La voiture volante, en Hollande aussi

Après les premiers vols expérimentaux de Terrafugia, la voiture volante made in USA, voici une autre initiative, en provenance des Pays-Bas cette fois, tout aussi alléchante et qui parait même plus aboutie : la PAL-V ONE.

L’un des projets qui font le plus planer ceux qui rêvent de voler de façon autonome commence à se matérialiser de plus en plus sérieusement.

voiture volante pal v-one

Après les premiers vols expérimentaux de Terrafugia, la voiture volante made in USA, voici une autre initiative, en provenance des Pays-Bas cette fois, tout aussi alléchante et qui parait même plus aboutie. La PAL-V ONE (pour Personal Air and Land Vehicle) a mené ses derniers tests de vol en conditions réelles avec succès, comme en témoigne la vidéo ci-après.

Selon ses créateurs, l’engin est conforme avec la législation routière et aérienne de la plupart des marchés les plus importants, et clients et investisseurs semblent déjà intéressés par le projet.

Comme un avion sans ailes

Contrairement à la Terrafugia, la PAL-V ONE n’utilise pas d’ailes mais un des pales auto-rotatives à la façon d’un autogyre, le tout étant propulsé par une hélice arrière. Son autonomie au sol est de 1200 km et de 350 à 500 km en vol. La voiture à trois roues est en outre dotée d’un système qui lui permet de s’incliner comme une moto dans les virages. Une fois en mode automobile, les pales se replient le long de la carrosserie comme les ailes d’une libellule.

Le système de type gyrocoptère est très facile à piloter et selon ses créateurs l’un des plus sûrs, ne nécessitant que vingt à trente heures de cours. La PAL-V ONE n’a besoin que de 165 mètres pour décoller, y compris sur l’herbe. Une sorte d’hybride entre ULM et moto, sur mesure pour les hollandais volants. Premières livraisons aux clients prévues en 2014 : vous réservez la vôtre ?


Nos dernières vidéos

14 commentaires

  1. Etonnant votre choix de titre, on parle bien des pays bas pourtant ;P
    ( oui je sais la hollande est une région des pays bas^^)

  2. J’en veux une! 🙂

    Le plus difficile ça va être de pouvoir sortir en position voiture de l’enceinte d’un aérodrôme…
    A moins que la chose ne soit classée ULM, ce qui permettrait de se poser presque partout.

  3. Et quel serait le prix de cette petite merveille ?
    1200km d’autonomie ! C’est plus que ma voiture qui ne fait QUE voiture… Mais c’est pour quel volume de gasoil ou d’essence ?

    En espérant que ce soit vraiment fiable et attention à la panne sèche il ne suffit pas de s’arrêter sur le côté 😉

  4. Sympa, pour information ce concept est basé sur le principe de l’autogire :
    « Appareil volant comprenant un rotor destiné uniquement à la sustentation. La propulsion d’un autogire est assurée par une hélice à axe horizontal. »

  5. Pingback: La voiture volante, en Hollande aussi | Post-Sapiens, les êtres technologiques | Scoop.it

  6. Sûr que c’est l’avenir, mais pas dans ce concept qui n’est qu’un gadget sans intérêt (et en plus version voiture bonjour l’inconfort pour les 1200 km, sans chargement en plus)

    Il faut savoir que la plupart des accidents (graves) ont lieu avec des appareils « ne nécessitant que 20h de vol ». Car les personnes qui « pilotent » ces appareils ne connaissent pas grand chose du pilotage, et se font souvent avoir par les conditions météo (sans parler des télescopages); bref un bon début mais rien de sérieux avant une dizaine d’années à mon avis, et pas mieux que 1986 pour le moment 🙂 http://www.ina.fr/video/CAB860.....te.fr.html

Répondre