Il pilote un drone à 4800 km de distance avec un iPhone !

Les drones ne sont plus ces machins volants hors de prix réservés à l’élite militaire seulement destinés à pulvériser du taliban par paquets de douze ou à repérer Jack Bauer entre deux sauvetages du monde libre.

Les drones ne sont plus ces machins volants hors de prix réservés à l’élite militaire seulement destinés à pulvériser du taliban par paquets de douze ou à repérer Jack Bauer entre deux sauvetages du monde libre.

Depuis l’avènement des technologies numériques et la progression constante de la miniaturisation, chacun peut acquérir à vil prix son drone personnel, genre AR.Drone ou hélico-caméra, ou – pour les plus bricoleurs – se le fabriquer, et même faire de très jolies vidéos interdites avec.

Dernière évolution en date, et celle-ci est plutôt spectaculaire : des ingénieurs de Boeing et des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology on mis au point une application et un système qui permettent de contrôler un mini-drone à plus de 4500 kilomètres de distance.

Au cous de cette expérimentation, un opérateur basé chez Boeing à Seattle pilote un drone sur un terrain de baseball situé de l’autre côté de l’Amérique, sur un campus du MIT à Cambridge, Massachusetts. L’application installée sur un iPhone (mais sur la vidéo, même si c’est difficile à voir cela ressemble plutôt à un iPod Touch) permet de contrôler le drone à vue en temps réel grâce à la caméra installée sur celui-ci, qui envoie l’image sur l’écran du mobile, ou d’assigner une trajectoire à l’aéronef de poche en tapant simplement différents points de passage sur l’écran. On s’amuse bien chez Boeing.

Outre le côté spectaculaire de l’expérience, c’est la relation entre l’opérateur et le drone qui est intéressante à noter : celle-ci s’effectue via internet, l’iPhone et le drone étant chacun connectés au réseau en WiFi.

Les applications de cette technologie ne sont pas nécessairement militaires. Selon ses auteurs, « elle permet d’utiliser les drones pour des tâches dangereuses, ou pour des missions longues qui seraient difficiles à contrôler de façon continue par une présence humaine ».

(source)


Nos dernières vidéos

13 commentaires

  1. Cool, ça veut dire que depuis le moyen-orient on peut piloter un drone au dessus d’une ville européenne sans avoir besoin d’être sur place et de devoir passer les frontières.
    Le progrès ne vaut que s’il est partagé par tous 😀

  2. Pingback: Piloter un drone à 4800 km de distance avec un iPhone | firefox-comicsandgeek | Scoop.it

  3. @Franck : vu que ca passe en wi-fi au niveau du drone, ca veut dire que les talibans ne pourront viser que nos fast-foods proposant des accès gratuit alors ? C’est p »tet un mal pour un bien 😉

  4. C’est pas mal, mais niveau utilité .. ?
    C’est surtout le fait de passer par internet qui m’interpelle : si on veut, comme le dit le MIT, l’utiliser pour des missions dangereuses, genre Tchernobyl ou Fukushima, y’a un kamikaze qui ira installer un réseau wi-fi à moins de 100m au préalable pour que le drone puisse communiquer ?
    Et en cas de coupure internet (ca arrive tous les jours, même si avec les reco automatiques on ne s’en rend pas forcément compte) il fait quoi le drone, il continue à avancer jusqu’à se faire dégommer par un F15 à proximité de la maison blanche ? 😉

  5. On risque effectivement de voir des dérives, il est très simple de fabriquer un drone d’attaque armé et de le piloter depuis une grotte au fin fond du monde. Il suffit d’un complice dans le pays concerné qui lâche le drone et après t’en fais ce que tu veux.

  6. Haha j’adore l’intro :

    « Les drones ne sont plus ces machins volants hors de prix réservés à l’élite militaire seulement destinés à pulvériser du taliban par paquets de douze ou à repérer Jack Bauer entre deux sauvetages du monde libre. »

    Une belle mise en bouche :p

    Reste plus qu’à faire un petit concours sur presse citron en partenariat avec boeing pour gagner … un drone hein ?!

  7. Pingback: Les actus high tech de la semaine #50 | monSAV.com

  8. Pingback: [iPhone] Pilotage d’un drone à 4000 km avec un simple smartphone | blog.avionslegendaires.net

  9. elle est où la prouesse ?? n’importe qui peut le faire en configurant un nat dans son routeur et un winvideoconverter : un port pour le drone un autre pour la vidéo… merci d’avoir inventé l’eau tiède ^^

Send this to a friend