L’encyclopédie Britannica fait son Wikipedia

Selon le Sydney Morning Herald, L’encyclopédie Britannica devrait lancer ce jour un nouveau service qui permettra à chacun de poster ou modifier une fiche dans son immense base de données, à li’mage de ce qui a fait le succès de Wikipedia. Mais contrairement à Wikipedia où le contenu publié et modifié est publié en temps

Selon le Sydney Morning Herald, L’encyclopédie Britannica devrait lancer ce jour un nouveau service qui permettra à chacun de poster ou modifier une fiche dans son immense base de données, à li’mage de ce qui a fait le succès de Wikipedia.

Mais contrairement à Wikipedia où le contenu publié et modifié est publié en temps réel, quand vous soumettrez un article à Britannica, il ne sera pas en ligne immédiatement,mais dans un délai annoncé de 20 minutes, le temps pour les documentalistes du service de vérifier et valider l’information.

Autre différence, notoire, avec Wikipedia : après une pariode gratuite d’essai de 30 jours, l’encyclopédie Britannica requiert toujours un abonnement payant.

(source)


Nos dernières vidéos

5 commentaires

  1. Après Citizendium, Encarta, Larousse et compagnie, voilà Britannica qui tente elle aussi de profiter de la notoriété de Wikipédia pour faire passer une pseudo-ouverture de son produit phare.

    Puisqu’ils ont décidé de refaire les mêmes erreurs que les autres, je ne leur prédis pas un meilleur avenir : leur « ouverture » va capoter, faut d’avoir pris la peine de vraiment comprendre pourquoi Wikipédia marche.

  2. Et pourquoi pas? Sur certains articles de Wikipedia, je ne suis pas toujours d’accord sur le contenu, et pour cause puisque tout un chacun peut modifier…

    Payer pour une info validee et verifiee, ca peut marcher, tout dependra du prix…

  3. @JF

    Sur Wikipédia, cela n’a pas vraiment de sens d’être d’accord ou pas, puisque (en théorie) tous les points de vues sont représentés. Après, on peut considérer que l’article est bon, ou pas, bien sûr.

    Par ailleurs, qu’est-ce qu’une information validée ? Vérifiée ? Peut-on valider une liste de Pokémon ? Peut-on considérer que les chercheurs qui mettent des synthèses de leurs recherche sur les gènes sur Wikipédia ont valider cette information ?

    Plusieurs études tendent à montrer que sur les articles matures, il y a autant d’erreur entre Wikipédia et des encyclopédie « classiques » (l’étude de Nature compare avec Britannica, notamment). Pourtant, Britannica est « validée » et « vérifiée », pourquoi conserve-t-elle des erreurs ? Parce que c’est inévitable, tout simplement.

    En quoi un internaute lambda qui reprend une source identifiée comme étant de qualité fait un plus mauvais travail qu’un expert qui travail sans références (dans une encyclopédie comme Universalis, on cherche en vain les sources utilisées) ? Peut-on faire relire un article sur les algorithmes à estimation de distribution à un spécialiste des systèmes experts ?

    Le fait est que Wikipédia, ça marche. Wikipédia assure une couverture inégalée et peut produire des articles de qualité équivalente.

    En pratique, les gens n’iront pas payer pour savoir en quelle année Mickael Jackson a eu sa première opération, type de requête formant de loin le gros du trafic de Wikipédia.

    Le discours du PDG de Britannica ne sont que des effets d’annonces jouant sur la peur et les doutes du public, tout en n’oubliant pas d’utiliser le nom de Wikipédia pour lui assurer une bonne couverture médiatique.

  4. Pingback: Un petit en vrac (qui traînait depuis plus d’un mois et demi ^^) | Le site de vetetix

Répondre