genre mais spécialisé dans la revente de billets de train, tu as aussi KelBillet.com , que j’ai le plaisir d’administrer.

    Là, tout est gratuit, même la notification (alertes email) et la mise en relation. En multipliant les canaux d’annonces, on multiplie les chances de revente de ses billets de train, pensez-y ! Ca serait quand même dommage de rester avec ses billets sur les bras…

  11. @ Quentin

    Vous savez certainement qu’en France, selon la Loi du 27 juin 1919 toujours en vigueur, la revente de billets et tickets pour quelque spectacles que se soit, ne peut se faire à un prix supérieur à celui mentionné sur le billet (valeur faciale).

    Comment faites-vous pour vous assurer que personne n’utilise votre site pour spéculer sur des billets ? Il faut que vous teniez à jour une grosse base de donnée de tous les spectacles avec les prix des différentes catégories de billets, non ?

  12. @Ben : Merci pour les encouragements !

    @Nico : Dans les pays anglo-saxons, il existe des block busters de la revente de billets, pesant plusieurs centaines de millions de dollars de CA (!). Ils seraient illégaux en France, car ils ne limitent pas les prix de revente, ce qui est imposé en revanche par notre législation française. Mais on peut compter sur leur puissance de feu et leur lobbying pour que l’avènement du billet électronique ne change rien aux possibilités de revente (d’ailleurs de nombreux billets sont déjà électroniques et parfaitement revendables).

    @Coreight : Ce projet, c’est un pari. Il est de plus en plus réaliste, mais il me demande de me battre chaque jour un peu plus ! Un peu trop tôt pour rentrer plus dans les détails… 😉

    @Pierre Col : Cette loi m’est bien connue. C’est elle qui guide mon site depuis sa création en 2002. C’est sur son fondement que le site a été créé, puisque d’autres modèles de transactions (comme les enchères) ne permettaient pas de respecter cette législation. On trouve d’ailleurs bien des abus sur certains sites…
    Mais zePASS est apprécié de ses utilisateurs pour avoir justement dès le début imposé son strict respect. Certes, cela demande des moyens, j’essaye de les mettre du mieux que je peux, et cela porte ses fruits. J’ai vu votre profil Linkedin, le monde évènementiel ne vous est pas inconnu. On pourra prolonger nos échanges si besoin…

  13. Comment vous vous différenciez de troc de prem’s et troc de places car j’utilise c’est deux sites depuis 2004 et à première vue je ne vois pas de différence.

  14. @ludovic.perrier : Essayer, c’est l’adopter 😉 Pas mal de services différenciant, par exemple au niveau de la qualité (et de la légalité…) des offres et au niveau de la qualité de la prestation en elle-même (notamment pour éviter aux vendeurs d’être assaillis par les acheteurs même une fois la vente conclue, ou pour éviter aux acheteurs de voir les enchères monter en toute impuissance…).

  15. Je suis dans la même aventure (galère?) depuis quelques mois, c’est à dire être homme-orchestre qui lance un site d’assez grande envergure tout seul (mais sur un thème complètement différent). Ça fait plaisir de voir qu’on est pas un cas isolé et que d’autres s’accrochent.

    L’article mentionne un début en 2002, est-ce que rester seul si longtemps a été un choix ou une dure réalité de la difficulté de rendre l’affaire rentable en partant sans financement? Depuis combien de temps est-ce que c’est pour vous une activité à temps plein? (si c’est bien le cas)

  16. @kouiskas : A vrai dire, une petite précision s’impose. J’ai effectivement créé le site en 2002, mais c’était à titre de loisir personnel. Ça n’est que l’année dernière que j’ai pris la décision de me lancer dans le grand bain et de professionnaliser l’activité. Du coup, je ne suis pas « seul » depuis si longtemps… et je ne le resterai peut-être pas non plus longtemps encore 😉

  17. Pingback: Exclusif : zePASS s’allie avec Digitick pour la vente de tickets en ligne | Presse-Citron

  18. Bonjour à tous

    Apparement tout le monde a l’air satisfait de ce site et bien ce n’est pas mon cas.
    je m’explique, je decide de reserver 4 places disneyland Paris pour ma belle et moi même, je paie, tout se passe bien jusqu’à une fausse manip, resultat commande annulée.
    Je leur envoi un mail leur expliquant la situation, on me repond qu’il n’y a pas de probleme que mon compte n’a pas été débité et que de toute manière le compte n’est débité que 7 jours après confirmation par le vendeur.
    Soulagé je les re commande, le vendeur ne me reponds pas et passé le délai de 24h de réponse la commande est annulé.
    En consultant mon compte le lendemain je me rends compte que mon compte a été débité de 341.4 euros soit 170.70 fois 2, soit deux fois la somme qui devait ne pas être débité aux dires du service client.
    Aucun numéro de telephone pour les joindres, tout se fait par mail, je n’ai droit qu’à des réponses floues et encore quand ils daignent répondre.
    Je suis étudiant et pour moi cette somme est vraiment consequente, je suis même obligé d’attendre qu’il me rembourse pour pouvoir me payer un bouquin vital à mes partielles.
    Ce qui devait être un week end romantique se transforme en cauchemard…
    Merci zepass.fr!!
    Bien à vous
    Quentin

  19. @quentin5925

    Bonjour Quentin,

    Ce blog n’est pas un support après-vente, j’espère qu’Eric me pardonnera d’y répondre néanmoins à votre message.
    Je précise en introduction que vous avez également contacté notre support clients par email à plusieurs reprises depuis hier 13h50, et avez à chaque fois reçu une réponse dans les 2h (sauf cette nuit bien entendu).

    En résumé, vous avez effectué sur notre site hier deux paiements, le premier par erreur, et un second ensuite.
    Comme spécifié dans nos conditions générales d’utilisation, nous avons passé un accord avec notre banque pour que les paiements de nos utilisateurs ne soient encaissés que 7 jours après avoir été effectivement réalisés (c’est une commodité pour vous, nous aurions pu adopter un débit immédiat).

    Vous dites ici que vous avez déjà été débité pour vos achats (pourtant annulés), mais vous avez formulé la chose différemment à notre service clients en parlant « d’un mouvement en cours ». C’est cela la réalité, et la différence est de taille. A l’heure où je vous écris ce mail, cela signifie en effet que vous n’avez effectivement pas été débité, mais que la banque a simplement enregistré l’autorisation de débit au moment de votre paiement. Cette autorisation sera annulée automatiquement le 7ème jour puisque votre achat a été annulé.

    Concernant enfin cette annulation, il peut se produire plusieurs scénarios, selon le type de carte bancaire que vous utilisez : ou bien une opération blanche, invisible sur votre compte, ou bien s’il s’agit d’une carte à service limité (ex : Visa Electron, ou Maestro), vous pouvez voir sur votre compte apparaitre successivement le 7ème jour un débit suivi d’un recrédit. Cela ne dépend pas de nous, mais le résultat est le même.

    Je n’ai fait ici que répéter ou reformuler ce qui vous a déjà été répondu plusieurs fois par notre service clients : votre achat étant annulé, votre paiement est bien annulé chez nous. Le reste n’est que contraintes interbancaires.

    J’espère que vous reviendrez ici dans 7 jours pour attester de la réalité de mes propos, ce serait sympathique étant donné le temps que nous avons accordé à votre dossier…

    Bien sûr, nous restons à votre disposition, mais directement via notre support clients svp, par considération aussi pour ce blog et son auteur qui doit en assurer la modération !

  20. @ zePASS

    Bonjour zePASS

    Tout d’abord je me permets de vous remercier d’avoir donné suite à ce post.
    Nous sommes d’accord vous avez bien donné suite à l’ensemble de mes mails sauf pour mes « mails de nuit » envoyés à…17h37, veuillez donc me pardonner de mon noctambulisme précoce.
    Maintenant je veux que vous sachiez que je ne critique pas du tout votre site et que je n’ai voulu avec mes mails et mes posts en aucun cas nuir à la réputation de votre site.
    Bien au contraire je l’ai recommandé à plusieurs de mes amis, car je trouve l’interface de votre site excellente, le principe est génial et le paiement sécurisé par le tiers de confiance rassure vraiment.
    J’ai bien conscience qu’en aucun cas vous ne cherchez à nuir à votre clientèle, que vous n’intervenez pas directement sur les mouvements bancaires, et donc que vous n’êtes pas directement responsable de cette situation du fait que tout est automatisé.
    Cependant je me suis permis de m’exprimer et de defendre mes droits de client ainsi les conditions générales d’utilisations qui stipulaient qu’en aucun cas mon compte ne serait débité avant 7 jours, or une somme avait été prélevée de mon compte au titre de mouvement en cours.
    Maintenant lors de votre dernier mail vous m’avez correctement expliqué qu’en fonction de la carte, une somme pouvait être prévelée (ce qui est mon cas) mais en aucun cas débitée si opération annulée (ce qui est toujours mon cas),mouvements interbancaires obligent, la transaction ne sera annulée que sous 7 jours à savoir le 11 Mai 2010.
    Je trouve cela dommage que nous aillons dû en arriver à de pareilles proportions pour un malentendu, cependant je conviens bien que je suis en parti responsable et vous remercie d’avoir su me répondre avec tact et politesse.
    Je serai donc le premier à vous informer du bon retablissement de la situation financière, à conseiller votre site à mon entourage, à acheter des places sur votre site dans le futur, et à vous présenter mes plus plates excuses.
    Un grand bravo pour votre site,et bonne continuation.
    Cordialement
    Quentin ou l’homme qui ne voulait pas qu’on l’assimile à une Chanson de Brassens.

  21. Pingback: LOPPSI et revente de billets en ligne : quelques précisions

Répondre