Svakom Siime Eye : des hackers peuvent vous filmer grâce à ce sextoy connecté

Le Siime Eye est un vibromasseur connecté doté d’une caméra qui est censée offrir des images de son intimité, mais peut-être pas à tout le monde ! Pourtant les concepteurs de ce sextoy connecté ont vraisemblablement oublié les rudiments de la sécurité et il serait très facile de le pirater ou de le contrôler à distance…

Piratage du sextoy connecté Siime Eye

C’est devenu un problème récurrent avec les objets connectés, ceux-ci ne sont pas toujours prêts à être commercialisés en raison d’importantes brèches de sécurité. Bien au chaud à la maison, qui penserait pouvoir être espionné par les objets de son quotidien. Il est encore plus étonnant que des objets touchant à l’intimité soient presque démunis de protection. Il y a quelques jours, des chercheurs en cybersécurité ont pourtant révélé les failles du vibromasseur Svakom Siime eye.

Objets connectés : un sextoy doté d’une caméra beaucoup trop vulnérable

Ceux qui suivent l’actualité des objets connectés savent que ce n’est pas le premier sextoy qui présente des failles. On avait déjà entendu parler de l’affaire WeVibe, un fabricant de vibromasseurs condamné pour avoir collecté des données sur ses clients sans leur permission. Par logique, ce qui touche à l’intimité devrait disposer des meilleures protections, c’est en tout cas ce que semble penser la compagnie Britannique Pen Test Partners qui a révélé les failles du sextoy connecté Siime Eye.

Les chercheurs de la firme ont trouvé qu’il était bien trop facile de percer les protections de l’objet. Le vibromasseur qui coûte environ 249 dollars possède une caméra HD qui permet de voir et d’enregistrer les orgasmes de l’intérieur, puis de les partager avec un partenaire à travers une application. L’appareil utilise le Wi-Fi et un mot de passe par défaut qui est « 88888888 ». On croirait rêver, mais non… Il n’est donc pas nécessaire d’être informaticien pour profiter des images, il suffit simplement d’être à portée du réseau de l’engin, qui utilise d’ailleurs toujours le même identifiant : « Siime Eye ».

Un accès à distance facilité par les identifiants par défaut “Siime Eye”, et “88888888” comme mot de passe !

Les chercheurs ont aussi révélé qu’avec quelques connaissances, le vibromasseur pouvait être piraté pour accéder au cœur du jouet, afin de le contrôler à distance. Un pirate peut donc aisément accéder à votre intimité depuis n’importe où et voir ce que montre la caméra et peut même géolocaliser l’utilisateur ou l’utilisatrice. Les spécialistes de la sécurité ont déclaré avoir contacté la compagnie Svakom pour les prévenir, mais celle-ci n’aurait pas répondu et n’aurait même pas modifié les caractéristiques du jouet indiscret. Devant cette indifférence, Pen Test Partners a donc décidé de mettre en ligne les résultats de sa recherche.

Sur une vidéo Youtube, accessible au travers du canal de la compagnie, on peut voir un chercheur révéler les secrets du produit Svakom. Il y précise que le choix de connecter l’objet à travers le réseau Wi-Fi est une très mauvaise idée, avec une simple commande “entrée” dans son ordinateur, il accède alors à l’image de la caméra du Siime Eye qu’il tient dans les mains. Difficile de faire plus simple comme piratage !

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Spotify : certains albums seront réservés aux utilisateurs payants pendant deux semaines

Les artistes d’Universal pourront exclure les utilisateurs de l’offre gratuite pendant les deux premières semaines qui suivent la sortie d’un...

Fermer