Songsmith, le logiciel musical pour les chanteurs de salle de bain, mais pas uniquement

Monsieur Tout le monde est-il un mélodiste en puissance ? Après avoir démocratisé et facilité l’accès à la pratique et à la production de musique, l’informatique franchit un pas supplémentaire avec Songsmith, un logiciel de rêve conçu par Microsoft, qui permet à n’importe-qui de créer une chanson avec orchestration complète en fredonnant simplement une mélodie

Monsieur Tout le monde est-il un mélodiste en puissance ?

Après avoir démocratisé et facilité l’accès à la pratique et à la production de musique, l’informatique franchit un pas supplémentaire avec Songsmith, un logiciel de rêve conçu par Microsoft, qui permet à n’importe-qui de créer une chanson avec orchestration complète en fredonnant simplement une mélodie improvisée dans le micro de son PC (j’ai failli dire dans le micro de son micro hahaha).

Avec Songsmith, le fantasme du non-musicien qui rêve d’entendre à quoi ressemblerait une chanson finie à partir d’une mélodie qui lui trotte dans la tête devient réalité : il suffit de brancher un micro sur son PC, de lancer le logiciel, de choisir un style, une ambiance et un tempo, et de chanter : vous voilà compositeur de chansons, à la tête d’un ensemble complet de musiciens qui vous obéissent au doigt et à l’oeil, en temps réel.

Un gadget pour amateurs à ranger au rayon des logiciels de karaoké et autres avatars musicaux ? Pas sûr. Au-delà du côté ludique de la chose, Songsmith pourrait s’avérer un compagnon idéal, et même un outil très efficace pour les vrais musiciens, et plus particulièrement les mélodistes-paroliers mais non instrumentistes, qui pourront s’affranchir des lourdes contraintes liées à la mise en musique de leurs textes et mélodies : plus besoin de convoquer tout le groupe pour une répète, et un travail de pré-maquettage facilité. Soit, comme le dit Microsoft sur le site de Songsmith, une sorte de bloc-notes intelligent.

L’autre avantage de Songsmith réside dans le fait qu‘il fonctionne également avec une mélodie instrumentale : encore une fois, plutôt que de se cogner un long travail d’enregistrement multipistes, un guitariste pourra par exemple poser une ligne mélodique sur un accompagnement créé à la volée pour avoir une première idée du rendu (même si cette idée, comme toutes celles tendant à faciliter l’accès à un public plus large à certaines qui leur sont habituellement dévolues, ne plaira pas forcement aux puristes).

J’aurais bien voulu vous proposer un test un peu plus poussé avec un exemple d’enregistrement personnel mais malheureusement ma critique s’arrêtera là car le logiciel, en version expérimentale gratuite, ne semble pas encore très au point, et après avoir quelque peu peiné à s’installer (Windows XP SP3 avec les tout derniers patches obligatoires), il refuse obstinément de fonctionner sur mon PC, ce qui est un peu frustrant.

Quoiqu’il en soit, même si les échantillons proposés à l’écoute ne révolutionneront pas l’histoire de la pop-music, et en attendant une mise à jour fonctionnelle, Songsmith marquera un pas important dans les usages liés à la musique assistée par ordinateur (MAO), d’autant qu’il sera probablement complété et amélioré au fil du temps, si ce ne sont pas les concurrents qui s’en chargent.


14 commentaires

  1. C’est dommage qu’avec une avancée R&D comme celle-ci, Microsoft n’ait pas été capable de finaliser sonsoft avec une banque de sons qui tient la route. Faut quand même aimer les sons ultra-cheapos, non ? Ca me rappelle les séquences MIDI lues par le Charlie Lab y’a plus de 10 ans. Le souci, c’est que nous sommes en 2009…

  2. Hummmm, ça sent le midi d’il y a 10 ans… Comparer ça à Garage Band, c’est un peu gros quand même… Le séquenceur à l’air assez laid ! Franchement… et la pub, faite sur un MacBook pro… pffff, ça pue… et c’est ça la technologie windows 7 ? ahahahahah

  3. Pingback: Songsmith n’a pas l’oreille très musicale, parfois | Presse-Citron

Commenter