Suivez-nous

Internet

YouTube : les fausses nouvelles pourraient se diffuser grâce aux commentaires

Une étude s’est intéressé à la désinformation dans le cadre de la crise sanitaire en cours.

Il y a

  

le

 
YouTube
© YouTube

En début d’année, plusieurs pylônes téléphoniques situés dans les villes de Liverpool et Birmingham ont été touchés par des incendies. Le rapport a vite été fait avec les théories du complot établissant un lien entre la 5G et le coronavirus qui étaient alors très présentes sur YouTube. La plateforme a alors été très réactive et a annoncé la suppression systématique de ce type de contenus.

La défiance envers les médias est importante

De fait, le site a fait beaucoup de vrais efforts pour lutter contre le complotisme. Selon une étude dont nous nous faisions l’écho, les recommandations de ces publications problématiques auraient ainsi diminué de 70 % entre janvier et mai 2019. Les scientifiques notent d’ailleurs que les contenus selon lesquels la terre est plate ou que le gouvernement américain a aidé à organiser le 11 septembre ne sont quasiment plus mis en valeur.

En matière de désinformation, une faille semble toutefois demeurer sur YouTube. Des chercheurs de la startup Basil Labs ont en effet analysé les commentaires de trois vidéos consacrées au covid-19, publiées par les médias américains Yahoo, Bloomberg et CBS. Elles expliquent comment le virus peutt se propager via les aérosols. Les auteurs ont constaté que 64,2 % remettent en cause les informations transmises et estiment qu’il s’agit de « fake news ».

De plus, 67 % d’entre eux expliquent que les médias ou les autorités sanitaires américaines mentent sur le coronavirus. Ils ont par ailleurs noté que parmi les personnes qui s’exprient sur la question des vaccins : 81 % y sont opposés, tandis que 19 % y sont favorables.

Il faut toutefois nuancer ces résultats qui se concentrent sur un trop faible nombre de vidéos pour tirer des conclusions définitives. Il serait intéressant de se livrer à une étude plus large des commentaires afin d’être certain que ces constatations ne sont pas des cas particuliers.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests