La valeur d’un visiteur unique chez les géants du web

Le visiteur unique, vous, moi, Saint Graal de l’éditeur de site web, a-t-il une valeur, et laquelle ? C’est ce que tente de montrer ce tableau publié par Silicon Alley Insider. ▶ Posez toutes vos questions sur le nouveau forum Presse-citron Le calcul, fondé sur une division toute simple (chiffre d’affaire annuel / nombre de

Le visiteur unique, vous, moi, Saint Graal de l’éditeur de site web, a-t-il une valeur, et laquelle ? C’est ce que tente de montrer ce tableau publié par Silicon Alley Insider.

unique_intro

Le calcul, fondé sur une division toute simple (chiffre d’affaire annuel / nombre de visiteurs uniques mensuels) fait ressortir une fois de plus un vainqueur habitué aux premières places : Google, avec 18,44 dollars par visiteur unique. A l’autre bout de l’échelle, le pauvre Twitter, qui ne génère encore pratiquement aucun revenu, avec un petit 0,62 dollar par visiteur unique. Doit-on en déduire que la recherche est la martingale du web, ou plus prosaïquement que Google a su parfaitement bâtir le modèle économique le plus rentable en le fondant sur l’excellence de son algorithme ?

Cela étant, ce tableau compare un peu des sites qui ne sont pas comparables, ou qui ne jouent pas dans la même catégorie : si le visiteur est une donnée fondamentale chez un Google ou un Facebook, puisque c’est sur son profil que sont faits les profits de ces entreprises, inclure Microsoft dans le calcul n’a à mon avis pas beaucoup de sens, puisque en temps qu’éditeur de logiciels, et même s’il évolue considérablement depuis quelques mois, son métier ne se situe pas précisément dans la course au nombre de visiteurs.

unique

D’autre part, même s’il est pertinent de ranger dans ce classement les principaux sites mondiaux en termes de trafic, on peut se poser la question de l’intérêt à mettre dans le même sac réseaux sociaux, éditeur de logiciels ou portail de contenu et fournisseur d’accès à internet.

Il serait par ailleurs intéressant de connaître le coût d’acquisition d’un visiteur unique chez chacun de ces sites si toutefois cela est possible, et de le déduire du revenu moyen afin d’en déterminer le vrai bénéfice. En attendant, cet indicateur est quand même révélateur de la réussite de Google, et m’a donné l’idée de me livrer au même calcul pour Presse-citron, ce qui donne, sauf erreur : 0,14 euros. Une fortune 🙂

Et vous ?


Nos dernières vidéos

33 commentaires

  1. Je suis peut-être un peu bête, mais je ne comprend pas du tout ce que l’on peut en déduire en divisant simplement le revenu annuel par le nombre de visiteurs mensuel… Ca ne correspond à rien ce truc… Je ne vois pas ou ils veulent en venir avec ça, si ce n’est une fois de plus pour montrer la supériorité de google. On s’en serait douté!

  2. @Eric

    Quoi, tu parles fric ??? Tu ne crains plus de t’attirer les foudres des jaloux de tout poil ? 😉

    Dis moi, peut-on alors en déduire ton CA mensuel sur la base des stat de Google AdPlanner? Ce qui conduirait à un CA de xxxxxx (je laisse chacun que cela intéresse refaire le calcul, mais le nombre de x représente bien le nombre de chiffres du CA)?

    Si oui, une vraiment belle réussite! Et pour le coup (coût ?) , une vraie fortune! Félicitations.

  3. Bien d’accord avec les commentaires…Cela mélange un peu les choux et les carottes.

    On voit quand même que monetiser Twitter sera quand même compliqué même si le coût d’acquisition de VU de twitter ne doit pas être énorme.

    Eric la bonne nouvelle c’est que tu n’es pas si loin de Twitter !

    Saphire

  4. Concernant Microsoft, ils ont peut-être pris en compte bing pour leur comparatif ?

    et pour google, c’est uniquement le moteur de recherche qui produit ces stats ? ou également les services périphériques comme maps, mail, documents, …

  5. Je ne comprends pas non plus comment un C.A. annuel divisé par une audience mensuelle peut représenter quelque chose…

    Mais pour répondre à la question finale d’Eric, si je divise mon C.A. mensuel par le nombre de visiteurs mensuel, je suis à 0,65 €.

  6. Ca ressemble plus à un indicateur de performance. A savoir la capacité du site à générer de la valeur.
    Ce qui est intéressant c’est qu’AOL est en deuxième position sur ce graphique…

  7. c’est quel CA ?

    Parce que bon, le CA pub de Google y’a aussi adsense.

    Du coup faudrait rajouter les VU des sites tiers non ? 😀

  8. barbalucco on

    c’est un peu n’importe quoi ces chiffres… c’est imbecile de comparer des sociétés en divisant le RA / nb visiteurs !! pourquoi pas comparer le nombre de chats et de chiens des employés d’une société divisé par le nombre de rouleau de PQ utilisés ??!

  9. J’ai bien l’impression qu’ils se basent sur l’ensemble des revenus adsense de google y compris ceux réalisés sur les sites des éditeurs.

  10. Egalement a 0.135 euros.
    Si j’avais le même audimat que Presse Citron, j’aurais la même fortune !

  11. Bonjour,

    Ces chiffres ne signifient pas grand choses en soi. Une boutique peut générer beaucoup plus. Un VU sur ma boutique me rapporte un peu plus de 4€. C’est surtout la rentabilité qui est importante. J’ose croire que je ne gagne pas plus d’argent que facebook ^^

  12. Pourquoi le ratio CA/visiteur unique ne signifierait-il rien? Ne calcule-t-on pas le CA par m² des magasins ou grandes surfaces?

    Au contraire, j’y vois au moins 2 intérêts:
    – Pour les « grands » sites, donner un ordre de grandeur de la rentabilité brute du site. Cela n’a été une surprise pour personne si Facebook et Twitter se retrouvent en queue de peloton. Une confirmation de plus de la difficulté pour ces sites d’être rentables.

    -Par références, cela permet aussi d’estimer le gain potentiel qu’un blogueur « pro » peut espérer gagner s’il atteint une audience donnée. Même si les 0.14€ par visiteur unique de Presse-citron ne semblent être bien au-delà de ce que n’importe quel site « moyen » est capable de générer. (avec un tel ratio, dès 2000 VU par jour, ce qui n’a rien d’exceptionnel, j’en connais pas mal qui arrêterait immédiatement de travailler pour devenir blogueur pro).

    Ce chiffre de 0.14€ semble d’ailleurs traduire une très forte augmentation de l’eCPM de presse-Citron, si je me réfère aux derniers chiffres publiés il y a… bien longtemps (2 ans?).

  13. Comme aurait dit mon prof de maths au lycée : ce chiffre est comme un bikini. Il montre beaucoup de choses, mais cache l’essentiel…

    Et comme il est dit dans l’article : comparer sur ce critère google et Yahoo est pertinent. Mais google et facebook …

  14. « Accessoirement j’en vis », dit cependant l’encadré de présentation. Très accessoirement, alors! 🙂

  15. Je suis carrément épaté par vos valeurs !

    Presse citron : 0,14 cts
    Jean Lançon : 0,65 cts
    Djo : 0,135 cts

    Je suis carrément en dessous de vous 🙁 Vous êtes sûr de votre calcul ?

  16. Je n’ai pas compris ces stats et encore moins les chiffres dans les commentaires.. je vais relire ça a tête reposée

  17. Je me suis trompé sur l’unité dans mon dernier message

    Ne serait ce pas plutôt :

    Presse citron : 0,014 €
    Jean Lançon : 0,065 €
    Djo : 0,0135 €

  18. HELLO tous, je rejoins Jordi sur le comment sur l’eCPM d’une boutique, ca ne signifie pas grand chose au final, même si je le dis qu’on a encore de la marge de progression quand je vois les $32 de seloger ! Après, tout dépend également de combien ça coûte 😉 quelle est la rentabilité d’un VU sur seloger ?

    Bravo en tous cas à Eric !

  19. Eric

    @Kmenslow : non, j’ai vérifié, c’est bien ça : 0,14 euros, c’est déjà pas bcp !

  20. Question accessoire mais fondamental : vous prennez quoi comme définition de VU : celle d’analytics ?

  21. Autant pour moi Eric, j’avais mal lu. C’est le CA Annuel diviser par le Nbre de Vu mensuel.

    Je ne suis pas du tout matheux :p mais pourquoi on ne divise pas le CA Mensuel par le Nbre de VU mensuel ?

  22. mwai, je trouve pas ces statistiques très utile sur plusieurs points, comme tu le dis eric… Le seul interet que je vois c’est de comparé ces valeurs dans le temps pour voir les evolutions sur un site donnée.

  23. Moi aussi j’ai lu trop vite. CA ANNUEL / VU mensuel!

    Donc grosso-modo, le CA que je pensais être le CA mensuel est en fait plus près du CA annuel. Eric, pourquoi ne pas avoir rectifié?

    Du coup, le eCPM estimé revient dans une moyenne beaucoup plus réaliste.

    Cela reste malgré tout un très bon résultat. 🙂

  24. Pour se Seloger.com : 73M€ de CA, 3M de VU soit 32$ par VU… ???
    Heuuu si je ne me trompe, 73M€ de CA c’est annuel et 3M de VU c’est mensuel
    donc ça fait plutot : 73/12/3 = 2$

  25. Ouah, super, génial… Pour se positionner dans le monde de la toile… Et voir le chemin qui reste à faire !

    Bon, va falloir que les visiteurs se mettent à cliquer grave sur mes sites « publicités » parce que ça commence quand même par 0,004€ pour moi ! Non j’ai pas d’erreur de 0, et encore, j’ai arrondi à la dizaine supérieure mes revenus annuels !!!

  26. Pingback: Les liens de la semaine #2 - Apwn.fr

  27. Pingback: Futur de MySpace, développeur Wordpress, documentaire « digital nation », bracelet Live Nation, e-Réputation, salaire d’Eric Zemmour, SXSW | zdar.net

Send this to a friend