[rédacteur invité] Test du netbook low cost Airis Subnetbook Subkira

Ce test utilisateur a été réalisé et rédigé par Valentin Pringuay, qui m’a proposé de le publier sur Presse-citron.Valentin est passionné par les nouvelles-technologies, blogueur et manager France de Symbaloo.com. Vous pouvez le suivre suivre sur Twitter ici : http://twitter.com/Vaelentin Le netbook est né d’un besoin de mobilité. Ses fonctionnalités plus limitées permettaient de le

Ce test utilisateur a été réalisé et rédigé par Valentin Pringuay, qui m’a proposé de le publier sur Presse-citron.Valentin est passionné par les nouvelles-technologies, blogueur et manager France de Symbaloo.com. Vous pouvez le suivre suivre sur Twitter ici : http://twitter.com/Vaelentin

Le netbook est né d’un besoin de mobilité. Ses fonctionnalités plus limitées permettaient de le fabriquer pour un prix réduit, ce qui représentait évidemment un important avantage pour percer dans ce marché.

C’était le cas des premiers EeePC qui, sous une version allégée de linux, coûtaient 199 Euros chez SFR avec un abonnement Internet 3G de 29,90 Euros par mois (mais qui est très vite passé à 59 Euros).

Puis le marché a évolué : de plus en plus de netbooks ont été sous Windows XP puis Vista, les netbooks sont devenus de plus en plus encombrants, jusqu’à atteindre parfois la taille et la puissance d’un ordinateur portable standard (ainsi que son prix d’ailleurs).

Ce n’est pourtant pas le cas du Airis Subnetbook Subkira que Eric vous avait présenté ici il y a quelque temps. En effet, présenté comme un OVNI au pays des netbooks à 135 Euros TTC, celui-ci va a contre-sens de cette tendance et tente un retour aux sources en mettant en avant son ultra-portabilité et son prix réduit.

Alors qu’en est-il vraiment ?

135 Euros pour un petit ordinateur, voilà qui peut être séduisant.  Une fois réceptionné, le plus impressionnant se situe dans sa taille, tant on a l’impression d’avoir un ordinateur pour enfant devant les yeux. Les premières minutes à taper sur le clavier sont désastreuses et l’on pense très vite « je n’arriverai jamais à écrire un texte avec ce clavier ».

Vient donc le passage obligatoire pour tout test hi-tech, la petite photo de comparaison de taille avec des statistiques purement geek.

Airis SubNetBook SubKira

Le SubKira est donc plus de la moitié  plus petit qu’un MacBook, soit de la taille de 4 iPhones.  Mais peu à peu, les habitudes viennent et l’on s’habitue parfaitement à sa taille. Selon les situations il sera possible de le poser sur ses genoux ou de le tenir et d’écrire avec les deux mains à la façon d’une PSP ou Nintendo DS. Très pratique quand on veut écrire un article de blog dans le métro sans avoir de place assise.

Le système d’exploitation sous Linux a été pensé pour la navigation sur un netbook de cette taille et de cette puissance et tout tourne presque à la perfection (dans la limite des 2 heures – 2 heures 30 d’autonomie). Les habitués de Linux retrouveront sans surprise les logiciels les plus pratiques et légers de la gamme : Abiword, Firefox, Pidgin, etc.

Quelques petites optimisations pourront être utiles pour améliorer encore la fluidité : j’ai par exemple enlevé les différentes barres d’outils du traitement de texte pour éviter des ralentissements plutôt gênants.

Une fois dans une application, la barre des tâches disparaît, ce qui permet de se servir de l’écran en entier.

Quels publics pour ce netbook ?

Blogueurs

J’ai tout de suite pensé  que cet Airis ne pouvait être vu que comme un ordinateur secondaire.  Un excellent netbook d’appoint pour des workaholics qui souhaiteraient étendre leur journée de boulot dans les transports en commun par exemple. Celui-ci peut permettre aux plus nomades d’entre vous de sortir ce netbook dans les transports en commun et de rédiger confortablement un article de blog dans toutes les conditions (cet article a d’ailleurs été rédigé dans le métro à 80%).

Premier ordinateur

Mais, en me renseignant sur la volonté  d’Airis à propos de ce subnetbook, je me suis rendu compte qu’il le voyait également comme un potentiel premier ordinateur. Sur le papier, l’idée tient la route :

  • un prix qui le rend accessible à tous
  • un système d’exploitation simplifié
  • des outils intéressants comme le logiciel de Video en ligne qui vous permet de rechercher des vidéos sur YouTube, un lecteur de e-books, etc.

Au final, toutes ces petites applications qui peuvent aider à s’initier simplement à l’utilisation d’un ordinateur. Je ne suis pourtant par sûr que cet ordinateur s’installera auprès de ce public.

Airis SubNetBook SubKira

airis03

airis04

Il faut bien le dire, cet ordinateur n’est pas à la pointe de la technologie et Airis va préférer communiquer sur des produits qui seront plus flatteurs pour sa marque. Et sans communication, cette ordinateur ne trouvera sa place qu’auprès de blogueurs et de geeks mobiles qui auront lu Presse-Citron (ce qui n’est déjà pas si mal).

Au final on peut dire, sans que cela soit réducteur, que ce netbook est sans surprise. Sans surprise dans le sens où il vaut le prix que vous mettez dedans et que vous ne serez pas déçu si vous recherchez de l’ultra-mobilité à petit prix.

Rappel de quelques spécificités :

  • Processeur : XBurst 400Mhz
  • Mémoire : 128 MO DDR
  • Disque : 2GO flash
  • Ecran : 7’’ TFT WVGA 800×400
  • Autonomie de 2h – 2h30.
  • Système au choix : Linux ou Windows CE

Site Web de Airis : http://www.airis-france.fr/


Nos dernières vidéos

28 commentaires

  1. Gok !
    135 Euros TTC pour un portable ?
    On a atteint le fond là je pense. Non ?
    Si on tente de le ramener au niveau d’un EEEPC701 (ATOM, 1Go de MeV et 4Go de Flash), on atteint les 200 EUR.

    db

  2. En ordinateur secondaire pourquoi pas mais pas en principal ! sauf pour ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter un « vrai » ordinateur là pourquoi pas…

  3. Pour les blogueurs pourquoi pas.Mais à première vu je ne vois pas trop l’idée de « premier ordinateur », il n’a pas l’air franchement orienté grand public.

    Sinon sympa le prix 🙂

  4. J’ai déjà croisé un lecteur DVD portable de cette marque, et c’était vraiment de mauvaise qualité. Et vu la photo de l’écran et le prix, je me dit que ce portable doit pas être terrible. Je pense que Airis est à fuir de toute urgence !

  5. @Acetone
    Comme je dis à la fin de l’article : tu en as pour ton argent. Donc pour moins de 150 Euros, tu as de quoi être satisfait si tu as des pratiques de mobilité.

    @Jonathan
    Je dois avouer que l’interface est quand même suffisamment simplifié pour être compréhensible pour tout néophytes. Après je ne pense en effet pas qu’il va être vendu à des millions d’exemplaires.

  6. Sa a l’air vraiment cheap ..
    Mais en meme temps, le prix est justifie.
    Ce que je me demande, c’est quelle est le veritable public visee ?

  7. Pour avoir utilisé un Asus de ce type (Eee pc 701), j’ai trouvé que le clavier était vraiment difficile, de plus, l’écran minuscule rend difficile l’installation de certaines application. Toutefois, je l’utilise parfois dans mes déplacements.

    C’est dur de quitter les habitudes de son vieux PC 😉

  8. @Jonathan
    Je pense qu’un enfant pourrait se repérer plus facilement sur ce Airis que sur un PC classique. Ils ont même pensé à un thème pour les petites filles avec des icônes dans un rose flashy.

    @Acetone
    Comme le dis @lemulot juste après toi… la qualité est à la mesure du prix. Donc ce n’est pas véritablement une déception.

    @achille52
    On est d’accord, pour nous qui avons l’habitude d’un pc. Inutile de penser ce petit pc autrement que pour des déplacements 😉

  9. Qu’en est-il de la navigation sur internet avec une clé 3G?et laquelle? et quelles sont celles qui acceptent le système Linux? (pas question de traîner un système windaube). Pour mes déplacements de blogueuse, en laissant mon mac à la maison, ça m’intéresse beaucoup.

  10. Je ne vais malheureusement pas pouvoir te répondre pour Internet sous clé 3G.
    Je suis exactement dans ton cas puisque grâce à mon Airis, je laisse mon Mac à la maison, mais j’écris mes articles sur traitement de texte avant de les transférer par clé USB ou via le Wifi.

  11. Bonjour @Ph3nyx

    Je me suis renseigné sur la distribution Moblin : c’est un projet vraiment très intéressant.
    Pourtant je ne pense pas m’avancer en disant qu’il sera impossible d’installer Moblin sur le Airis Subkira. Le Airis ne sera pas assez puissant pour faire tourner Moblin.
    De plus rien que mettre le .img de Moblin sur le Airis rempli entièrement son disque dur.
    Donc malheureusement impossible.

  12. Oui j’ai testé rapidement la 2.0 sur un portable Dell , mais des problèmes de détection de carte wifi ne m’ont pas permis de complètement appréhender cet OS. C’est dommage d’autant que l’expérience semble prometteuse.
    je retenterais avec la nouvelle version 2.1 (peut etre sur un autre hardware, j’ai du compaq aussi au boulot)
    à Suivre en tout cas.

  13. N’hésites surtout pas à me prévenir via Twitter ou le mail qui est sur mon blog.
    Je suis vraiment curieux de savoir. J’ai un PC sur lequel je changerai d’OS.

  14. Je viens de tomber sur l’article. Je ne connaissais pas la marque de cet ordi mais franchement, je le trouve cher pour la configuration. Honnêtement, je ne vois pas l’intérêt même pour des gens qui voudrait travailler dans les transports en commun. Autant mettre un peu plus cher et se tourner vers un netbook plus performant avant d’être rapidement limité.

  15. Je comprends totalement ton avis.

    Mais disons que, si dans tes déplacement tu n’as pas besoin de beaucoup plus que d’un traitement de texte… ce mini ordinateur pourra très bien convenir sans avoir besoin d’investir dans plus cher 😉

  16. Bonjour,
    Je n’arrive pas à savoir quelle est la distribution Linux installée sur cet ordi.
    et si le choix peut être fait entre Linux et Windows, quelles sont les compensations matérielles faites sur la version Linux qui est gratuite, avec le coût de la license Microsoft pour Windows XP (je suppose que c’est XP), et le coût de la license pour la suite bureautique Microsoft Word, Excell ou autres logiciels non gratuits…

  17. Bonjour @gill bates

    La version sous Windows XP est légérement plus cher que la version sous linux (donc pas de compensation matérielle).

    Et je ne saurais pas te dire quelle est la version linux… elle semble avoir été faîtes pour ce netbook.

  18. Pingback: Le point sur le guest blogging | Presse-Citron

  19. ET OU PEUT ON ACHETER CE MINI PC ? MA FILLE DE 7 ANS SERAIT RAVIE DE L’ AVOIR ET POUR ELLE CE SERAIT SUFFISANT§§

  20. J’ai acheté un mini Netbook en france le 05/12/2009 mais malheuereusement je ne trouve pas l’etiquette qui porte la clé de reinstallation de Windows. Il me sera impossible de rinstaller mon logiciel en cas de besoin.

    Merci

Répondre