Mais pourquoi Microsoft n’arrive-t-il pas à sortir un vrai bon navigateur web pour Windows Mobile ?

J’ai découvert l’internet mobile au printemps 2002 avec mon Handspring Tréo 270, premier smartphone (sous PalmOS) de l’histoire, et son navigateur mobile Blazer.
Puis je suis passé à Windows Mobile, d’abord sur Pocket PC, et ensuite sur smartphone, avec la première gamme de SPV commercialisée par Orange.

Windows Mobile

Autant le surf était fastidieux sur le Tréo et l’affichage des pages très approximatif avec son écran 160×160 en 256 couleurs (!) et sa connexion GSM à 9 Ko/s même pas GRPS (l’Edge n’existait pas encore), autant mes premières expériences avec Pocket Internet Explorer sur PDA puis smartphone furent une vraie révélation : plusieurs années avant l’iPhone on pouvait afficher le "vrai" web sur l’écran d’un mobile à l’aide d’un "vrai" navigateur.

J’ai découvert l’internet mobile au printemps 2002 avec mon Handspring Tréo 270, premier smartphone (sous PalmOS) de l’histoire, et son navigateur mobile Blazer.
Puis je suis passé à Windows Mobile, d’abord sur Pocket PC, et ensuite sur smartphone, avec la première gamme de SPV commercialisée par Orange.

Windows Mobile

Autant le surf était fastidieux sur le Tréo et l’affichage des pages très approximatif avec son écran 160×160 en 256 couleurs (!) et sa connexion GSM à 9 Ko/s même pas GRPS (l’Edge n’existait pas encore), autant mes premières expériences avec Pocket Internet Explorer sur PDA puis smartphone furent une vraie révélation : plusieurs années avant l’iPhone on pouvait afficher le "vrai" web sur l’écran d’un mobile à l’aide d’un "vrai" navigateur.

Bien sur, afficher une page entière dans sa forme initiale sur un écran de 2,2 pouces avec une résolution de 176×220 et un pauvre débit GPRS n’était pas l’expérience la moins crispante du monde mais cela avait le mérite de fonctionner et vous garantissait un effet boeuf dans les dîners en ville.
Surtout si je vous dis que déjà en 2002 on pouvait afficher les pages en Flash sur Windows Mobile

Après avoir raté le virage du web, Microsoft récidive et rate celui du web mobile
Seulement voilà, comme souvent, Microsoft s’est un peu endormi sur ses milliards et n’a pas fait évoluer son navigateur, à part quelques changements cosmétiques et une nouvelle dénomination, passant de Pocket Internet Explorer à Internet Explorer Mobile.
Bel effort.
Attitude d’autant plus déconcertante que pendant le même temps, de 2003 à 2007, Microsoft déployait des efforts importants pour prendre des parts de marché et imposer son système d’exploitation Pocket PC, devenu Windows Mobile, comme un standard incontournable, taillant des croupières à Nokia, ébranlant Symbian, et portant même l’estocade à Palm en s’invitant sur la chasse gardée des Tréo, maintenant disponibles sous Windows Mobile.

Sauf que pendant ce temps, la concurrence ne restait pas les pieds dans la même ligne de code…
Il semblerait que, contrairement au géant de Redmond, d’autres aient compris bien plus vite que l’internet mobile serait la next big thing de la deuxième partie des années 2000, et nombreux sont les éditeurs qui ont rapidement proposé des navigateurs alternatifs bien plus complets, ergonomiques et agréables à utiliser.
Ce fut d’abord le cas de Netfront, puis de celui qui est devenu incontournable sur un mobile : Opera, autant dans sa version Mobile que Mini (ne pas confondre…).
En attendant Firefox Mobile, qui sera à n’en pas douter une sensation importante à sa sortie.

Puis l’iPhone arriva
Enfin l’iPhone vint mettre tout ce petit monde d’accord en infligeant une gigantesque claque au marché avec un navigateur mobile que même les plus rêveurs d’entre nous n’auraient jamais pu imaginer : Safari Mobile.
Inutile de refaire l’histoire : s’il ne reste qu’une application qui justifie que l’on possède encore un iPhone c’est celle-ci. A tel point que même si j’achète un jour un smartphone plus évolué (et ce n’est pas ce qui manque), je ne vendrai probablement pas mon iPhone : je le garderai à domicile pour l’utiliser comme tablette internet Wi-Fi. Une fonction qui devrait normalement être remplie par une Nokia N810 mais dans laquelle l’iPhone se révèle à l’usage infiniment plus efficace et agréable.

Et Microsoft rama, rama, rama…
Alors, quoi de neuf docteur ?
Pas grand chose. Depuis le projet Deepfish, un navigateur faisant complètement table rase d’Internet Explorer Mobile pour aller dans la direction tracée par Safari Mobile, Microsoft n’a rien annoncé et nous ne voyons pas venir grand chose sur les smartphones Windows Mobile, même les plus récents.
A tel point – aveu d’impuissance ? – que le prochain smartphone HTC Touch Diamond, le plus évolué en matière d’interface, embarquera nativement la dernière version d’Opera Mobile 9.5 !
Une petite révolution dans le landerneau des mobinautes…

Alors quoi ?
Est-il si compliqué de produire un navigateur directement concurrent de Safari Mobile ? Même pour une firme aussi riche et puissante que Microsoft ? Est-ce si difficile de proposer un navigateur mobile qui reprenne à minima les caractéristiques d’un Opera Mobile (qui se rapprochent, elles, de celles de l’iPhone, notamment avec la fonction zoom intelligent) ?
L’avance de Safari Mobile est-elle directement liée à la technologie multi-touch de l’écran tactile de l’iPhone ?
Absence de réelle volonté (j’ai du mal à le croire vu les efforts déployés et la communication investie ces derniers mois dans Windows Mobile) ?
Impuissance technologique ?

Au train où vont les choses, l’iPhone a encore de beaux jours devant lui chez les mobinautes, y compris les adeptes les plus convaincus de Windows Mobile.
Ou comment perdre des clients en négligeant leurs attentes.
Et en se faisant littéralement déposer par la concurrence…
J’en suis un exemple parmi des milliers…


Nos dernières vidéos

25 commentaires

  1. MS a un égo surdimensionné, et se noie dans le sur/re/développement d’un IE mobile alors que 2 excellents moteurs existent et ils sont libres ! Gecko et khtml/webkit et qu’ils pourraient pondre une bonne appli autour !

    Ah ! j’ai pigé ! on peut pas acheter une techno libre pour faire le disparaître !

  2. Peut etre aussi que ca n’est pas leur priorité. Microsoft vise un publique méga large et de ce fait, leurs choix ne sont pas toujours en accords avec une "minorité".

    Actuellement, les choix marketing et developpement chez Microsoft devraient être repensés car ce sont d’énormes echecs (cf Vista et ici les mobiles) qui leur ont mis des coups terribles. Je pense que ce sont leurs visions des technologies actuelles qui ne sont plus à jour.

  3. bonne question.
    opera est pas trop mal:ce que j apprecie particulierement est son "cache"–>il garde en memoire les dernieres pages vues et permet ainsi une navigation bien polus fluide lors des clicks sur "back",ce qui arrive souvent etant donné que les onglets n existent pas…
    Pour ce qui est de l’ intitulé de l article,je me suis souvent posé exactement la meme question et la seule reponse que j ai put trouver c est le monopole qu a encore un fois microsoft (les smartphones sous os alternatifs sont rares,bien qu il est possible d installer linux sur la plus part des smarts).

  4. Tout à fait d’accord avec toi. Je possède un HTC Tytn II et je préfère Opera à Internet Explorer. J’ai l’impression que Microsoft a bien raté le coche avec le web. S’il ne rachète pas Yahoo je les vois mal rattraper leur retard facilement. Pourtant en position de monopole ils auraient pu mieux se placer. Ça arrive les erreurs, mais celle la va leur couter cher.

    Je préfère quand même un PDA sous Windows Mobile, car on a moins l’impression d’être restreint comparé à l’iPhone. C’est un avis personnel.
    Je vois que je fais plus de choses avec mon Tytn II que les amis qui ont un iPhone. Le iPhone est reconnu, du coup on peut frimer, le miens est plus subtile, il fait mieux et passe inaperçue. Je préfère. 😉

    Le seul regret comparer à l’iPhone c’est son écran d’une résolution trop basse à mon gout, mais le HTC Diamond vient rétablir tout ça. Si je m’écoutais je vendrais mon Tytn II pour acheter un Diamond. 🙂

  5. A quoi cela sert puisque Windows mobile l’emporte risquer de tomber dans des amendes comme pour windows media player ou IE en Europe. Et puis les mobiles ne sont pas encore mûre (vitesse du reseau, taille écran, interface de saisie…) y a qu’a voir les nouveautés qui arrivent bref je m’inquiète pas pour eux c’est calculé y a rien de laissé au hasard chez les nos frères d’Amérique.

  6. Hello

    Oui, c’est une question que je me pose régulièrement : Microsoft est une boite de soft, qui c’est focalisé sur ce métier avant tout le monde (tu te souviens de cette vidéo, entre Steve Jobs et Bill Gates, ou Steve Jobs dit : "tu avais raison, le soft, c’était un bon pari").

    Donc Microsoft, fantastique machine à faire du soft, réussite commerciale hallucinante, mais dans le même temps, il y a des bugs difficile à comprendre :
    Pourquoi Microsoft doit il systématiquement rater 3 versions, pour avoir un produit a peu près ok à la 4ème ?
    Pourquoi ils n’ont pas sorti un navigateur mobile performant ?
    Pourquoi vista est-il si mal foutu ?

    Et pendant ce temps, le monde bouge… Je voyais ce matin un graphique montrant les progrès d’Apple sur le marché, par rapport à Microsoft : ça grimpe vite…

  7. Avant de commencer à sortir un bon browser pour WM, ils feraient bien de blinder leur gestionnaire de connexion tout pourri, celui qui ne sait pas gérer ET le Wifi ET le Edge, et surtout qui nécessite un reboot quasi systématique si tu veux utiliser deux fois le GPRS à une heure d’intervalle.
    Je m’en vais jeter mon i600 🙁

  8. >Pourquoi Microsoft doit il systématiquement rater 3 versions, pour avoir un produit a peu près ok à la 4ème ?
    Pourquoi ils n’ont pas sorti un navigateur mobile performant ?

    En fait moi je poserais une autre question : comment Microsoft ont ils pu s’imposer en sortant des softs pourris pendant 2 decennies ?
    Les reponses sont bien connues…

    Aujourd’hui on attend beaucoup de Microsoft, mais c’est oublier que c’est une societe qui n’a jamais su imposer ses softs par leur qualite (il y a de tres bons softs evidemment, mais regardons la globalite).
    Pour preuve, des que Microsoft entre sur un marche competitif (ou il ne peut pas absorber-tuer ses concurrents), il se vautre : recherche sur internet, os mobiles, consoles de jeux, player audio, vente de musique en ligne, et maintenant systemes d’exploitations…

    Je pense que d’une ils sont victime de leur poids et de la bureaucratie (lire l’article sur le dev qui a bosse sur la fonction shutdown de Vista..), et surtout leurs dirigeants n’ont jamais ete des visionnaires. De bons businessmen oui, mais surement pas des tech luminaries.

  9. @Jerome, ok sauf sur un point : je ne pense pas que Microsoft se soit vraiment vautré sur son OS mobile. Certes techniquement et ergonomiquement on peut faire mieux mais son ouverture (+ de 15000 softs dont beaucoup gratuits) et le nombre de ses fonctions le placent loin devant les autres. D’autre part même s’il a mis du temps à s’imposer, ses parts de marché ont dépassé Palm et il rattrape Symbian.

  10. Je confirme.. jusqu’a présent seul Apple avec son iPhone a apporté une réponse aux utilisateur mobiles.. Certes la première version de l’iPhone manque encore une puce HSDPA (1,8Mbps en download) pour pouvoir se connecter lorsque le WIFI fait défaut.

    Le plus gros défaut de Windows Mobile c’est

    – le nombre trop élevé de clics nécessaires avant de pouvoir charger sa première page web sur son smartphone
    – la lenteur d’affichage des pages visitées

    Winodws Mobile propose quand meme un point positif ; c’est compatible avec les serveurs exchange.. mais ça aussi sera disponible a la sortie de la deuxième version de l’iPhone, prévu le 9juin 2008 🙂

  11. Très bon article Eric!!
    Il est vrai que les mobinautes ont enfin pu trouver leur bonheur avec l’iphone (et moi qui n’aimait pas le tactile)!
    Il me tarde de voir à l’action le HTC Touch Diamond…
    C’est quand même beau la technologie!

  12. Je pense que Google Android portera l’estocade à WM et en grande partie grace à son navigateur basé sur WebKit. Il sera ouvert et le Android Challenge va permettre de produire nombres d’applications dès sa sortie.

    Qui vivra verra mais je mets une grosse pièce sur Android pour révolutionner l’internet mobile (et par la même faire un peu d’ombre à Apple)

  13. @Eric,
    Oui c’est bien normal que Windows rattrape Palm vu qu’ils ont reussi a imposer Windows Mobile sur le Treo, il y a donc eu phenomene de cannibalisation. Quant a Symbian, ils ont quand meme encore une ecrasante part de marche par rapport a WM partout sauf aux etats unis.

    J’aurai pour ma part plutot fait la comparaison avec RIM et Apple.
    Il a fallu moins de 3 ans a RIM pour depasser la pdm de Windows sur le marche des smartphones, et un semestre(!) a Apple (du moins sur le marche Nord Americain – et pdm sur les ventes du semestre, pas sur le parc installe, mais le chiffre est significatif).

    La plateforme Windows Mobile est peut etre "ouverte" (enfin disont que le sdk est accessible, rien a voir avec du FOSS n’est ce pas), ce n’est pas cela qui en a fait une plateforme innovante et …rentable ! (Microsoft a perdu de l’argent dessus pendant pres de 10 ans, maintenant je crois qu’ils sont juste au dessus de zero..).

    L’ascencion des blackberry, "fermes", avec des fonctionnalites moindres mais beaucoup plus ciblees et efficaces, a montre que ce n’est pas cette soit disant ouverture que les consommateurs recherchent.
    Et toujours quant a ce dernier argument de l’ouverture, le sdk de l’iphone risque de lui faire tres mal. Sans parler de Linux, Android…

    Quand on lit la presse tech US, plus personne ne croit en Windows Mobile, sans parler des developpeurs (Visiblement c’est de l’API win32 a fond et des qu’on s’en ecarte c’est un cauchemar, mais mes connaissances etant limitees la dessus je prefere rester reserve).

  14. Et pourquoi on veut tous tenir par la main un smartphone ou un blackberry dernier cri, ….au lieu de tenir sa/son fiancé chéri ! ? – hein !

    allez, d’une main le fiancé, de l’autre l’Iphone ?

  15. Fondamentalement Microsoft n’ambitionne pas de répondre à nos besoin de navigateur internet mobile tel que nous le concevons. Windows Mobile est intégré dans leur gros focus de "communication unifiée" et est une extension de Exchange 2007, Sharepoint et Office communication server, c’est pour microsoft un client comme peut l’être Outlook. Si on se positionne dans le cadre d’une infrastructure d’entreprise on obtient un ensemble cohérent, la cible étant pour eux de proposer une alternative aux blackberry et autres outils pro.
    Si on a comme utilisation de mettre en oeuvre de vrai appli web sur mobile, on est dans une logique qui n’a pas été prévue.
    Dans tous les cas si HTC fait le choix de Opera c’est evidement pour améliorer l’expérience utilisateur, et proposer un coté universel de leur terminal.
    Pour ma part j’utilise le browser web de Nokia qui permet d’avoir des résultats bien meilleurs qu’un browser antédiluvien.

  16. N’empêche que je reviens à la charge c’est tout simplement le problème des lois anti-trust ou entrave aux lois de la concurrence (petit rappel rien qu’en europe ça leur a couté 497,2 millions d’Euros) cf http://www.journaldunet.com/solu... comme je l’ai déjà dit c’est réfléchi calculé ne cherchez pas ailleurs. Tiens au fait j’entend personne parler de MSN et pourtant je connais pas un jeune autour de moi qui ne l’utilise pas alors…
    Qui portera MSN sur l’Iphone quand les forfaits seront enfin illimité pour le net bref, le roi est mort vive le roi.

  17. Pingback: Opera Mobile 9.5 pour Windows Mobile : un petit goût de Safari | Presse-Citron

  18. Pingback: Safari Mobile sur iPhone contre Opera 9.5 Mobile sur Windows Mobile : match nul ? | Presse-Citron

  19. Pingback: C’est frais ! » Blog Archive » Safari Mobile sur iPhone contre Opera 9.5 Mobile sur Windows Mobile : match nul ?

  20. Pingback: Windows Phone, premier test Windows Mobile 6.5 | Presse-Citron

Répondre