Jeux vidéo : Criticator distribue les bonnes et les mauvaises notes

Un jeu vidéo c’est comme un film : chacun ses préférences pour un style, un auteur, un univers, autant de critères hautement subjectifs qui nécessitent de se renseigner de temps en temps avant un achat, comme on le fait en lisant une critique de cinéma. Tenter de mettre un peu d’objectivité dans un secteur où

Un jeu vidéo c’est comme un film : chacun ses préférences pour un style, un auteur, un univers, autant de critères hautement subjectifs qui nécessitent de se renseigner de temps en temps avant un achat, comme on le fait en lisant une critique de cinéma.

criticator

Tenter de mettre un peu d’objectivité dans un secteur où la passion domine, c’est le pari de Criticator, un nouveau service web d’agrégation de critiques professionnelles qui se présente comme une sorte de revue de presse des jeux vidéos.

Criticator est un site sur lequel vous pouvez consulter la liste des tests de jeux vidéo disponibles sur internet et obtenir pour chacun une note moyenne sur 100, calculée en fonction  d’un algorithme propre au site, tenant compte de plusieurs critères, comme la valeur et l’ancienneté des sites de critiques.

Contrairement à d’autres sites d’agrégation de critiques ou d’avis de consommateurs qui utilisent des robots et outils automatisés d’analyse sémantique, Criticator est exclusivement fondé sur l’intervention humaine : une équipe se charge de repérer et intégrer toutes les critiques sur les jeux vidéos à partir de plusieurs dizaines de sites de référence, car selon ses auteurs, pour « la sélection et la compréhension d’une critique, on n’a pas (encore) fait mieux que le cerveau humain ». Ce que je crois volontiers, même si bien sûr cela peut induire une part de subjectivité.

Cela étant, afin de mettre tout le monde d’accord, Criticator propose également une section communautaire qui permet aux membres inscrits sur le site de noter les jeux et même de poster une critique.

Fondé par un ancien de MesDiscussions (revendu à Doctissimo en 2007) le concept, qui existe  déjà dans une forme similaire aux USA avec des sites comme Metacritic ou encore Gamerankings, ou en France avec Playrank, pourrait ensuite s’étendre à d’autres secteurs.


Nos dernières vidéos

19 commentaires

  1. Mouais. Peut-être sympa pour les rookies ou les parents qui n’ont jamais (ou rarement) surfé sur des sites JV, mais pour les gamers je doute. En général les joueurs ont leurs habitudes (il n’y a qu’à voir les forums des sites JV) et connaissent le ratio objectivité/subjectivité des sites JV qu’ils fréquentent.

    Bon courage anyway!

  2. Même si je ne pense pas prendre pour argent comptant la note qu’il attribue via leur système un peu « obscur » ce site à l’intérêt de réunir en une seule et même page les différents avis sur un jeu. Lorsque j’achète un jeu (une fois l’année) j’aime bien aller prendre plusieurs avis. Ce site devrait me faire gagner du temps.

  3. Eric

    @John Doe et @Greg : oui je cite Gamerankings et Metacritic dans mon article, faut lire jusqu’au bout 🙂
    J’ai ajouté Playrank.fr

  4. Pour la note 100 sur le test du site Gameblog, c’est une critique texte OK,
    mais il y a tout de meme une note sur 5 etoiles en haut a droite, au dessus du diaporama.

    une note de 5/5 = 100

  5. Eric

    @BoobaSkaya : bon ben voilà, j’ai beau avoir pris le temps, j’étais sûr qu’il y aurait un truc que je ne verrais pas, j’ai vraiment de la m… dans les yeux parfois. Merci pour cette précision !

  6. Salut

    Je suis le « créateur » de Criticator.fr
    D’abord merci pour l’article !

    En effet, le concept existe déja en partie ailleurs, mais je pense aller plus loin : calcul de note moyenne des auteurs/source/éditeurs/développeurs (avec les classements qui vont arriver prochainement), gestion de la traduction de sources non FR etc.. Tout n’est pas encore là, et de nouveaux filtres et classements apparaitront durant l’été.

    Qui plus est, je pense qu’il est intéressant d’avoir une note moyenne « européenne », comparé à ce que peut faire Metacritic et Gamerankings. Et puis tous les internautes ne maitrisent pas l’anglais.

  7. Pingback: Criticator : le blog » La revue de presse de Criticator

  8. Je rejoins l’avis de Paul : comment les sites internet qui fournissent le contenu sont rémuénérés? Car quand on regarde l’architecture des pages, ce n’est clairement pas fait pour envoyer du traffic aux sites :
    – Nom du site, ecrit en gros => pointe vers une page de criticator
    – Lire le test complet, écrit en tout petit => Pointe vers l’exterieur

    Et qu’on ne me parle pas de référencement, c’est pas un site qui a 3 mois qui va aider jeuxvideo.com dans son référencement 🙂

    Bref, ça ressemble à un paperblog non?

  9. @Paul et Fred
    Il n’y a pas de rémunération pour les sources. Le système est fait pour être vertueux : Criticator a pour but d’être un agrégateur complet : quand vous cherchez un test, plutôt qu’aller chercher sur chaque site si celui-ci l’a testé, vous pouvez rapidement voir quel site a testé le jeu en question. Je pense qu’à terme, les sites ont intérêt à avoir un tel système qui sera une sorte d’annuaire des tests. Pour le référencement, ce n’est en effet pas encore réellement significatif, mais si cela suit le chemin fait aux USA, cela sera bénéfique pour tout le monde.
    Par ailleurs, j’ai contacté tous les titres de presse avant le lancement pour leur présenter le concept, et je n’ai eu que des réactions positives (2 ou 3 ne m’ont pas répondu), y compris de « gros ».

    Je pense que Criticator est très éloigné de Paperblog et autres, dans la mesure ou ne sont citées que 2-3 lignes maximum et que les liens sont en dur. Et sur Criticator, on sélectionne à la main et on va lire les tests, il n’y a rien d’automatique.

    Enfin, d’après les statistiques que j’ai, les liens pour lire les tests complets sont très cliqués, ce qui est logique, car les extraits cités ne se suffisent évidemment pas à eux-meme.

    A+

  10. @Philippe

    Merci pour ce debut de réponse.

    Je vais essayer d’être plus direct : qu’apportez-vous à ces sites qui, eux, font vivre votre service?

  11. Lut, peut être des visiteurs ciblé ? ( sur les tests justement ).

    Un « client » qui cherche a acheter un jeux et qui tombe sur l’une de ces page, normalement devrait vouloir lire un test complet et donc devraient cliquer sur le petit lien lol.

    Enfin si ces sites sont d’accord c’est qu’ils trouvent leur intérêt j’imagine.

  12. @Fred Je leur apporte une nouvelle source de trafic, car un concept comme Criticator n’est pas lié à une seule communauté, mais peut faire découvrir à des internautes ayant l’habitude d’un site ou n’en connaissant qu’un de découvrir d’autres tests (soit d’autres avis) sur un même jeu.
    C’est ce qu’il se passe aux USA avec tous les agrégateurs de ce type, les sites de tests cherchant à être référencés sur ces agrégateurs afin de bénéficier d’un nouveau type de visibilité gratuite.

Répondre