La stratégie secrète de Twitter & Facebook : se diversifier pour mieux régner

Les deux géants des réseaux sociaux se sont lancés dans une course à la diversification qui pourrait bien changer radicalement la manière d’utiliser Facebook et Twitter.

Twitter est sur le point de lancer une application Twitter Music dans les prochaines semaines.

Ce service permettra de découvrir de la musique et d’en faciliter le partage sur le réseau aux 140 caractères.
Après l’acquisition de Vine, qui aurait pu être rebrandé Twitter Video, nous avons peut-être deux indices sur la stratégie de diversification de la marque.

Twitter, Facebook : même combat

Avant, pour utiliser Facebook, j’allais sur l’application Facebook. Maintenant j’y vais beaucoup moins souvent qu’auparavant.
Est-ce que cela signifie que j’utilise moins Facebook ? Non, au contraire.
J’utilise l’application Messenger pour discuter avec mes amis (qui a cet avantage sur le SMS que vous voyez les amis qui sont connectés et donc disponible).
J’utilise l’appareil photo Facebook quand je souhaite partager facilement des photos avec ma famille et mes amis.
Et l’une de mes applications préférées, c’est Instagram… qui fait partie de Facebook même s’il est difficile de s’en rendre concrètement compte à l’utilisation.
Et si vous ajoutez l’application Gestionnaire de Pages pour le boulot, et une ou deux utilisations de Poke (pour rigoler), vous avez de nombreuses portes d’entrées différentes vers Facebook.
Nous pourrions même imaginer voir arriver une application Facebook basée sur Storylane pour la consommation des contenus longs publiés par vos amis.

Et je pense que ces portes d’entrées seront encore plus nombreuses à l’avenir.

Une diversification pour les gouverner tous…

…Une diversification pour les trouver.
Une diversification pour les amener tous et dans les ténèbres les lier (oups, je n’aurais pas du me refaire l’intégral du Seigner des Anneaux)
Outre la plaisanterie, la diversification est une stratégie qui pourrait s’avérer efficace pour les deux réseaux sociaux.
Facebook compte plus d’un milliard d’utilisateurs… qui sont caractérisés justement par de grandes différences d’âges, de professions, de cultures, …
Et si Facebook a l’ambition de rassembler tout ce monde sur une seule plateforme, il est nécessaire d’offrir plusieurs portes d’entrées.
Certaines personnes qui ne sont pas utilisateurs de Twitter vont commencer à réaliser des vidéos sur Vine. Est-ce qu’ils seront ensuite convertis au Twitter Classique ? Ce n’est pas important. L’important pour Twitter, c’est d’avoir atteint ces personnes d’une manière ou d’une autre.

Vers un deuxième âge des réseaux sociaux ?

Twitter et Facebook n’avaient autrefois qu’une seule application mobile : l’application Twitter et l’application Facebook.
Elles ont maintenant une multiplicité de présences qui vont segmenter les audiences de manières plus ciblées et qualitatives.
A voir maintenant si cette tendance va s’accentuer dans les mois à venir et que nous allons voir pousser de nouvelles applications thématiques comme Twitter Music.


11 commentaires

  1. Belle analyse, c’est pour ce genre de contenu que Jadore presse citron.
    cette stratégie se rapproche de celle des grands groupes plus classiques qui créent une multitude de marque pour segmentér l offre

  2. Je suis d’accord, les réseaux sociaux généralistes sont condamnés à se diversifier pour continuer à attirer un public de plus en plus diversifié.

    Le problème c’est que pour que cette stratégie soit payante il faut développer des synergies entre les services, ce qui implique de les rapprocher et surtout qu’ils mutualisent les données qu’ils récoltent sur leurs utilisateurs. Mais on l’a bien vu avec Instagram, dès qu’il y a un pas dans cette direction les utilisateurs se braquent. Donc le problème de fond de la monétisation reste entier.

  3. Les réseaux sociaux qui sont devenus incontournables en quelques années ont prouvé une certaine utilité. Cependant, il semble que l’on assiste non pas à une diversification mais bien à une concentration des choses qui marchent: le # de Twitter sur Facebook, suivi de la vidéo sur Twitter… finalement la roue semble constamment réinventée dans le petit monde d’internet.
    On peut parler de diversification des supports de diffusion dans le cas de Twitter. Dans le cas de Google+ contre Facebook, on est sur du presque pareil au même, la stratégie de Google semblant plus pousser vers une centralisation soutenue par une base de données impressionante: le but de ces acteurs sociaux est de capter un maximum d’intervenants mais surtout de les garder le plus longtemps possible sur leurs sites: monétiser c’est aussi savoir garder le prospect.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies