Et si le RSS était le meilleur ennemi du blogueur ?

Petite histoire d’une évangélisation active, où comment vos bons conseils pourraient finir par se retourner contre vous.
A force de faire la promotion du RSS comme outil ultime d’aide à la veille, à force de prôner la syndication[1] à tout prix et les usages de services comme Netvibes ou Bloglines, le blogueur moyen ne serait-il pas en train de se tirer une balle dans le pied ?
Etonnant comme question, voire iconoclaste, j’en conviens.
Et pourtant…

Petite histoire d’une évangélisation active, où comment vos bons conseils pourraient finir par se retourner contre vous.
A force de faire la promotion du RSS comme outil ultime d’aide à la veille, à force de prôner la syndication[1] à tout prix et les usages de services comme Netvibes ou Bloglines, le blogueur moyen ne serait-il pas en train de se tirer une balle dans le pied ?
Etonnant comme question, voire iconoclaste, j’en conviens.
Et pourtant…

Décryptage (comme on dit dans les média intelligents).
Depuis 27 mois, soit la mise en place de la nouvelle et actuelle version de Presse-citron, l’audience de ce blog n’a cessé de croître, de façon régulière et soutenue, jusqu’à atteindre quelques pics au-delà des 15000 visiteurs uniques par jour au cours du premier semestre de cette année.
Cette tendance s’est stabilisée, puis a commencé à s’inverser à partir du deuxième trimestre (ce qui n’est pas incompatible avec la phrase précédente), même si l’audience remonte de nouveau de façon significative depuis quelques semaines.

Au-delà des habituelles fluctuations de fréquentation que peut subir n’importe-quel site web, que faut-il en conclure ?
En premier lieu, que le potentiel d’audience maximal en 2007 pour un blog francophone ayant pour thématique principale les tendances du web doit se situer dans une fourchette large de 5000 à 10000 visiteurs uniques par jour, et seule une poignée de blogs peut se prévaloir de ces chiffres, parmi lesquels ceux de Fred Cavazza, Tristant Nitot, Techcrunch France, Loïc Le Meur, Fubiz (qui inaugure son nouveau design, très réussi), Emob, et bien sûr quelques autres qui j’espère ne m’en voudront pas si je ne les cite pas, sans compter bien sur votre serviteur.
Je précise bien : en 2007. Cela signifie à mes yeux que le trafic continuera probablement à augmenter, mais plus lentement.
Ou pas.

Le coeur de la question.
Il semblerait que ce qui n’était jusque-là qu’une hypothèse se confirme : sur les blogs « high-tech », le nombre de visiteurs uniques et d’abonnés RSS suivent dans un premier temps une courbe de croissance similaire. Puis, arrivé à une masse critique que je situerai aux alentours des 10000 visiteurs uniques et 10000 abonnés RSS (c’étaient à peu près les chiffres de Presse-citron au cours du deuxième trimestre 2007),  la tendance s’inverse : le nombre d’abonnés RSS continue de croître à un rythme soutenu (en tout cas si je me fie aux indicateurs Feedburner) alors que le nombre de visiteurs uniques n’évolue plus ou peu, voire diminue.

Sans aller jusqu’à paraphraser Stéphane, on peut en déduire qu’une part importante du lectorat des blogs ne visite pratiquement jamais ceux-ci.

Ceci appelle plusieurs réflexions :

  • à quoi bon investir du temps dans le développement ou l’implantation de fonctions annexes (liste des derniers commentaires, blogroll, widgets, tags, bref tout ce qui ne constitue pas le contenu éditorial) si la plupart de vos lecteurs n’y ont pas accès ? J’exagère bien sûr.
  • en poussant un peu le raisonnement : pourquoi investir dans un design léché si plus personne ne vient « voir » votre blog ?
  • sur les blogs « high-tech », le lectorat l’est aussi, high-tech, et utilise donc dans de grandes proportions un agrégateur. Beaucoup plus que sur un blog people par exemple. Mon camarade Alex de Tuxboard ne me contredira pas, qui affiche moins de 200 abonnés RSS alors que son blog caracole tranquille aux alentours de 15000 visiteurs uniques par jour.
    Vous voyez un peu le ratio ? CQFD.
  • quid de la monétisation et du « poids » d’un blog vis-à-vis d’un annonceur ? Les données ne sont-elles pas un peu faussées ? Ne vaut-il pas mieux avoir un lectorat fidèle et qualifié via RSS que des visiteurs uniques volages et au fort taux de rebond ? Quelle est la « valeur » pour un annonceur d’un lectorat de passage de 20000 uniques contre 10000 abonnés RSS fidèles. Je n’ai pas la réponse mais en envisageant toujours la question du point de vue de la valorisation d’un blog pour un sponsor éventuel, il ne serait pas absurde de trouver une forme de cumul des visiteurs et des abonnés, déduit bien sûr de ceux qui sont les deux (une partie des abonnés au flux RSS se rend aussi sur le blog pour poster un commentaire par exemple).
  • la monétisation, toujours : la publicité n’a pas encore vraiment fait son entrée dans les flux RSS. Mais quand elle y figure, principalement dans les blogs anglo-saxons, je ne la trouve pas intrusive, et elle ne me dérange pas. Pas sûr que tout le monde soit de mon avis en revanche…
  • le déplacement des contenus, mais aussi des « contenants » vers les agrégateurs. Les premiers agrégateurs (et même actuellement si vous personnalisez le vôtre) n’affichaient que le texte, permettant d’aller directement au contenu. Puis sont venues les images, les éléments multimédia inclus dans un billet (cf Netvibes), et ensuite un certain respect de la mise en forme des articles originaux, y compris le logo du blog, puis même l’affichage d’informations connexes (nombre de commentaires, vote Digg, etc). Il ne manque plus que la pub et vous aurez en face de vous un clone du blog, loin de la vocation première de l’agrégateur.
  • j’ai déjà eu l’occasion de dire ici que parmi les blogs que je lis, il y en a certains que je ne lis jamais via mon agrégateur, car je prefère les visiter, pour diverses raisons, que je qualifierais de sentimentales (même si je ne connais pas forcément leur auteur). Qu’en déduire ? Que les blogs avec un supplément d’âme n’ont pas à craindre les RSS car ils ont su créer avec leur communauté une proximité et une complicité qui deviennent addictives dans le temps. On va chez eux comme on va prendre un verre chez un(e) ami(e).
    A nous de trouver la bonne recette pour ce « supplément d’âme » sur notre blog…

Afin d’éviter adopter des mesures radicales ou contre-productives (tronquer ou supprimer le flux RSS ! :-)), je pense qu’une réflexion s’impose sur la valeur d’un blog par son nombre d’abonnés RSS.
Et je ne dis pas ça parce-que je me sens un peu concerné.
Enfin, pas que.

Vous les sentez évoluer comment, vous, le RSS, les agrégateurs, tout ça ?

[1] merci de ne pas confondre avec la syndicalisation, sinon je me mets en grève


80 commentaires

  1. c’est clair, j’utilise Google Reader et je lis la plupart des blogs dans mon reader RSS.
    Press-citron également, sauf de temps en temps 😉
    La syndication pose aussi le problème de l’utilisation de son contenu qui est parfois "spolié" par des petits malins qui font des faux blogs avec du Google adsens et autres pub.
    Bref, pourquoi se casser le … si on pique ton contenu. Et les menaces et autres Creative Commons n’y font rien…
    Le phénomène devrait continuer encore bien logntemps ;-(

  2. "pourquoi investir dans un design léché" : pour plaire au visiteur lors de sa première visite, et le faire cliquer sur la petite icône RSS ?
    Il ne faut pas oublier que la plupart des lecteurs via RSS ont découvert le blog via Google ou autre lien vers le blog en lui même.
    Sur 1000 lecteurs de flux RSS, c’est bien 900 personnes qui ont visité le blog, ont été charmés et se sont abonnés. Et puis bon, le contenu est plus important que le contenant 🙂

  3. Merci pour ce billet qui soulève un vrai lièvre. J’ajoute ceci: on peut avoir un flux dans son agrégateur, et ne plus jamais le consulter. Et on ajoute plus facilement un flux que l’on ne le retire… Il y a des tas de flux que mon agrégateur va consciencieusement collecter pour moi et que je n’ai pas regardé depuis des lustres!

  4. Perso je ne supporte pas lire un flux tout simple dans un agrégateur… En + je trouve les commentaires en général très instructifs et ceux ci ne sont pas dipo dans le flux du post.

    C’est pourquoi j’utilise la fonctionnalité très pratique qui permet d’ouvrir les pages web directement dans Netvibes.

    Ca permet de gagner du temps puisque toutes les infos intéressantes sont agrégées sur une meme page (ou un meme onglet) mais de conserver la mise en place que le bloggueur à réalisée !

    Bref, netvibes rules !

  5. Oui, c’est clair, il y a une limite a la frequentation d’un blog… qui demande une action (au moins un clic sur un bookmark), alors que les infos dans le flux RSS arrivent "presque" toutes seules ( au lieu de cliquer sur tous ses bookmarks, on ouvre juste un Netvibes ou un iGoogle).

    Tout cela va dans le sens de la separation entre fond et forme. Chacun a une experience de lecture differente; ne serait-ce que par la multiplication des "devices"…

    La solution vient clairement, selon moi d’un "enrichissement" des flux RSS et surtout de la comptabilisation reelle de leur lectorat, via un tag de stats dans chaque <item> du flux RSS qui donne le nombre d’ouvertures, de lecture de l’item, en plus du flux.

    Pour l’enrichissement, je prone par exemple pour l’integration, dans les items du flux, des liens vers les articles similaires, de la liste des tags, categories, mais aussi, pourquoi pas, de certains commentaires -les plus recents ou les plus pertinents-… etc.

    Pour ce qui est de la monetaisation, cela ne me gene ni plus, ni moins que sur le site lui meme… Il serait hypocrite de pretendre le contraire!

  6. Ca fait bien longtemps qu’on est nombreux à se poser cette question… Mais pas facile d’y répondre. D’un côté, comme dit plus haut, tes nouveaux lecteurs proviennent des moteurs de recherche, donc le design et la pub sont un peu là pour eux. Ensuite, ils s’abonnent et finalement ne lisent que peu ton blog en venant dessus, SAUF s’ils veulent voir ou laisser un commentaire… Perso, je viens souvent sur ton blog, rien que pour lire les commentaires, voire en laisser, parce qu’ils sont très souvent intéressants et continuent la discussion un peu plus loin…

    Maintenant, mettre un flux tronqué ? Je pense que c’est une erreur. Le visiteur va toujours s’y abonner mais il zappera rapidement parce qu’il trouvera ça lourd de toujours devoir aller sur le site pour lire la suite. Et surtout si tu ponds plusieurs articles par jour. Tu risques plus de finir à la poubelle que quelqu’un qui pond 1 article par semaine…

    Donc réflexion intéressante mais je ne crois pas qu’on est vraiment de réponse pour le moment. C’est vrai en plus qu’on retrouve souvent nos flux RSS traîner sur le web, en contenu complet et même parfois mieux référencé que nos propres articles…

    Je suis depuis longtemps sceptique sur l’avenir des RSS, et ça m’a plusieurs énervé de voir des articles pronant l’avênement des RSS…

    Alors on se pose la question quant à savoir si on blogue pour nos lecteurs ou pour le trafic… plaisir ou business… Vaste sujet, mais c’est vrai qu’il y a des jours on éprouve quelques frustrations à cause du RSS… On va bien voir comment ça va évoluer…

    Très bon article en tout cas, perso et tout, comme j’aime !! 😉

  7. Je préfère lire les articles dans mon netvibes…

    Mais ce commentaire le prouve, des fois je commente. 🙂

    Le rôle du blogueur sera de + en + de pousser le lecteur au commentaire afin qu’il vienne sur son site.

    La pub dans le flux, j’y crois moyen au niveau des revenus…
    Car : lecteur de flux = geek = habitué à zapper les annonces contextuelles…

    Par contre, pas trop d’ac avec toi Eric qd tu dis que 10 000 abonnés à ton blog ce sont 10 000 lecteurs fidèles et assidus.

    Je suis abonné à des flux que je n’ai pas le temps de lire…

  8. Perso, les flux tronqués, c’est insupportable.
    Si je suis connecté, je pars de Netvibes pour lire directement l’article dans le blog (permet effectivement de voir les commentaires)
    Mais si je consulte mes RSS sur mon téléphone dans le métro par exemple, je suis bien content d’avoir l’intégralité du billet dans le flux.

  9. Ben c’est pas faux!
    Moi perso je me de grandes sessions Google Reader, et de moins en moins de visites sur le Presse Citron Oui Eric tu as "presque" perdu un pressecitronaute sur le blog. Par contre d’autre blogs font tout pour que reader ne soit qu’un outils de veille, en ne publiant dans le flux que le premier paragraphe, donc si ces premières lignes éveille mon attention, je fais un "V" et me retrouve sur la page du blog. Eric je te conseille le flux de http://www.trendsnow.net qui ne publie aucune image! afin e forcer la visite, et ce celui de lemotdujour.over-blog.com qui illustre a merveille mes propos concernant l’appel du lecteur.

  10. Je me demande comment quelqu’un peut trouver du plaisir à lire les flux RSS : c’est même pas beau ! Au moins le site, en général, est un peu plus coloré. Y a du travail pour le rendre agréable à la vue tout en mettant un contenu valable (enfin… y en a pour tous les goûts, bien sûr).

    Je trouve les flux trop impersonnels.

  11. Il y a peu Sthephane (http://www.simpleentrepreneur.co... m’a demandé pourquoi je tronqué mes flux, visiblement sur l’ensemble des blogs qu’il regarde je suis quasiment le seul.

    Et ma réponse fut la suivante: je passe un temps très conséquent à la structuration des idées au niveau de la formalisation. Je suis persuadé que la forme aide à comprendre le fonds surtout pour des thématiques plutôt technique comme la création d’entreprises et le financement.

    De plus je passe en moyenne 30 minutes pour créer des images, des logos qui sont en relation avec mon billet

    Enfin il n’y a aucune pub sur mon blog

    La contrepartie à ce temps passé sur mon blog (6 heures par semaine y compris la veille…): que les lecteurs fassent l’effort ou plutôt le plaisir de venir lire le billet chez moi

    Jean-Philippe
    http://www.capitalsocial.fr/

  12. Les flux sont certes impersonnels mais quand on en a 200 à lire, c’est quand même plus facile ! ^_^ Parce qu’il y a ça aussi. On n’a pas toujours le temps d’aller voir tous les articles sur tous les sites… mais uniquement ceux qui nous plaisent…

    Mais je rejoins également d’autres commentaires: 10000 abonnés, ce ne sont pas 10000 lecteurs fidèles et assidus… J’avais lu une fois qu’il fallait compter sur 30% des abonnés qui seraient lecteurs assidus… Mais Feedburner te donne une partie de l’info ! 😉

  13. Bonjour,

    Mon point de vue sur la question : j’ai récemment ajouté de nombreux flux à ma veille… tant et si bien que je n’ai plus le temps de tout lire, et notamment presse-citron (preuve que trop d’info tue l’info !!).
    Je teste feedhub.com pour agréger et me proposer de l’information personnalisée, et je suis quelques autres informations pour mon boulot. J’y passe environ 1h/1h30 par jour et je ne peux pas y consacrer d’avantage.

    Si je prends en compte mon retour sur la personnalisation, je dirai que cette personnalisation (qui va forcément finir par arriver sur les agrégateurs un jour ou l’autre) va se charger de retirer les publicités "gênantes", d’une manière ou d’une autre. Je ne suis donc pas convaincu par l’option publicité dans les flux. Quant à mettre la publicité au début ou à la fin de la news, elle risque de disparaître aussi vite (perso, j’ai un plugin dans firefox pour supprimer la publicité de GMail et intégrer GReader à GMail… donc plus de pub sur GReader. Quelle difficultée à le faire sur le détail des news ??).
    Donc : non, je ne crois pas vraiment à la publicité pour monétiser l’information.

    D’un autre côté, de plus en plus de reader RSS vont proposer d’extraire le contenu informationnel des sites (cf. Niouzy, récemment présenté sur le presse-citron) pour les consulter offline, et ainsi ne pas "subir" les informations annexes…
    Donc : non, la publicité sur le site peut finir par disparaître

    Faut-il envisager de produire des RSS payant ? Et limiter de facto son audience…
    Non, je ne pense pas non plus…

    Et pour finir : non, je ne suis pas d’une nature pescimiste… je cherche juste encore le businnes model de la commercialisation d’information sur la toile… lieu où l’information est "par essence" gratuite !!

    My 2 cent.
    Frej.

  14. S’agissant de mon blog, je ne considère pas le RSS comme un outil déterminant. Evidemment, je suis content quand ça monte – moins quand ça descend -, mais je n’en fais pas tout un fromage, car ma cible n’est pas une cible de geek pour qui le RSS n’a plus de secret.
    Sans parler des fluctuations du compteur sans que l’on comprenne vraiment pourquoi.

    Je suis dans le même cas qu’Alex de Tuxboard, avec des visites quotidiennes à 4 chiffres (plusieurs jours en septembre et en octobre à 5 chiffres) et une progression très encourageante. Là, si ça devait baisser, je m’inquièterai vraiment. Pour l’heure, les stats sont au beau fixe :). J’en demande encore.

  15. Ces chiffres sont à relativiser je pense :

    – tous les blogs cités sont nés à peu près à la même époque (j’ignore quel est le plus vieux), donc il est peut-être trop tot pour affirmer comme définitif le phénomène que tu évoques, vu que personne n’a subit de cycle de vie équivalent avant eux. Qui sait s’il n’y a pas par la suite un phénomène de paliers par exemple ?

    – notre dépendance des moteurs de recherche est grande. Une grande part de nos visiteurs en vient. Les règles de calculs de Google font et défont la popularité de nos blogs. Les effets de la dernières Google Dance ont d’ailleurs fait quelques victimes dans ce sens. Je serai curieux de savoir si pour Mr Google, un blog, avec ses spécificités (liens croisés, contenus actuels et redondants) est traité de la même façon qu’un site à contenu éditorial classique.

    – Faut-il continuer développer le design ? Of Course. Un blog, c’est un peu comme en amour. A la première rencontre, on fait attention au physique. C’est la première impression qui compte, le coup de foudre. Lorsqu’on se connait bien, on ne se regarde même plus, ce qui n’empêche pas de s’aimer 😉

  16. Commence par activer les shortfeed de dotclear, histoire de ne pas livrer l’intégralité de tes contenus. Le RSS sert de teaser à la base. Mais dans la conf de dotclear le shortfeed n’est pas activé par défaut.

  17. Je vais peut-être dire une connerie mais je la dit quand même, j’ai l’impression que quelqu’un qui visite mon blog me remercie pour mon travail alors que que quelqu’un qui se contente du rss le consomme.
    Les blogs que j’aime vraiment, je les consulte "en vrai".
    On ne peut pas laisser de commentaire.
    Sinon qui va au Web2 à Berlin?

  18. Article intéressant en effet.

    J’ajoute que j’intègre toujours un nouveau flux suite à une visite "en vrai" (logique), et que le design, les trucs paramétrés et l’ambiance générale du blog me poussent à ajouter ou non ce flux RSS.
    Je n’en ai que très peu ajoutés juste pour le contenu (ah si, Morandini… eh eh), et donc souvent, la lecture des billets se fait sur le blog, par l’ouverture d’un nouvel onglet depuis mon Netvibes…

    Puis pour les petits blogs, voir que le compteur RSS augmente, ce n’est pas se tirer une balle dans le pied, c’est se donner une motivation supplémentaire d’alimenter, sachant qu’il y a des lecteurs derrière…

  19. C’est quand meme marrant de constater qu’il t’a fallu autant de temps pour te rendre compte qu’externaliser totalement ton contenu en rss pouvais avoir un impact sur l’affluence de ton site.
    Pour ma part tronquer le contenu de mon flux rss, je le fait depuis longtemps et je n’ai pas de scrupules, si je tiens un site web c’est pour que les gens y viennent, tant a cause des pubs que j’y affiche que parceque la mise en page et les commentaires sont importants dans la compréhension globale d’un texte. Pour moi ce qui est aberrant c’est de fournir l’intégralité de son contenu dans un flux rss… je trouve ca "malsain"

  20. Article très interéssant. Il m’arive de plus en plus de regarder le site via Netvibes et non le flux. Quand les bogs me plaisent beaucoup difficle de séparer le fond de la forme. La lecture en est souvent rendue plus hardue en mode texte dans un agrégateur.

  21. Article intéressant. Je suis de l’avis de tout le monde, l’image du blog ne fait pas son contenu.

    Il est vrai que les flux RSS peuvent attirer les visiteurs à lire le contenu comme ils le souhaitent. Je pense qu’une fois cette liberté acquise on ne pourra jamais revenir en arrière. Au début je coupais le contenu de mes billets en 2 dans les fils RSS avec un lien vers le blog pour lire la suite. Mais suite à des réflexions je me suis plié à mettre tout le contenu. A suivre cette évolution.

  22. Personnellement, je n’accède Aux blogs que par les agrégateurs. Correctement exploités, ils nous permettent de traiter une grande masse d’information. Ils accompagnent la croissance de l’information. Sans eux, les blogs n’auraient pas connu autant d’audience !

    En fait, derrière la question, se pose la question de la massification de l’information et son traitement. La baisse de l’audience n’est-elle pas une conséquence ? Et puis, il y a Google et sa capacité à indexer très rapidement les contenus. Je vos pour ma part un corrolaire entre la massification de l’utilisation de Google et les phénomènes de stagnation d’audience. Autrement dit, un trafic issu exclusivement de Google aurait tendance à entraîner une baisse et chute d’audience. Nous le voyons au niveau du référencement.

    Trop d’informations tue l’information. Je ne suis pas sûr que les agrégateurs en soient la cause principale.

  23. Mon avis de pur lecteur (et non producteur) : les flux tronqués ne me dérangent pas du tout quand ils contiennent au moins deux ou trois phrases, histoire de savoir si ça vaut le coup d’aller sur le blog lire la suite.

    Le contre exemple parfait : le blog de LLM. Depuis qu’il fait des vidéos tous les jours, son flux RSS ne produit qu’un titre : je ne vais pas aller à chaque fois lancer la vidéo pour de quoi elle parle !!! Sinon où est l’intérêt du RSS ?

    Dans mon cas, quand tout le texte est dans le RSS, je ne vais sur le blog que pour voir des images ou bien les commentaires.
    Donc oui, très clairement, je visite beaucoup moins souvent le blog. Et donc je génère moins de revenus pour son auteur.

    Je peux proposer un truc (peut-être débile) pour finir ?
    Pourquoi pas une version tronquée du RSS gratuite et une autre "version intégrale" payante ?
    Soit par l’introduction de publicités à l’intérieur, voire même (allez, je pousse le bouchon un peu plus loin) sur abonnement !
    Achetable pour un seul blog en micro paiement (vivement qu’il y ait des offres réalistes là dessus) ou mieux pour un ensembe de blogs via une sorte de centrale d’abonnement.
    Les journaux comme Le Monde ou autre se dirigent de plus en plus vers des modèles payant, c’est peut-être un signe à prendre en compte par les "petits" indépendants que vous êtes…

    Pour ceux qui en vivent ou qui projettent de le faire, cela me paraît en tout cas une voie à ne pas négliger (même si la forme sous laquelle je la présente est un peu "brute de décofffrage").

  24. Stéphane Guérin le

    Deux choses:

    Avec ton petit backlink vers mon blogue, ça a rajouté quelques abonnés RSS de plus qui se foutent de moi! 😉

    Sinon, j’ai remarqué cette tendance et je voulais en parler d’ailleurs. Les courbes de croissance du RSS et des visiteurs ne sont pas paralèlles. Le RSS monte en flèche, mais les visiteurs sont plutôt frileux en comparaison.

    C’est une bonne chose? Je pense que oui parce que ça crée une certaine fidélité. Ne reste qu’à devenir maître dans la composition de titres accrocheurs pour que les lecteurs visitent mon site!

  25. @Franck: comment comptes-tu gérer le flux payant ?
    par définition, un flux peut être appelé depuis n’importe-où, donc si tu utilise simplement une autre url pour ton flux complet, quelques personnes vont payer, et les suivantes vont trouver l’url gratuitement… idem si tu utilise les comptes des lecteurs en paramètres.
    à partir du moment que ton flux doit être lu dans un agrégateur, tu ne peux pas le "vérouiller" pour les lecteurs n’ayant pas payé (vu que tu ne peux pas savoir qui lit le flux en question), donc ce n’est techniquement pas faisable…

  26. Denis, le côté narcissique n’est pas lié à la volonté de faire du beau… A mon sens tout auteur de blog dispose d’un certain penchant pour le narcissisme, comment peut il en être autrement puisque l’on s’imagine que nos propos peuvent intéresser d’autres personnes…. Mais là on s’éloigne du sujet et cela nécessiterait un billet plus qu’un commentaire….

    Jean-Philippe
    http://www.capitalsocial.fr/

  27. Le RSS c’est génial. Je dis ça en tant que consommateur et éditeur de blog.

    Consommateur :
    Le rss me fait ma revue de presse. Au lieu de me rendre sur n site, je me rend sur netvibes, et je lis les posts qui m’interessent. Je gagne beaucoup de temps. Je consulte soit le flux RSS soit le site quand le flux n’est pas entier, soit pour y poster des commentaires. Netvibes est idéal pour cela.

    En tant qu’éditeur :
    Un abonnement RSS permet de fidéliser son lectorat. Et c’est une nouvelle façon de consommer un site web. Certe on zappe le design, l’ambiance, mais on y vient surtout pour l’info.
    A nous bloggeur de faire venir le lecteur sur son site en créant une proximité. Eric y arrive bien 😉

  28. c’est peut être un mal nécessaire humainement impossible de visiter tous les blogs que j’ai listé dans mes flux donc je visite (comme tout le monde) ceux dont l’article m’as éveille de l’intérêt tout les bricolages dans les flux ont comme resultat de zapper encore plus vite sur une autre source
    donc il ne sert a rien de se jeter des pierres ;.)

  29. @1ace : Honnêtement je n’avais pas réfléchi à l’application technique, j’avais plus raisonné concept/business model.

    Mais pour essayer quand même de prendre en compte la technique, j’aurai bien penché pour une url rss différente pour chaque lecteur.
    Comme tu le dis, s’ils se la communiquent, cela ne sert à rien.
    Certes, mais c’est le même problème pour tous les services payant sur terre : si tu mets sur internet ton login et ton mot de passe, la terre entière peut se servir de ton compte.

    Mais comme pout tout, il existe des parades techniques. Du style : si le flux RSS est lu 2512 fois par jour, c’est probablement que l’url est grillée. Tu la remplaces et tu préviens l’abonné de la nouvelle.
    Tout cela automatisé bien sûr. Il faudrait donc que cela soit mis en place par les gens qui opèrent des plate-formes de diffusion de flux rss.

    Je ne voudrais pas dire trop de bêtises car je ne suis pas un spécialiste de la chose. Comme je le disais, mon propos était plus sur le concept, après je suis sûr qu’il y a toujours des virtuoses de la techno pour mettre cela en musique.

    Et si je faisais une vidéo de deux minutes là dessus pour le concours de Pierre Chappaz ? 😉

  30. @Frank : passer à un modèle "payant" me semble aller à l’encontre du blog. J’ai tendance à croire que blog rime avec gratuité et journalisme avec payant. Je sais que je fais un gros raccourci. Mais selon moi les journaux gratuits ont vendu leur âme aux publicitaires. La richesse d’un blog vient de l’indépendance de son auteur. Après c’est la course à l’audience 😉
    Sur le principe du payant, y compris pour les flux, il me semble qu’au US, ils ont fait marche arrière récemment pour certains grands journaux.

  31. Je n’utilise jamais le flux rss paradoxalement…pour gagner du temps 🙂 ! Pourquoi ? Je me connais de toutes façons je lirai les flux et ensuite je me rendrai sur les sites quoiqu’il arrive, je n’ai dans mes favoris que des blogs tenus à jour régulièrement par leurs auteurs (comme ici par exemple) dont le contenu m’intéresse toujours, bien sûr si je lisais 40000 blogs par jour peut être m’organiserais-je différement, n’ayant qu’une quarantaine de blogs dans mes favoris je les parcours tous un par un tous les jours parceque je les aime vraiment beaucoup (ils sont classés dans un dossier "indispensable), ça ne prends pas autant de temps que ça, je vais peut être en faire rire plus d’un mais pour moi je trouve qu’aller directement sur un site est une forme de politesse et de respect, les flux rss aseptisent tout, cachent les commentaires,donnent aux blogs la même déco, le même "parfum" .

    Même un blog comme ce cher "presse citron" qui a un design très épuré (du bleu, du fond blanc comme un flux rss) et bien je ne ressens pas la même chose en lisant le blog directement ou via le flux rss quand bien même il n’y aurait sur le blog que 5 lignes de texte.

    Mais il y a pire qu’un flux rss pour vampiriser un blog, ça s’appelle fuzz, il y a des gens qui commentent un billet sur fuzz sans le faire sur le blog initial, hou c’est maaaaaal 🙂

  32. Comme beaucoup, je trouve ce billet très interessant et bien dans l’air du temps.

    Comme beaucoup, j’ai beaucoup d’abonnés au fil RSS et évidement, tous ne viennent pas sur le blog.

    Ce qui me gonfle le plus, c’est bien sur de voir mon flux publié et re publié sur des agrégateurs automatiques qui en plus monétise le contenu.

    La solution du flux tronqué n’est à mon avis pas la bonne solution. J’ai déjà eu des retours négatifs sur ce sujet.

    Pour rebondir sur ce qui s’est dit, en parlant d’un flux payant, je n’y crois pas non plus.

    Par contre, la solution serait peut être vers un abonnement controlé au flux. Donc, accepté ou refusé l’abonnement. Ceci permettrait d’écarter les flux repris sans demande préalable. Bien sur ceci est une suggestion et je n’ai pas la solution technique.

    En ce qui concerne mon blog, j’ai toujours de gros soucis avec Google et celui ci me met un peu dans les profondeurs des résultats.

    Enfin, bon, le débat dure depuis un moment et n’est pas pret de se terminer je pense

  33. ok ok, oubliez mon idée sur le payant ! (j’avais bien fait de préciser qu’elle était peut-être débile 😉 )

    @Eric: je ne vois pas en quoi les journaux gratuits ont vendu leur âme au diable : quand tu fais un publi-rédactionnel ou même quand tu vends des pubs tu nous assures que cela n’a pas d’influence sur tes articles. Alors pourquoi eux ne bénéficieraient-ils pas de ce même crédit ?

    D’autant qu’en poussant un peu plus le bouchon (juste pour te titiller un peu!), dans ces journaux ce sont des personnes différentes qui vendent la pub et qui rédigent les articles, alors que pour un bloggeur c’est le même cerveau qui fait les deux. Encore plus dur d’éviter l’influence, ne serait-ce qu’inconsciemment.

    Personnellement je crois à ton indépendance rédactionnelle (on en a souvent parlé) mais je crois aussi à la leur quand elle fait partie des valeurs revendiquées par leur société.

    Tout cela n’est qu’une question d’éthique en fait. Celle du bloggeur ou celle de la société qui édite le journal.
    Et en général, au delà du discours affiché, les lecteurs se rendent vite compte si elle est sincère ou simulée.

  34. Salut,

    N’ayant que très peu de visiteurs via RSS, je suis bien d’accord avec ce billet.
    L’attention d’un visiteur est limitée, seuls les blogs qui suscitent vraiment son intérêt déclencheront une visite sur le dit site.

    Pour ma part, la publicité via RSS est un moyen de monétiser son audimat mais si je mets un jour en place cette méthode, je la testerai prudemment avant…

  35. On n’a pas idée de tous s’appeler Eric !!!

    Donc si je résume, j’ai répondu à Eric B tout en pensant m’adresser à Eric D, et c’est Eric E qui me le fait remarquer. C’est bien ça ?

    Alors j’ai tout faux ! (ça fait deux fois aujourd’hui avec mon idée de modèle payant 🙁 )

    Donc désolé Eric Eric et Eric !

    On oublie tout, c’est le week-end et c’est bientôt l’heure de l’apéro, je vais aller faire péter quelques neurones pour me relaxer…

    Game over…

  36. Ce n’est pas parce qu’on est Hi-Tech que les lecteurs du flux ne viennent pas sur le site. Tout dépend bien sur de ce qu’on affiche dans le flux, de l’intérêt que suscitent les titres, etc.

    Par exemple, Zorgloob.com = 6000 lecteurs via le flux = 16000 visiteurs uniques quotidien. "Vous voyez un peu le ratio ?" 😉

  37. J’ai un peu le même problème : une partie significative de l’audience fidèle est abonné via iTunes et ne passe jamais.
    Ca ne me dérange pas le moins du monde… sauf la monétisation parce que, effectivement, aucun sponsor que je rencontre ne comprends cet aspect.
    Du CPM ça se vends facilement, du fil RSS (et ne parlons même pas du podcast), c’est presque impossible à vendre.

    C’est pas que je suis vénal mais j’ai plein d’idées que je pourrais réaliser facilement si j’arrivais à monétiser le traffic RSS comme le traffic page. Dommage donc.

    Néanmoins je reste persuadé qu’il faut laisser le lecteur libre de choisir comment il souhaite recevoir l’info et c’est à nous à éduquer les autres acteurs du marché (dont les publicitaires) pour qu’ils comprennent qu’il y a plusieurs manières de lire un blog.

  38. Avant de s’abonner a n’importe quel flux RSS je pense que les personnes visitent deja le site! Donc si vous n’investissez pas ds unbeau design.. ces premiers lecteurs n’auront meme pas envie de lire le contenu! donc pas de clique sur l’icone rss lol. moi aussi je visite rarement les blogs, je suis toute l’actualité via netvibes.

  39. Au départ, je préfèrerait tronquer mon flux RSS pour "obliger" le lecteur à visiter le blog parce que, comme certains l’ont dit, il n’y a pas que les billets : l’habillage graphique du blog peut aussi présenter un intérêt, de même que la blogroll, bref, tout ce qui donne un petit supplément d’âme.

    Un jour (ou peut-être une nuit), un lecteur m’a fait part de sa gêne concernant le tronquage du flux et j’ai pris la peine d’installer un plugin pour pallier ce "problème", bien qu’en général j’essaie d’être explicite dans le résumé.

    Mais ça m’ennuie quant même un peu parce que le comptage des "abonnés", "écouteurs" et autre "reach" par feedburner est tout sauf simple à gérer par rapport à de bonnes vieilles statistiques 😉

    Donc, je pense me diriger vers un mix : j’ai créé une rubrique dont les billets n’auront pas de résumé et pourront être lus intégralement sur la home du blog et dans le flux, et les autres billets seront tronqués sur la home et dans le flux.

    L’idée est de ne pas obliger le lecteur du flux à cliquer pour lire trois lignes… ou voir une vidéo 😉

    Mais j’hésite : étant moi-même un grand lecteur de flux, j’ai remarqué que je préfèrais largement lorsque le flux était complet.

    Re-hésitation : j’ai remarqué aussi que si le flux est tronqué et si le billet/blog semble intéressant je fais toujours l’effort de cliquer pour lire le billet sur le blog. CQFD : je supprimerai le plugin 😉

  40. en ce qui me concerne, j’ai une poignée de fils rss dans ma barre google. c’est bien pratique pour voir s’il y a eu des nouveaux articles de rédigés, et ça me permet d’accéder (ou pas) rapidement aux titres qui m’intéressent.

  41. Comme certains l’ont dit avant moi, je suis plutôt partisan du contenu tronqué pour inciter les visiteurs à venir sur le site (à partir du moment où l’on constate une cannibalisation du RSS sur le visitorat).

    Par contre, cela peut être modulé en fonction de la nature du billet : s’il s’agit d’une news courte, cela ne vaut pas le coup, par contre lorsqu’on a bien bossé pour produire un article de fond, un contenu de qualité, je pense que ça peut se justifier.

  42. Un flux tronqué est éliminer de mon aggrégateur, et un site sans flux est tout simplement ignoré. Si une personne travail sur un site uniquement pour son égo (houlala, j’ai xxx visiteurs par jours, je suis célèbre) il ne vaut pas le peine que j’utilise du temps pour lui.

  43. @McM on ne parle pas d’égo ici mais plus pragmatiquement de valorisation et donc de monétisation. Quand on consacre la moitié de son temps professionnel à essayer de fournir du contenu de qualité sur son blog, on essaie de le rentabiliser avec des annonceurs. Or les annonceurs n’ont qu’une référence, le nombre de visteurs uniques, il est donc difficile de leur faire comprendre que 15000 abonnés RSS ça peut aussi rentrer dans le calcul. C’est purement mathématique, y a pas d’histoire d’égo là-dedans, pas pour moi en tout cas.

  44. Le "client" du blog ne doit pas "payer" pour la non connaissance des annonceurs. Dans ce cas là tu fais un blog pour les annonceurs.

    Tout le système est faussé à cause de ça. Autre problème avec la notification de réponse, il n’y a pas de mensonge puisqu’il s’agit d’une notification mais tu enfles ton nombre de pages vues artificiellement, et je souhaite qu’un jour les annonceurs s’en rendent compte. Si j’avais été le premier à repondre, j’aurai du venir 67 fois !!!! sur le site pour voir les réponses alors qu’un plugin orienté "client" enverrais le texte du nouveau commentaire et me laisserait le choix de venir répondre ou pas !

    (Bon, là je suis un peu énervé et je m’en excuse mais je crois qu’il est bon de temps en temps de dire les choses : "le client est roi")

  45. @McM : oui le client est roi justement. En l’occurrence le client c’est celui qui paie, donc l’annonceur, pas le lecteur, qui lui ne paie rien…
    Si ce blog était d’accès payant pour le lecteur, ton propos serait justifié, mais pas là.
    Ne pas confondre.

  46. @McM: inutile de t’énerver comme ça, l’explication d’Eric (Dupin ^^) tient tout à fait la route: le client est celui qui paye, donc si tu veux décider tu doit payer, sinon tu prend ce qui vient, avec la possibilité d’en parler dans le cas d’un blog.

    Pour ce qui est du tronquage des informations, sur WordPress (et sûrement aussi sur Dotclear) il existe un tag <!–more–> qui permet de couper l’info quand on ne veut pas qu’elle soit affichée en entier sur l’accueil (pour différentes raisons). Ensuite, on peut choisir si le flux RSS doit être tronqué avec le tag en question ou pas. Cela permet de choisir sois-même si on veut tronquer un article ou pas, et où. Après, chacun est libre de tronquer ses articles où il le veut, perso je tronque rarement mes articles, seulement ceux qui prennent trop de place, mais on pourait très bien mettre un résumé pour le flux RSS, ou mettre des détails dans la suite, etc… 😉

  47. Je pense que le gap qui crée l’incompréhension est celui que soulève McM : quel est le poid de la publicité dans les choix et orientations qui surviennent dans la vie d’un blog : changement de maquette, de plate-forme, les flux, etc…

    Par exemple, je dois gagner en moyenne une cinquantaine d’euros par mois avec mon blog : c’est suffisant pour que je pense à réserver la partie haute de ma sidebar à droite quand je modifie ma charte graphique, mais pas assez pour orienter mes choix en matière de pages vues, de visiteurs uniques ou de référencement, voire de charte rédactionnelle.

    D’autant plus que mes choix publicitaires ne sont pas vraiment liés à l’audience, ce qui me permet de pouvoir envisager de snober le trafic en provenance de Google si l’envie m’en prenait 😉

    Après, c’est clair que si le montant était multiplié par 10, je pense que je serait plus pointilleux sur un certain nombre de chose, comme le fait de trouver des astuces pour faire venir les visiteurs sur mon blog.

    A ce propos, c’est vrai que le fait de ne pas avoir le commentaire dans le mail qui prévient d’un nouveau commentaire est un peu agaçant ^^

  48. Eric, j’ai peur que tu te poses beaucoup de questions pour un "mauvais constat". Tu fis que ton nombre d’abonne ne cesse de grimper pour un nombre de VU qui stagne.

    Selon moi, le nombre d’abonne ne traduit pas ce que tu cherches vraiment : tu as sans doute de plus en plus d’abonnes inactifs qui ont garde le flux dans leur Netvibes/iGoogle, mais qui ne le lise plus (si meme ils lisent encore leur agregateur).

  49. Je pense que l’agrégateur permet de voir les posts d’un coup d’oeil. Ca permet d’éliminer les doublons pour les nouvelles concernant le web 2.0
    Par exemple dans mon agrégateur, j’ai vu 3 blogs qui informaient que youtube passait en HD.

    Quand, j’ai repéré un article qui m’intéresse je vais le lire sur le site avec netvibes.

    Je pense que le design a encore son importance car on découvre souvent les blogs en surfant d’un blog à un autre.

  50. Pingback: Questions-réponses sur mon activité de blogueur à plein temps | Presse-Citron

  51. Pingback: Le blog de laisham » Des flux RSS avec un croissant, siouplait

  52. Pingback: gReactions, une extension pour afficher les commentaires dans Google Reader | Presse-Citron

  53. On peut aussi imaginer un flux RSS développé avec soin où seuls les titres+url+ le chapeau tronqué sont délivrés, et les liens sont des urls de redirections qui empêchent ainsi de « détronquer » : on obtient ainsi un flux incitatif qui donne « les titres » et donne envie de cliquer. Le système de redirection peut aussi servir à compter les hits des visites depuis ce flux RSS … juste une piste ! 🙂

Commenter