Avertisseurs de radars : quand le législateur est dépassé par la technologie

Un nouveau décret devrait être publié au Journal Officiel cette semaine concernant la sécurité routière. Dans celui-ci, de nombreuses mesures visant à renforcer la répression sur différents points, et notamment celui des avertisseurs de radar.

Un nouveau décret devrait être publié au Journal Officiel cette semaine concernant la sécurité routière. Dans celui-ci, de nombreuses mesures visant à renforcer la répression sur différents points, et notamment celui des avertisseurs de radar.

avertisseur radar

On sait que depuis le 28 novembre dernier les constructeurs et éditeurs ont dû bannir le terme « radar » de leurs équipements et applications, et qu’il faut désormais parler « d’assistants d’aide à la conduite » et de « zones de danger». Des modifications qui ont déjà fait l’objet de mises à jour pour certains matériels.

Le gouvernement veut donc aller plus loin et, droit dans ses bottes, continuer la chasse à tout ce qui peut fournir à l’automobiliste des informations sur la situation des radars, histoire d’en finir une bonne fois pour toutes avec cette bizarrerie législative qui rendait possible d’être alerté en temps réel et en toute légalité de la présence de radars fixes et mobiles via son GPS alors que la même chose était totalement illégale à l’aide d’un détecteur de radar à l’ancienne.

Problème : la technologie avance vite, très vite, bien plus vite que la législation. Et même si les autorités publient un décret qui promet l’enfer aux automobilistes équipés de systèmes les alertant de la présence de radars (jusqu’à 1500 euros d’amende et retrait de 6 points du permis), dans les faits et sur le terrain il sera certainement difficile pour la maréchaussée de faire appliquer la loi à la lettre. Car les cas de figure sont divers, les équipements variés, et le tout pose de nombreuses questions.

Une loi, des dizaines de cas de figure

Concernant les équipements tout d’abord. Dans la panoplie actuelle de l’automobiliste il existe au moins quatre moyens d’être alerté de la présence de radars : le GPS autonome, le smartphone (voire la tablette) avec application dédiée, le module spécial (type Wikango ou Coyote) et le GPS intégré à la voiture. Il faudra donc déjà savoir quelle sera la politique de mise à jour de ces dispositifs par les constructeurs et éditeurs. Prenons le cas de figure de Coyote, qui annonce être le premier à proposer une mise à jour en conformité avec la nouvelle législation sur son application iPhone. D’accord, mais les mises à jour n’étant pas imposées par Apple et juste proposées, que se passe-t-il si je ne fais pas la mise à jour de mon application ? Cessera-t-elle de fonctionner, façon de m’imposer la mise à jour (gratuite) ?

Quelle politique de mise à jour ?

D’autre part, que vont devenir les modules indépendants dont la seule finalité est l’alerte radar ? Faudra-t-il les jeter à la poubelle après avoir investi quelques centaines d’euros dedans ? Quid également des GPS embarqués d’origine dans les voitures et proposant déjà une fonctionnalité d’alerte radar ? Les constructeurs vont-ils proposer une mise à jour désactivant ou modifiant celle-ci ? Et sera-t-elle gratuite ? On peut en douter quand on voit à quel point il est déjà difficile de se procurer la dernière mise à jour d’un GPS par DVD chez certains constructeurs et le prix prohibitif que ceux-ci demandent (350 euros pour une mise à jour du MMI Audi…).

Enfin, il reste le cas le plus épineux, celui des GPS autonomes et des smartphones. Si il est moins aisé d’installer des applications non conformes sur un GPS, on fait à peu près ce que l’on veut sur un smartphone (surtout un Android). D’autre part, comme l’indiquait Europe 1 dans un reportage sur le sujet ce matin, les smartphones sont « hors d’atteinte » également pour des raisons légales :

Les automobilistes qui utilisent leur smartphone comme GPS et parfois comme avertisseur de radars ne devraient toutefois pas être inquiétés. Les forces de l’ordre ne peuvent pas, en effet, lors d’un simple contrôle routier, fouiller dans le téléphone portable d’un automobiliste pour savoir si celui-ci a installé telle ou telle application GPS avec avertisseur de radars.

Des mesures… à deux vitesses

Si cette règle s’applique aux smartphones, pourquoi ne s’appliquerait-elle pas aux GPS autonomes et embarqués ? Et comment un représentant de la force publique pourra savoir si j’utilise un avertisseur sous la forme d’une application illégale que je peux désactiver d’un simple clic au moindre contrôle ?

On le voit, autant de questions qui restent pour le moment sans réponses, et qui démontrent une fois encore que la technologie a toujours un train d’avance sur la législation, rendant celle-ci difficile voire impossible à appliquer sans risque d’être désavouée pour différents vices de forme, comme par exemple la discrimination en fonction de l’équipement utilisé. On souhaite bien du courage aux agents de la maréchaussée tant les situations ubuesques risquent de se multiplier…

Sources : Le Figaro, Europe1, MSN


Nos dernières vidéos

48 commentaires

  1. Un nouvel exemple d’un fait peu démocratique : la loi n’est pas la même pour tous ; si je maîtrise (ou ai les moyens de payer quelqu’un maîtrisant) certaines technologies, je peux ne pas respecter le code routier… Mais cette course à l’illégalité ne pourra aboutir qu’à un durcissement de la loi…

  2. Pingback: Avertisseurs de radars : quand le législateur est dépassé par la technologie | Alertes Sécurité Autrement | Scoop.it

  3. Et ne pas oublier que l’habitacle du véhicule est considéré comme un espace privé, et que par conséquent les forces de l’ordre (à l’exception des douanes qui ont mieux à faire) n’ont absolument pas le droit d’y pénétrer et encore moins de manipuler les équipements embarqués sans mandat de perquisition…

  4. Pingback: Avertisseurs de radars : quand le législateur est dépassé par la technologie

  5. Pingback: Le décret tant (non) attendu devrait arriver cette semaine… | Wikangourou

  6. C’est sur que une application android comme GLOB est efficace pour les radars …

    Que ce passe t’il pour un belge utilisant cette application, en visite en France 🙂 ?

  7. C’est vraiment n’importe quoi…

    Soyons un peu logique : selon eux, les radars sont dans des zones dangereuses. Les avertisseurs de radars s’assurent que vous n’oubliez pas de ralentir dans ces zones. Du coup, vous n’êtes pas flashés, et c’est bien le but du radar non, de vous faire ralentir à un endroit dangereux.

    Non, on m’aurait menti? Le but serait-il plutôt de les placer dans de belles lignes droites non dangereuses mais beaucoup plus rentables?

    De toutes façons ils n’empêcheront jamais les applications sur smartphones. Même si c’est interdit en france, on pourra toujours les télécharger ailleurs. Et les flics n’ont pas le droit d’ouvrir votre téléphone pour savoir ce qu’il y a dedans (sans l’ordre d’un juge).

  8. @ecrivain : en l’occurence la loi est la même pour tous. Si tu ne maitrises pas la technologie, personne ne t’interdit d’apprendre à la maîtriser…

  9. Qui empêchera monsieur Toulemonde de maquiller involontairement bien sûr sa plaque d’immatriculation avec de la boue ? Le contrevenant s’expose à 45€ d’amende et aucune perte de point…

    Bien moins risqué que toutes ces technologies et efficace. Le tout sans devoir prêter attention à un écran déporté (au combien dangereux pour la sécurité)

  10. Mais bon ça va rendre plus difficile l’obtention de données récentes pour les fraudeurs, le temps gagné à rouler plus vite sur la route leurs servira à rentrer plus tôt chez eux pour aller sur jerouleplusvitequevous.com et trouver le dernier patch du logiciel pompom V3 et sur jeperdspas1point.fr pour récupérer les derniers MAJ des emplacements de radars mobiles en France, que de belles longues soirées sur son pc en perspective …

    ps : les sites cités n’existent pas, inutile de quitter presse-citron.net, ici au moins on perds pas son temps …

  11. Il va falloir que les policiers soient extrêmement bien formés aux produits high tech comme les différents smartphones, tablettes, gps et la possibilité pour les utilisateurs de smartphones de modifier/jailbreaker leur appareil. Ca semble impossible.

  12. @pixypia Ce qui est impossible, c’est surtout qu’en aucun cas (sauf si un juge l’ordonne) les flics n’ont le droit d’aller voir ce qu’il y a dans ton téléphone… Et donc de voir si oui ou non tu as une application illégale installée.

  13. >Prenons le cas de figure de Coyote, qui annonce être le premier à proposer une mise à jour en conformité avec la nouvelle législation sur son application iPhone. D’accord, mais les mises à jour n’étant pas imposées par Apple et juste proposées, que se passe-t-il si je ne fais pas la mise à jour de mon application ? Cessera-t-elle de fonctionner, façon de m’imposer la mise à jour (gratuite) ?

    => oui, l’application a refusé de fonctionner dans mon cas et il y avait un message m’imposant une MAJ 🙁

  14. Il serait sans doute possible de bloquer les systèmes d’alerte live… ceux-ci passant via un abonnement mobile data.

    Mais le truc vraiment en trop dans cette Guéannerie, c’était toute ce qui concerne l’avertissement des fixes! C’est tout simplement irréalisable…. Autant interdire l’appel de phares ou la cibi!

    A pousser ce genre d’idée à l’extrème, la seule issue serait d’interdire aux gens de communiquer. Ce qui fait une jolie démonstration par l’absurde pour un ministre qui l’est autant que ses « radars démagogiques » pour 10x le prix des panneaux jusque là utilisés… au passage desquels chacun vérifiait déjà sa vitesse avec son compteur de vitesse (obligatoire à l’homologation d’un véhicule)! Ce qui montre le côté totalement inutile, couteux et profondément crétin d’une affaire qui n’a visé qu’a fournir une porte de sortie à un ministre bien en cour
    face à la vindicte des députés!

    Comme en plus ces RA étaient censé être mis dans des zones de danger… comment justifier l’interdiction de dispositifs pour les signaler?! Enfin sauf à avouer implictement ce que tout le monde sait déjà: Rares sont les RA sur des zones réellement dangereuses! Bref, on tombe encore dans le ridicule et l’imposture. Mots qui définissent au final assez bien la catastrophique présidence sarkozyste.

    Vivement qu’on en finisse… Hélas, il faudra continuer à payer à vie la retraite chapeau de ces racl…., retraite qu’ils nous ont sabré.

  15. Un truc pas Top du tout dans l’articles a propos des mises a jour.
    Meme si tu fait pas ta mise a jour tu est tenus de ne pas l’utiliser si ellne respecte pas la legislation.
    C’est comme les voitures, tu peux rouler a 170 km/h mais tu le fait pas car c’est contraire a la loi.
    Donc l’argument de la mise a jour c’est bidon.
    Les editeurs seron seulement tenus de mettre a jour pour rester dans la legalite. Apple ne sera pas oblige de forcer les mises a jour. sinon les constructeurs automobiles seront oblige de brider les voitures pour ne pas depasser les 130km/h.

    Apres que l’agent ne puisse pas regarder le telephone est un autre aspect de la legislation.

    Desole de mon langage merdique. j’ecris sur le smartphone. 🙂

  16. Je suis contre ces avertisseurs par principe et surtout contre les abrutis qui les utilisent pour bombarder comme des brutes entre les contrôles.

    En revanche il y a un truc que je ne comprends pas dans cette loi :
    Rien n’interdit à Roger d’appeler son beau-frère pour l’avertir qu’il vient de croiser un radar.
    Rien n’interdit à Raymond de poster sur un site web quelconque : « je viens de croiser un radar à tel endroit ».
    Rien n’interdit à un passager de consulter ce dernier site Internet et d’informer le conducteur.
    Mais la loi interdit d’avoir connaissance de ces infos.

    Alors qu’est-ce qui est illégal ?
    – Collecter ces infos et les rendre publiques ?
    – Consulter ces infos ?
    – Consulter ces infos dans son véhicule ?
    – Mettre le nez du législateur dans le caca en lui montrant ses incohérences ?

    Il y a un truc pas clair sur cette histoire d’avertisseur.
    M’est avis que si les forces de l’ordre avaient plus de moyens, de personnel il serait plus simple de faire des micro contrôles, qui seraient efficaces et inévitables.

    Et si l’objectif de ces mesures de loi était simplement de gagner sur tous les tableaux : j’économise un maximum en diminuant l’effectif de mes fonctionnaires, mais je continue à encaisser comme à l’époque où ils étaient plus nombreux.

    Je crois qu’il faudrait un peu se donner les moyens de ses ambitions et de ne pas jouer sa vierge effarouchée alors qu’on avait rien verrouillé du tout et pris des mesures à la va-comme-je-te-pousse sans prendre la peine de réfléchir le temps nécessaire.

  17. Oui, bon, comme d’habitude, y a les lois, sans les moyens de les faires appliquer.

    Saviez vous qu’il est interdit de manger et de fumer en voiture ? (en fait, tout ce qui est susceptible de vous deconcentrer ou de diminuer vos capacité a reagir en situation d’urgence est interdit).

    Vous connaissez quelqu’un qui c’est fait verbalisé pour ça ?

    Pourtant … vous n’imaginez pas le nombre d’accident du au verre MacDO qui se renverse, à la cigarette encore allumé qui tombe sur le tapis de sol et qu’on va chercher en catastrophe.

    Bref, vous pourrez toujours utiliser votre smartphone comme avertisseur radar.

    En tache de fond, de toute facon, on ne voit pas ce qui tourne.

    Et vous imaginez bien sur, qu’avec le nombre sans cesse en baisse de policiers et de gendarmes, ils ont autre chose a faire que de regardez si vous utilisez un tel système … (sans parler de la faisabilité … faut un motard qui regarde par dessus votre épaule, … super discret …).

  18. Effectivement, un agent des forces de l’ordre ne peut pas aller voir ce qu’il y a dans le tel (legalement) mais peut le saisir.

    Par contre, il peut fouiller l’interieur de la voiture sans aucun soucis. Il lui suffit d’utiliser l’argument de la recherche de stupéfiant.

  19. Méfiez-vous, si les flics ne peuvent rien, ce sont les assureurs qui ont tous les pouvoirs. Ayez un accident et vous verrez des enquêteurs affutés pour vous refuser une prise en charge parce que vous aviez ce genre d’appareil ou d’applis embarqués dans votre téléphone. Ça arrive tous les jours.

    Le problème de ce genre de mesures, c’est qu’il fait exploser le phénomène de « doublettes » ces conducteurs sans scrupule qui copie votre plaque d’immatriculation (et de plus en plus souvent, ils repèrent une voiture identique à la leur).
    Sans parler de nombres grandissant de conducteur sans permis valable après perte de tous les points.

  20. Pingback: Mettez vite votre avertisseur de radars aux normes – Le ParisienNouvelles du monde | Nouvelles du monde

  21. Ils vont se faire dépasser par la technologie de plus en plus à moins de moderniser la loi et l’application de celle-ci.

    Les outils d’aujourd’hui seront obsolètes dans 2 ans et leur nouvelle législation sera encore en retard.

    Le gouvernement est vieux et utilise des méthodes archaïques dans un monde moderne. Ils ne pourront pas suivre.

    • Eric

      @Johan : ne sous-estimons pas pour autant la capacité des lois et des gouvernements à s’adapter, il n’y a pas que des vieux cons dans les ministères, ils savent s’entourer aussi de techniciens compétents 🙂

  22. On a oublie, en matiere de securite et qui peut provoquer des accidents, la guepe… la fameuse guepe qui pique et qu’on chasse ….en quittant la route des yeux….

    Que va faire notre cher gouvernement: interdire la circulation la fenetre ouverte, obliger le conducteur a circuler avec une bombe anti insecte ou exterminer tous ces vilains insectes qui risquent de nous faire perdre notre attention en conduisant….?

  23. @amapi
    Saviez vous qu’il est interdit de manger et de fumer en voiture ? (en fait, tout ce qui est susceptible de vous déconcentrer ou de diminuer vos capacité à réagir en situation d’urgence est interdit).

    Bonjour,
    alors … la spécialité de Saint-Claude est également interdite, en voiture !!!

    Bonne journée

  24. @arno : tu es bien péremptoire pour assimiler tous les conducteurs roulant au-dessus des limites souvent inadaptées à des abrutis. De mon point de vue que tu n’es pas obligé de partager, seuls les gnous de français considèrent qu’il faut appliquer absolument tous les textes et lois sans même se poser la question des relations de causalité qui pourraient les justifier
    @Tom : bonnes remarques sur les effets de bord (doublette et permis annulés), mais je pense que pour les assurances, c’est non. Seuls peuvent être saisis les « dispositifs ou produits visant à avertir ou informer », les Forces de l’Ordre doivent d’abord constater qu’un appareil réalise cela avant de le saisir. Les assureurs ne possèderont jamais ton GPS ou ton Smartphone s’il n’était pas visiblement en train de réaliser cette fonction

    Evidemment, si sur la page d’accueil du smartphone il y a 1 grosse icône marquée « DETECTEUR », c’est pas bien malin.

    Autres questions pour les intégristes du forum :
    – le 1er dispositif pour informer, c’est le cerveau humain. J’essaye de m’en servir pour tous les radars fixes que je connais, est-ce interdit ?
    – imprimer le trajet du prochain WE à partir de ViaMichelin et l’utiliser comme un road book, est-ce interdit ?
    – faire un appel de « codes » revient à utiliser son éclairage comme dispositif pour informer, est-ce interdit d’utiliser ses « codes » ?

    Un peu de culture, qui connait le % d’accidents provoqués par la vitesse et qui ont provoqué au moins 1 mort, alors que la vitesse était supérieure à la vitesse limite de la chaussée ?

    Personne ne communique sur ça, et les chiffres sont maintenus cachés volontairement (mais accessibles via des études étrangères).

    Tada ! Je vous offre une partie de la réponse : entre 7 et 10 % SEULEMENT …

    Alors les gnous, qu’est-ce qu’on répond ? Ah oui, ne serait-ce que sauver 1 seule vie …

  25. N’oubliez pas les radars mobiles qui sont actuellement en test et qui vont bientôt débarquer sur les routes.
    Et là votre avertisseur radars ne pourra pas vous sauver!

  26. Effectivement, c’est n’importe quoi cette loi. On dirait de la censure limitée aux GPS. C’est vrai que d’imprimer son itinéraire avec les emplacements de radars revient au même que de l’avoir sur son pare brise… Un peu moins sécurisé tout de même l’utilisation du papier au volant, vaut mieux le GPS.

  27. @danielv62 : « Et là votre avertisseur radars ne pourra pas vous sauver! »

    1) tu indiques clairement que tu ne fais pas partie de ce groupe
    2) tu es visiblement heureux qu’un jour ou l’autre des conducteurs seront sanctionnés

    C’est l’attitude typique du gnou, et j’en connais d’autres qui donnent des leçons à tout bout de champ, et qui un jour perdent des points car ils n’ont pas vu le panneau 70 sur une 4 voies limitée à 90, ce qui peut arriver à tous sans être des assassins.

    La plupart des gens comprennent qu’il faut des limitations, mais même les gnous peuvent constater à quel point elles sont débiles par endroits.

    Te réjouir sans nuance à la seule perspective qu’un conducteur soit sanctionné quelque soient les circonstances montre une forme d’intégrisme hélas fort répandue.

    Je suis certain que toi et tes semblables estimez raisonnable de mettre en prison une personne qui aurait osé rouler à 190 sur une autoroute déserte avec une météo favorable. Et dans 5 ans, tu trouveras normal que les Forces de l’Ordre aient le droit de tirer à vue dans ce cas, ce serait moins dangereux que d’engager une poursuite à haute vitesse.

    Méfie-toi de tes outrances, et essaye de conserver un peu d’esprit critique : tout ce qui est dit par des décideurs n’est pas « parole d’évangile », il y a TRES souvent manipulation…

  28. @Gérard : j’ai juste signalé l’arrivée d’une nouvelle menace sur les routes. Je n’ai en aucun cas dit que je m’en réjouissais…

  29. J’ai mon Tom tom live qui me sert de téléphone comme un téléphone normal en bluetooth ou j’y ai des infos et messages perso et ils n’y toucheront pas, de toutes façon d’un geste je l’éteint et il faut un code pour l’ouvrir, ils ne sont pas tout permis, enfin tant qu’ils mettent pas de chemises noir et ne disent Papier des Fahrzeugs schnell !!!

  30. Pingback: Une loi difficile à appliquer... | Avertisseurs de radars | Scoop.it

  31. totomobiliste on

    une seule solution : aller massivement voter pour mettre un magistral coup de pied au c… de sarkochemard et la clique des députés UMP. A tous, on peut tout !

  32. Je viens juste réaliser que le mot radar est toujours radar même quand on le lit à l’envers 🙂 ça marche dans les 2 sens donc verbalisable dans les 2 sens…Hummm je marche à radar moi!

  33. @arslan: se faire gauler en marche arrière………………..
    Plus sérieusement, pas la peine de flipper cette énième loi comme une quantité de précédentes (sans rapport avec ce sujet) ne sera pas appliquée. C’est juste pour faire plaisir aux électeurs des assoces contre « la violence routière »RDV en Mai

  34. pour Répondre à Mr Immobilier:
    écran déporté dangeureux ? a Zut c’est justement le cas de mon compteur de vitesse, sbalot quand même

  35. roulons à 5 km/h partout jusqu’à abrogatio
    et interogeons les candidt(e)s au trone

  36. @arslan : Ca s’appel un palindrome quand on le lit dans les deux sens.

    Pour ces nouvelles « lois » ben ça fera comme pour hadopi. Ca va coûter du fric, des efforts et servir à rien. Un beau jour il y aura plus assez d’employés pour appliquer la loi alors elle deviendra une relique. Mais rassurons-nous, ils trouveront un autre moyen de remplir les caisses… Et la délinquance redoublera car, après tout, ils n’ont « officiellement » pas un radis !

  37. J’ai pour habitude de respecter scrupuleusement les limitations de vitesse et de respecter le mieux possible le code de la route. Je conduis depuis 1972, j’ai tout mes points et la seule contravention que j’ai eue, est pour un mauvais stationnement en ville il y a au moins 30 ans dans une zone mal signalée. Voilà le décor est planté.
    En plus du régulateur de vitesse réglé à -2km/h, mon GPS équipé d’une alerte radar est pour moi un outil supplémentaire pour être » un bon conducteur ». Je croyais sincèrement que l’alerte radar m’indiquait les zones dangereuses.
    Jusqu’à aujourd’hui, le signal sonore(donc pas besoin de quitter la route des yeux) de mon GPS me faisait ralentir encore et redoubler de prudence dans ces zones dangereuses.
    Je pense que cette loi n’empêchera pas les abrutis du volant de continuer à ignorer les panneaux de limitation et punira les conducteurs soucieux de la vie d’autrui qui auront un quart de seconde d’inattention au mauvais moment au mauvais endroit.
    Je pense aussi que décidément, tout est bon pour faire de l’argent sus le dos du peuple.

  38. Sans oublier que la libre communication des informations constitue un droit constitutionnel. Avertir une communauté d’utilisateurs de la présence d’un radar, ce n’est rien d’autre que de la communication d’informations. La loi elle même pourrait etre illégale!!!!
    Alors, appel à tous ceux comme moi qui seraient choqués par de telles mesures, je vous invite à vous aussi vous mobiliser derrière la pétition:
    http://www.citylop.com/non-a-l.....nautaires/

  39. Pingback: Les détecteurs de radars désormais interdits | Any time is radar detector time

  40. yazan, je vais signer ta pétition ah que ouiiiiiiiiiiiii. Mais j reviens sur ta phrase « avertir une communauté d’utilisateurs de la pésence d’un radar n’est rien d’autre que de la communication d’information », donc si je créé une page Facebook (qui est une communauté d’utilisateurs, nous sommes d’accord) sur laquelle chaque « amis » ou abonnés de mon département pourras si il le souhaite préciser ou il a vu un radar mobile, cela restera légal? Beaucoup ont la 3G sur leur mobile ou internet au travail ce qui pourrai permettre quand on va ou sort du travail de savoir que pour une fois après 30 minutes d’embouteillages et qu’on peu enfin faire 1 km en roulant et mon Dieu parfois dépasser de quelques km/h la limites imposée, on ferai plus attention.
    Alors légal ou pas.
    Moi je lance ça dans mon département dès que c’est validé. Je pose une option sur le 971.

  41. Le Code de procédure pénale est très clair.
    A lire l’article 78-2-2 modifié.
    Seules les fouilles des véhicules peuvent se faire sur réquisitions écrites du procureur de la République aux fins de recherche et de poursuite des actes de terrorisme. Les ayants droits à ces fouilles sont les agents des douanes.

  42. Vous vous focalisez tous sur la vitesse et ses dangers …
    J’ai 2 voitures dont je prends soin et pour lesquelles je surveille régulièrement l’état d’usure des organes de sécurité que je quelifierai de « première » : freins, amortisseurs et pneus. Ah, les pneus presque lisses de certains « bons conducteurs » qui ne dépassent jamais la limitation de vitesse … et qui sont incapables de s’arrêter en cas d’obstacle … mais ils n’ont pas de scrupules, ils ne dépassent jamais les limitations …
    Bien qu’une femme, j’adore rouler et il m’arrive parfois de lacher le compteur des yeux pour regarder ce qui se passe devant moi … je me suis fait flasher à 114 retenus sur une 4 voies à 110 …Oups !!! Honte à moi ! Par contre le gnou qui a déboîté juste devant moi avec son clignotant (qui ne l’oublions pas et un signal de grande priorité !!!) lui, n’a pas reçu de pv … Bon conducteur qui ne dépasse pas les 80 sur autoroute …
    Je pense aussi (presque sincèrement puisque je n’aurais alors pas eu ce pv ….) que je suis moins dangereuse à 100 avec ma Deuche (Faut pas croire, je la monte à 120 compteur …) qu’avec mon audi à 114 …
    Bref, au lieu de se focaliser sur la vitesse, ne serait-il pas judicieux de se respecter sur la route, de regarder ce qui se passe dans son rétro, d’attendre que la voix soit libre, Bref, de respecter ce fameux Code de la route. Ah, le respect …

Send this to a friend