Les publicités Facebook arrivent sur les autres applications mobiles

Facebook veut maintenant exporter son savoir-faire et afficher ses publicités sur les autres applications mobiles.

Facebook

Facebook est actuellement en train de faire des tests pour explorer l’affichage de ses messages publicitaires sur les applications d’autres développeurs. La base de données du réseau social est un vivier d’informations sur les utilisateurs, qui permet de réaliser des publicités extrêmement ciblées et plutôt efficaces.

Facebook veut étendre ce ciblage sur les autres applications, afin – selon lui – que nous puissions voir des publicités plus pertinentes. Côté annonceurs, cela permettrait d’avoir un reach plus élevé. Et côté développeurs, de telles annonces permettraient de mieux monétiser les applications. Si l’on en croit Facebook, tout le monde y gagnerait.

Et si le numéro un  des réseaux sociaux aurait déjà envisagé auparavant de lancer un concurrent à Google Adsense, le test qu’il fait actuellement cible tout particulièrement les mobiles, là où les internautes passent de plus en plus de temps.

Actuellement, ce programme est limité à un certain nombre d’annonceurs et d’éditeurs. Et s’agissant d’un test, on ne sait pas si Facebook va plus tard exploiter cette possibilité. Mais Reuters interprète déjà ce signe comme celui de l’imminence d’un éventuel réseau d’annonceurs made by Facebook.

En tout cas, de nombreux développeurs d’applications s’enthousiasment déjà à l’idée de monétiser leurs applications avec des annonces plus ciblées, façon Facebook.

Pour mieux comprendre l’enjeu, il faut se tourner vers une récente publication du cabinet Gartner, dont on retiendra deux chiffres clés. Ce dernier prédit que d’ici 2018, seulement 0.01 % des applications mobiles seront considérés comme des succès financiers.

Et toujours d’après les prévisions de ce cabinet, d’ici 2017, 94.5 % des téléchargements d’applications seront pour les applications gratuites, plutôt que pour celles qui sont payantes.

En substance, les applications gratuites ne rapporteront pas beaucoup, pour la plupart. Et pourtant, les gens vont télécharger de moins en moins d’applis payantes.

Et c’est peut-être là que Facebook veut se veut être providentiel. Pour une meilleure monétisation sur les applications tierces, Facebook veut les aider en les faisant profiter de son « superpouvoir » sur les mobiles. Le cheval de bataille sera très certainement ce fameux « Log in via Facebook« .

Par exemple, lors du 3ème trimestre 2013, les revenus provenant des annonces sur mobile ont représenté 49 % du chiffre total réalisé par Facebook, grâce aux publicités, soit 1.8 milliards de dollars. D’après certaines estimations, le numéro un des réseaux sociaux aurait une part de 15.8 % sur le marché des annonces sur mobile.

Source : Facebook/The Guardian

Image : Pixabay


Nos dernières vidéos

Répondre