Internet Explorer 6 : le compte à rebours final

Bien sûr vous n’utilisez plus Internet Explorer 6 depuis déjà très longtemps, n’est-ce pas ? En tout cas pour venir ici. D’ailleurs les statistiques de Presse-citron le prouvent s’il en était besoin : selon le dernier recensement, à savoir les chiffres du mois glissant écoulé, vous êtes 38,70% à utiliser Firefox, 22,68% à utiliser Google Chrome et 19,16% à utiliser Internet Explorer. Et dans ces 19,16%, seulement 6,89% à rouler encore en version 6.0. Ce qui si mes calculs sont exacts ne représente plus que 1,32% de presse-citronnautes qui se pointent ici avec IE6.

Bien sûr vous n’utilisez plus Internet Explorer 6 depuis déjà très longtemps, n’est-ce pas ? En tout cas pour venir ici. D’ailleurs les statistiques de Presse-citron le prouvent s’il en était besoin : selon le dernier recensement, à savoir les chiffres du mois glissant écoulé, vous êtes 38,70% à utiliser Firefox, 22,68% à utiliser Google Chrome et 19,16% à utiliser Internet Explorer. Et dans ces 19,16%, seulement 6,89% à rouler encore en version 6.0. Ce qui si mes calculs sont exacts ne représente plus que 1,32% de presse-citronnautes qui se pointent ici avec IE6.

C’est donc presque gagné. Mais apparemment pas pour tout le monde, et il reste encore quelques poches de résistance où l’usage d’Internet Explorer 6 reste important, comme, bizarrement en Corée du Sud, pourtant l’un des pays du monde les plus avancés en matière d’adoption du web, avec un score étonnant de 24,8% de part de marché pour Internet Explorer 6. Ce qui donne un taux d’utilisation qui est encore de 12% en moyenne mondiale.

Afin d’en finir une bonne sois pour toutes avec son antiquité et remiser la vieille planche de surf au musée, Microsoft vient de publier un site, http://www.ie6countdown.com/ invitant par plusieurs moyens à se débarrasser d’IE6 au profit d’un navigateur moderne. Plusieurs options sont proposées, comme l’installation d’un morceau de code dans le HTML de votre page d’accueil, ouvrant une petite fenêtre incitant ceux qui viennent sur votre site avec IE6 à changer pour un navigateur actuel.

Le site, I6Countdown propose également d’évangéliser les amis et les entreprises de votre entourage afin que ces derniers et dernières virent le vieux browser au profit d’un plus récent, ce qui permettrait aux développeurs web « d’économiser de nombreuses heures de travail ».

C’est ce qu’on appelle nettoyer les écuries d’Augias, version web 2011.


Nos dernières vidéos

17 commentaires

  1. Microsoft se moque un peu du monde. C’est tout de même eux qui brident le passage à IE7 ou IE8 depuis leur système d’exploitation Windows 2000 (« installation impossible »). Tout cela pour pousser les gens à racheter un nouvel OS.

  2. « Explorer 6 reste important, comme, bizarrement en Corée du Sud, pourtant l’un des pays du monde les plus avancés en matière d’adoption du web, avec un score étonnant de 24,8% de part de marché pour Internet Explorer 6. »

    Le problème c’est qu’ici en Corée du Sud la plupart des sites internet nécessitant une authentification sécurisée (online banking, shopping, réseau social, forums, …) reposent sur activeX, et ce depuis des lustres. Donc Firefox et Chrome ici le coréen moyen n’en a jamais entendu parler. La plupart utilisent IE7. Alors le seul espoir d’avoir enfin un standard correct c’est IE9.

  3. Le cas de la corée s’explique en partie par le fait que pas mal de moyens de paiement sur internet sont liés à une identification forte de l’utilisateur à l’aide de clés RSA. elles sont contenues dans des clés USB qu’il faut connecter à l’ordinateur et sont reconnues par le site marchand au travers de plugins qui sont souvent uniquement développés sur IE6 (je sais plus le nom de la techno mais un truc bien propriétaire microsoft). Il faut donc un paquet de temps pour bouger les banques et les fournisseurs de services bancaires qui sont une nébuleuse connu sous le nom générique de VAN.

  4. Pour ma part, je n’ai JAMAIS utilisé IE (quelque soit la version) en tant que navigateur principal. Et je suis assez fier d’avoir été de ceux qui ont cru au projet Mozilla, et qui ont donc permis que qu’il arrive à un outil mature, parce qu’à l’époque (Mozilla 0.6, avant j’étais sous Netscape 4.x), il faut avouer qu’il fallait être plutôt motiver (ou ne vraiment pas aimé l’ergonomie de m… d’IE 4 ou 5 à l’époque, comme moi) pour ne pas faire le mouton…

  5. Il y a des entreprises qui ne peuvent pas changer IE6, il y a des applications qui ne tournent que avec cette version, Remettre à jour reviendrai trop cher.

    Maintenant il est temps aussi que tout le monde se mettent à jour.

  6. Je trouve ça quand même incroyable que Microsoft utilise de tels moyens ! Ils ne peuvent pas envoyer une mise à jour du système, comme pour la sécurité, qui propose de mettre à jour son navigateur en expliquant bien l’intérêt pour l’utilisateur ?

  7. Pingback: Adobe propose un convertisseur de Flash en HTML5

  8. Bah il faut quand même reconnaître qu’une grande quantité de librairies Javascript sont compatibles avec IE6, ce qui rend le fardeau quand même moins lourd à porter en tant que webdesigner 🙂

    C’est quand même plus les mêmes prises de tête que dans les années 2000 hein (j’en fais encore des cauchemards ahaha).

  9. stef2cr a raison, IE6 est encore utilisé dans de nombreuses grandes sociétés françaises car des applications ont été développées sur cette version et les tests négatifs effectués récemment sur des versions plus récentes combinés à la restriction des budgets ont fait que c’est resté comme ça, par exemple dans la plus grande mutuelle d’Europe (en nbre de mutualistes)… Malgré tout, j’arrive à naviguer au boulot plus ou moins correctement sur 90% des sites… comme quoi… lol

  10. Très intéressant… mais le jour où Microsoft daignera porter IE8 et IE9 sur des anciennes machines, qui sont seulement capables de supporter IE6, là ça avancera.
    Pour ma part, c’est IE6 ou Firefox (3.6.15 ! la dernière version !) pour mes vieilles machines sous Windows 2000. Amplement suffisant.

Répondre