Le prix de la tablette Samsung Galaxy Tab : 699 euros

Depuis sa présentation officielle à l’IFA de Berlin début septembre, les rumeurs sur les caractéristiques de la tablette Samsung Galaxy Tab ont fait place aux spéculations sur son prix, dont le bruit courait depuis les travées du salon à Berlin qu’il tournerait autour de 700 euros. Je continue à voir fréquemment dans les blogs et

Depuis sa présentation officielle à l’IFA de Berlin début septembre, les rumeurs sur les caractéristiques de la tablette Samsung Galaxy Tab ont fait place aux spéculations sur son prix, dont le bruit courait depuis les travées du salon à Berlin qu’il tournerait autour de 700 euros.

Je continue à voir fréquemment dans les blogs et sur Twitter des conversations sur le sujet, montrant que l’information n’a vraisemblablement pas été diffusée partout, alors voilà le tarif officiel[1] : la tablette Samsung Galaxy Tab 16 Go sera vendue en France au prix de 699 euros TTC.

C’est cher. C’est très cher, même en comparaison avec un iPad, dont le premier modèle, de 16 Go lui aussi, est vendu 499 euros, avec un écran deux fois plus grand, une qualité d’interface copiée mais inégalée, et le choix de l’App Store.

Samsung a placé la barre très haut car la stratégie est de se mettre les opérateurs téléphoniques dans la poche pour distribuer sa tablette avec une subvention et un abonnement internet, ce qui ferait probablement chuter le prix de 200 ou 300 euros. Avec cette méthode – à laquelle je n’adhère pas car je pense ne pas être le seul pour qui il est hors de question de prendre encore un abonnement supplémentaire – Samsung prévoit d’écouler dix millions de tablettes en 2011.

Ce n’est pas cher en revanche si l’on compare les caractéristiques et l’équipement de série du Samsung Galaxy Tab, qui devrait être un standard pour ce type d’appareil : deux caméras, une prise USB, une extension carte mémoire micro-SD, une connexion 3G, un OS Android Froyo 2.2 compatible avec Flash, un poids deux fois inférieur à celui de l’iPad (important pour les séances de surf, de vidéo ou de lectures prolongées), entre autres. Des fonctionnalités qui relèguent l’iPad loin derrière.

Reste la question du format : le Galaxy Tab mesure exactement la taille d’un demi-iPad. Ceci peut constituer un avantage ou un inconvénient, selon l’usage que l’on en fait et la perception que l’on a de ce type d’appareil. Avantage : il tient à peu près dans une poche de veste, à condition de forcer quand même un peu, ou plus facilement dans un sac à main. D’un format comparable à un eBook standard, il est aussi plus agréable à manipuler et à prendre en main que l’iPad. Inconvénients : on pourrait dire qu’il cumule les défauts d’un smartphone et d’une tablette : trop gros pour un téléphone, trop petite pour une tablette. L’iPad nous a habitués à un confort de vision et de lecture optimaux et sans précédent, et son format, même s’il n’établit pas encore de standard (la preuve avec le Galaxy Tab ou la future tablette PlayBook de BlackBerry) paraît idéal quant à son rapport encombrement/confort d’utilisation.

Un standard, avec ou sans Flash…

On le voit, la guerre des tablettes a démarré, et la bataille ne se jouera pas que sur le prix. Il est question d’établir un standard, et si Apple a encore une longueur d’avance, il risque bien de se faire déborder sur ses côtés par des appareils bien mieux équipés. L’histoire se répètera alors probablement, à l’image de celle de l’iPhone, mais peut-être en version accélérée : une prochaine version de l’iPad pourrait combler d’un coup toutes les « lacunes » du modèle actuel en le remettant à niveau avec la concurrence bouillonnante. Mais l’iPad ne lira toujours pas le Flash, et cet « avantage » risquerait bien de tourner au handicap rédhibitoire. Il suffit de voir la communication du Galaxy Tab et du BlackBerry PlayBook qui enfoncent joyeusement le clou à ce sujet : le premier promet dans une page dédiée au sujet dans sa brochure un « accès illimité au web avec Flash 10.1 : ne soyez jamais privé de regarder les innombrables sites qui utilisent Flash 10.1 pour fournir des jeux interactifs, des animations, des applications internet riches, des graphiques et un large choix d’expériences multimedia », alors que le deuxième dit sans détour « avec le PlayBook, c’est internet de la façon dont il doit être : que serait internet sans Flash ? ».

Deux pierres dans le jardin d’Apple. Ou deux tablettes dans son verger…

[1] l’info date du 15 septembre et vient directement du service Presse de Samsung France (je l’avais juste mentionnée ici sans avoir jugé utile de publier un article pour ça)


Nos dernières vidéos

32 commentaires

  1. Sans vouloir paraphraser Jacques Chirac, je dirais que « ça fait pschitt », non ?

  2. Pour moi la taille d’écran d’une tablette ne doit pas être en dessous des 10 pouces, le 7 pouces me fait clairement penser à un gros smartphone, et je n’en vois pas l’utilité.

    En ce qui concerne la présence ou non de Flash, après plusieurs mois d’utilisation de l’iPad, je dois avouer que ce n’est pas si gênant au final.

    Beaucoup de vent pour rien, car pas mal de site ont pris le pari de passer en HTML 5, ou sont tout simplement accessibles malgré quelques animations.

    L’iPad a de très beaux jours devant elle, et son Store est clairement à des années lumières de ce qui se fait ailleurs.

    Le seul gros point négatif de l’iPad par rapport à ces nouvelles tablettes qui vont sortir concernent le poids, ce qui peut parfois être désagréable.

    ++

  3. Eric

    @Déballer.com : je suis très partagé sur Flash. D’un côté ce n’est pas toujours gênant mais en utilisateur intensif de l’iPad et gros consommateur de web je peste au moins une fois par jour sur son absence qui m’interdit l’accès à certains contenus. D’autre part c’est une question de principe : je n’arrive pas à admettre que – quelque soit la raison ou le responsable – je sois privé d’une partie du web sur un device à 500 euros dont le web est la vocation première.

  4. @Eric : Je te rejoins, je trouve ça incroyable de faire payer un produit cher, qui ne possède pas dès le départ des fonctionnalités basiques comme Flash.

    Mais en dehors de ça, je dois avouer que la sortie des autres tablettes ne m’a pas impressionné.

    Personnellement, je ne suis pas fan des conversations en visio, comme toute le monde tente de nous vendre ça (Apple aussi avec l’iPhone 4).

    A vrai dire je suis plus mail que chat, du coup une caméra en plus ou en moins, ce n’est pas une chose essentielle. Pour ça, l’iPad correspond à mes besoin.

    D’autant plus, que prendre des photos avec une tablette me semble ridicule, à la limite je préfère le faire avec mon smartphone.

    Par contre je trouve ça lamentable de ne pas avoir de prise USB, là c’est un gros manque, et c’est franchement honteux quand on sait le prix pour l’intégration d’une telle prise dans un appareil.

    Les autres tablettes auront certainement l’avantage d’être plus « connectées ».

  5. Eric

    « D’autant plus, que prendre des photos avec une tablette me semble ridicule, à la limite je préfère le faire avec mon smartphone. »
    +100, je trouve ça débile et sans aucun intérêt

  6. Quid de la batterie ? Parceque faire aussi bien que l’iPad ça va être dur… (Exemple : un vol transatlantique de 11h avec lecture de films et lecture de bd, j’ai tenu tout le vol et terminé à 7%… )

  7. Le flash n’est pas franchement un handicap je trouve. Sur iPhone par exemple il m’arrive rarement d’être bloqué dans ma navigation par un site en Flash. Le déploiement de l’HTML 5 devrait pallier ce problème d’ailleurs.

    D’autre part il me semble que le premier prix d’apple est de 499€ et non de 599€ comme indiqué dans l’article ;).

  8. Allez voir du côté de la tablette « Adam’ de chez Notion Ink…

    moins de 400€ pour du tegra 2 un écran Pixel Qi LCD ET E-ink, une caméra rotative, un trackpad arrière, un écran capacitif multitouch…
    Etc, etc…

    • Eric

      @Jean-Michel : ni l’un ni l’autre, elle date du 2 septembre, mais il n’y avait pas d’indication de prix. Ta source l’a reçu avant moi 🙂

  9. @Eric @Déballer.com je vous rejoins sur le Flash après plusieurs mois d’iPad.

    Pour palier l’absence d’USB, j’utilise Dropbox, GoodReader (pour PDF) ou tout récemment PhotoSpread pour l’échange local de photos entre iPhone 4 et iPad, c’est nickel via wifi ou bluetooth. Finalement, c’est plus rapide que brancher/débrancher une clé qui est toujours introuvable aux fins fond d’un sac et universel (car pas d’USB sur les smartphones !)

  10. Le seul reproche qu’on puisse faire à l’iPad c’est ce manque de connectiques pour d’autres périphériques. Il faut aussi voir une stratégie d’Apple, la version 64Gb ne se vendrait pas si on avait la possibilité d’ajouter une clé USB, une carte SD etc …

    Concernant le flash, je ne trouve pas que ça me manque outre mesure. J’aurais même tendance à ne pas l’installer sur mes PC. Le seul contenu qu’on peut véritablement manquer, c’est les pubs qui sont bien souvent intrusives … Est-ce vraiment utile dans ce cas ?

    Pour le reste, ce sont aussi aux développeurs à prévoir des alternatives. HTML5 est prêt à rentrer dans notre quotidien et à ce moment là, plus besoin du flash.
    J’avoue, j’ai un penchant très négatif pour Flash dès lors qu’il faut chauffer mon PC ou mon Mac vraiment inutilement …

  11. Pingback: Un petit tour au Mondial de l'Automobile

  12. beaucoup trop chère
    je prefere largement me prendre l’Archos 101 16go a 350€
    si Archos nous sert un bon écran et du hardware qui suit ca va etre un ENORME succès pour eux

  13. Oui, Archos, avec bibli d’applis dediee..
    Ca evitera la desagreable impression de se faire traire par la pomme ou les etoiles!!

  14. Je confirme, Éric, c’est 499 € pour l’iPad.
    Je trouve donc le prix de la Tab très cher pour ce que ça vaut…

  15. Concernant Flash, je suis plutôt côté Apple.
    Flash est lourd, lent et propages pal mal de buggs.
    En intégrant Flash dans le navigateur web, on peut être sûr de baisser l’autonomie du produit de 30% et augmenter le risque de plantage.
    Et pour finir, il y a l’html5 qui remplace très bien tout ce que Flash fait sur web. Dailymotion à déjà intégré un lecteur vidéo html5, ca marche très bien.

  16. Le flash n’est pas franchement un handicap je trouve. Sur iPhone par exemple il m’arrive rarement d’être bloqué dans ma navigation par un site en Flash. Le déploiement de l’HTML 5 devrait pallier ce problème d’ailleurs.
    D’autre part il me semble que le premier prix d’apple est de 499€ et non de 599€ comme indiqué dans l’article .

  17. « Je confirme, Éric, c’est 499 € pour l’iPad.
    Je trouve donc le prix de la Tab très cher pour ce que ça vaut… »

    Et moi je confirme, c’est bien 599 euros, nous parlons de la version 3G de l’iPad, afin de comparer la tablette Samsung 😉

  18. Eric

    @Déballer.com : tu as raison de comparer ce qui est comparable et donc de prendre en compte le prix de l’iPad 16 Go avec 3G qui est bien de 599 euros.
    Mais je m’étais trompé, je voulais bien dire 499, j’ai corrigé 🙂

  19. C’est certes plutôt cher mais n’oublions pas qu’il s’agit du prix de lancement, les choses devraient se tasser avec le temps.

    Et puisque l’on parle Android j’en profite pour ceux qui ne connaissent pas encore : http://www.androidfr.com

  20. Flash ne sert strictement a rien en web mobile. Aucun site ou jeux 100% flash n’a été conçu pour l’utilisation avec les doigts.
    Et si Flash était vraiment si important, des plugins pour le bloquer ne se telechargerais pas par millions.
    Apple est entrain de forcer le net a changer. d’un cote les sites « desktop », de l’autre les Apps spécialement dédiées a tel ou tel site et enfin les sites pour mobiles.
    Le net est entrain de se séparer en plusieurs type d’accès avec des interfaces différentes selon le cas et ca c’est pas une bonne nouvelle pour Adobe.

  21. Pingback: Test Samsung Galaxy Tab | OxGeek