Contenu et sources de liens référents

Le rapport d’Outbrain nous dit clairement qu’en termes de SEO, le mix minimum de positionnement doit se décliner à la fois dans les moteurs, dans les blogs, dans les portails et dans les médias sociaux, qui devraient être les 4 piliers de toute stratégie de référencement. Sans oublier…

Outbrain fournit un widget assez populaire aux U.S., embarqué sur plus de 30 000 blogs et sites à fort trafic. Forts de leur propagation, ils viennent de publier un premier rapport sur la façon dont les internautes découvrent du contenu et s’impliquent ensuite dans l’interaction.

Ils ont donc analysé leurs données du 1er trimestre 2011, et plus spécialement les modèles de trafic à partir de 100 millions de sessions sur les 100 premiers sites de leur réseau, afin de découvrir quelles étaient les sources extérieures de liens référents qui généraient le plus de trafic vers les pages de contenu. Voici le résultat :

Les moteurs de recherche se taillent la part du lion avec 41%, suivis par les sites de contenu avec 31%, les portails avec 17% (du genre AOL.com, Yahoo.com, MSN.com), et enfin, bons derniers 😉 les réseaux sociaux avec 11% (Facebook, Twitter, StumbleUpon, Fark.com, reddit, Digg).

Sur les 20 premiers sites référents, sans surprise, Google occupe la première place :

avec un net avantage sur ses concurrents :

Comme on dit, y a pas photo ! Quant à la répartition entre les 4 types de référents (moteurs, sites de contenus, portails et réseaux sociaux), les proportions se reflètent aussi sur la moyenne de pages vues par session :

Côté sites sociaux, il est intéressant de noter que les référents pointent à plus de 40% vers les sites d’actus, contre moins de 10% vers les contenus high-tech, par exemple :

Donc, ce que ce rapport nous dit, en termes de SEO, c’est que le mix minimum de positionnement doit se décliner à la fois dans les moteurs, dans les blogs, dans les portails et dans les médias sociaux, qui devraient être les 4 piliers de toute stratégie de référencement.

Même si on n’oubliera pas les vidéos, les images, les sites de partage de docs (Scribd, Docstoc, Issuu, SlideShare, etc.), le linkbaiting, et surtout, de prévoir à chaque fois qu’on veut promouvoir du contenu, des versions adaptées aux mobiles : comme je l’ai déjà dit, la convergence totale est en route…

Cliquez le lien si vous souhaitez vous procurer le PDF du rapport d’Outbrain.

Personnellement, la question que je me pose c’est comment assurer une présence suffisante sur les portails ? Car moteurs, blogs, pages Web et réseaux sociaux, on connaît plus ou moins les recettes, mais je crois qu’il est encore assez difficile d’avoir pignon sur portail 🙂

Qu’en pensez-vous ?

J-M


Nos dernières vidéos

16 commentaires

  1. Merci beaucoup pour cet article vraiment très instructif. J’ai été surpris de voir qu’AOL avait encore une place importante, je les pensais plus ou moins morts et enterrés, mais visiblement c’est loin d’être le cas.

    Concernant les réseaux sociaux, je souhaiterais apporter une nuance dans leur « faible » taux (11%). La tendance actuelle du web est celle du social justement, Facebook y est sans doute pour quelque chose, mais disons qu’il y a tout un mouvement autour de l’aspect communautaire qui prend une place de plus en plus importante sur le web.
    La preuve on commence déjà à voir des ventes par facebook, des recrutements / candidatures de job par facebook, des infos parues sur Twitter avant tout autre support, etc. De plus en plus les gens découvrent des infos via les vidéos ou liens posté sur le facebook de leurs amis par exemple.
    Au final, je ne serais donc pas étonné que les chiffres changent radicalement d’ici quelques temps sur la façon de chercher des infos, d’autant que la notion de « veille » se démocratise de plus en plus et des outils comme slideshare, stumbleupon ou encore delicious participent énormément à la diffusion d’une info. Mais pour l’instant, ces outils sont encore trop peu connus de l’internaute lambda moyen, ça viendra (je le souhaite en tout cas ^^ )

  2. Christophe,

    Moi aussi j’ai été surpris par ce pourcentage de 11% pour les réseaux sociaux. Mais il y a bien sûr un tas de critères qui rentrent en jeu, d’abord et surtout la façon dont l’étude a été menée. Même si, à mon avis, la façon dont les « métriques » réseaux sociaux sont appréhendées par les analyses sur la question reste bien mystérieuse, et pour tout dire je m’interroge souvent sur leur fiabilité.
    Si quelqu’un a des infos plus précises là-dessus…

  3. Bonjour,
    Article bien intéressant, merci.
    Concernant les réseaux sociaux, je pense que, comme il est dit, tout dépend du sujet traité: si les actus et buzz sont effectivement très propices sur ce genre de média, la promotion d’objet classiques (appareils électroniques, machine à café, etc., sans effet de buzz) me semble moins à même d’être porté par les réseaux sociaux. Et d’ailleurs on n’en voit pas beaucoup quand on se ballade sur Facebook…

  4. Intéressant pour de gros sites. En tant que « petit » blogueur, comment se positionner partout à la fois ? Il faut faire un choix en fonction de nos compétences, connaissances et surtout de nos temps à passer pour notre référencement.

  5. Je suis relativement étonné de la faible part des moteurs de recherche dans les sources de trafic.

    J’aurais eu tendance à penser qu’ils dépasseraient facilement les 50%.

  6. Article intéressant, en effet ! 🙂

    @Christophe Chaudey : c’est une étude américaine… donc on retrouve des particularités propres au marché américain :-), y compris AOL (à ma connaissance, AOL Instant Messenger a encore deux fois plus d’utilisateurs aux USA que MSN/Live Messenger – et comme on peut lancer une recherche sur le Web depuis son client de messagerie instantanée… c’est peut-être une piste ??).

    Pour les 11% de réseaux sociaux, j’avance une hypothèse : certains sites, comme Presse-Citron tiens 😉 sont très bien « couverts » (beaucoup de Tweet, etc) alors que d’autres le sont beaucoup moins, voire presque pas. Si le webmestre d’un site n’est pas actif sur Facebook, Twitter et autres, il y a très peu de chances que son site se fasse connaître par ce biais, mais en effet plutôt par des moteurs de recherche, des liens, etc.
    Bref, 11% c’est une valeur moyenne, j’aimerais bien connaître l’écart moyen par rapport à ce pourcentage !

  7. Ça ne m’étonne pas trop concernant les réseaux sociaux. OK, ça s’est démocratisé mais Google reste omniprésent.

    Sans vouloir être désobligeant, la proportion des « geeks », « citadins », ultra-connectés et autres n’est pas si forte comparée à la population d’un pays.

    Parmi nos parents et personnes de plus de 40 ans, j’en connais pas tellement qui se disent « tiens aujourd’hui je vais twitter, explorer mon réseau sur Viadeo ou consulter une présentation sur Slideshare… ». Et pourtant ces personnes vont aussi sur Internet !

    La communauté des « geeks » a parfois tendance à trop se regarder le nombril : il y a une vie en dehors de l’Iphone 😉

    Pour Facebook, cela peut également démontrer le différentiel entre le nombre d’inscrits et le nombre d’utilisateurs fréquents.

  8. Jean-Marie,

    J’ai dégusté cette phrase dans votre conclusion : « la question que je me pose c’est comment assurer une présence suffisante sur les portails ? »………. cela nous ramène bien des années en arrière, fin du siècle dernier, dans les fameux « first tuesday », où pour faire briller les yeux des investisseurs, il suffisait de prononcer ce mot alors magique : « portail ».
    C’était avant Google, avant Facebook, c’était le temps de Yahoo.

    Gilles

  9. Franck

    En parlant de « mix minimum » je pensais surtout aux sites B2B plutôt qu’aux blogs, mais comme dit RVV, Presse-Citron est également la preuve « vivante » de ce que peut réussir à faire un blog, car même si on peut dire aujourd’hui que Presse-Citron n’est plus tout à fait un blog comme les autres, ce serait aussi oublier qu’Eric a commencé tout seul, comme nous tous les blogueurs. Donc faut croire qu’à un certain moment, il a eu ce quelque chose en plus que nous n’avons pas, ou plutôt que très peu ont : Korben, Romain et autres sites high-tech qui peuplent le haut du classement Wikio.
    D’ailleurs si Eric à l’occasion de lire ces commentaires, j’aimerais bien savoir comment il juge le positionnement de P-C sur les portails…

  10. Je suis très étonné de la part des moteurs de recherche, car je suis bien au-dessus sur mes sites, et personne ne m’a jamais dit que ce n’était pas normal. Les 11% venant des réseaux sociaux me semblent par contre parfaitement normaux, parce que je les vois de plus en plus comme des sites fermés. On y entre pour y rester, et on n’en sort plus.

    Ils restent utiles pour faire connaitre une marque, ou un produit, mais je les vois de moins en moins efficaces pour amener du traffic sur un site.

  11. Merci pour cet article, très intéressant!
    Je suis également étonné du pourcentage concernant les moteurs de recherche, je pensais que c’était bien plus!
    Après il faut peut être analyser quels types de sites ont été pris en exemple, etc…

  12. En effet Réparation Mac, y a pas de secret, le SEO sera plus long et de plus en plus fastidieux, encore plus fastidieux pour les petits bloggeurs et webmasters.
    Il faut se placer partout, varier ses liens et avoir du contenu vraiment très intéressant
    « Google Panda » arrive!!!

  13. Attention, ces résultats sont pour des sites US. Par exemple, le site LeMonde.fr déclare recevoir des réseaux sociaux moins de 2% de son traffic.

  14. Pingback: La pyramide G2H5W

Répondre