Connect with us

Gaming

On a joué à… la PlayStation Classic, un bel hommage sur la forme (moins sur le fond)

Notre test complet de la toute récente PlayStation Classic, qui promet (sur le papier en tout cas) de nous faire revivre les sensations de 1994.

Il y a

le

Test PlayStation Classic Presse Citron

Sony se lance dans la course à la console Mini Classic

Sony Playstation Classic au meilleur prix
Après les NES Mini et Super Nintendo Mini, on attendait évidemment en 2018 de retrouver la réplique miniature de la Nintendo 64. Toutefois, cette dernière ne semble pas au programme chez Nintendo, et d’autres constructeurs ont évidemment décidé de surfer sur cette vague du « mini-rétrogaming« . C’est le cas de SNK avec la Neo-Geo Mini, mais aussi de Sony, avec une PlayStation qui troque l’appellation « Mini » pour « Classic ». Toutefois, personne n’est dupe, Sony s’est largement inspiré de la stratégie de Nintendo pour sa PlayStation miniature, avec toutefois une attention qui semble s’être davantage focalisée sur la partie hardware que software…

Test PlayStation Classic Presse Citron

Difficile de ne pas craquer face au look de cette PlayStation Classic, livrée avec deux manettes d’époque

En effet, pour célébrer dignement les 24 ans de sa PlayStation, Sony lance sa PlayStation Classic en boutiques, avec la promesse de faire revivre aux joueurs des sensations d’époque, avec notamment Final Fantasy VII, Metal Gear Solid ou encore Tekken 3. Une vingtaine de jeux donc, réunis dans une réplique miniature de la PlayStation, laquelle est livrée avec deux manettes, et un packaging lui aussi très fidèle à celui de l’époque. Bref, avant même de déballer la bête, la fibre nostalgique est touchée, et on se revoit acheter sa première PlayStation contre la coquette somme de 2099 francs.

Une PlayStation Classic lookée

Au déballage, cette PlayStation Classic fait évidemment son petit effet, avec une reproduction ultra-fidèle du modèle d’époque, le tout, au format « mini ». Les plastiques sont de très bonne qualité, le soin du détail est assez impressionnant et on retrouve toutes les petites caractéristiques visuelles de la console de notre enfance. Bien sûr, le port CD est factice, mais les trois boutons principaux sont fonctionnels. On utilisera donc Power pour démarrer la machine, Reset pour revenir à l’interface de base, et Eject pour simuler un changement de CD dans les quelques jeux inclus ici, qui étaient livrés à l’époque sur plusieurs disques.

Test PlayStation Classic Presse Citron

Bien sûr, les ports mémoire sont factices, tout comme le capot du lecteur. Les trois boutons sont quant à eux parfaitement fonctionnels, et des ports USB ont remplacé les ports manette de l’époque

Un constat qui vaut également pour les manettes fournies, ces dernières reprenant le look de la première génération, soit sans le moindre stick analogique ou la moindre vibration. Des manettes qui disposent d’un câble de 1,5 m, et qui vont venir se relier (en USB) à la console. A noter que les manettes peuvent également être reliées sur un PC, et sont reconnues par Windows, pour permettre de jouer (par exemple) à des jeux d’antan. Sympa.

Test PlayStation Classic Presse Citron

A l’arrière, on retrouve la sortie HDMI et le port microUSB pour l’alimentation

Bref, côté look, la PlayStation Classic fait clairement le job, et Sony a pris le soin de proposer une console très fidèle au modèle d’origine. Comme la gamme Nintendo Mini, un câble microUSB (fourni) permet d’alimenter la machine, qui doit être reliée via un câble HDMI (fourni lui aussi) à un écran compatible (affichage limitée à du 720p). A noter que la PlayStation Classic dispose de 16 Go de mémoire interne, 1 Go de DDR3, et est animée par un processeur ARM Cortex A35.

> Lire aussi :  🔥 PlayStation Classic : où l'acheter au meilleur prix en 2018 ?

Et côté jeux alors ?

Une fois branchée à la Smart TV du salon (ou d’ailleurs), la PlayStation Classic demande à l’utilisateur de choisir sa langue, avant d’afficher la célèbre séquence d’introduction connue de tous. Dès lors, on arrive sur une interface circulaire, qui demande de choisir parmi les 20 titres inclus. Contrairement à une SNES Mini, pas d’options particulières ici, pas de bordures à afficher, pas de scanlines à activer/désactiver, pas de filtre… L’interface est très minimaliste, limite austère. N’espérez pas non plus le moindre bonus (notice, artworks…) avec les jeux, ni même la possibilité de jouer en français à MGS ou Final Fantasy VII, ces derniers étant… en anglais.

Un choix assez étonnant de la part de Sony… En y regardant de plus près, on constate également que la PlayStation Classic mélange un peu tout, avec des jeux en version Pal (50 Hz donc), et d’autres en versions US (en 60 Hz)… Dommage également de constater des erreurs au niveau de la police d’écriture, et même quelques fautes d’orthographe… Bref, une interface peu glorieuse qui, après l’excellente première impression donnée lors du déballage, laisse un peu perplexe quant à la suite des événements.

Interface PlayStation Classic

Une fois lancés, les jeux s’affichent évidemment au format 4:3, avec toujours le fameux logo PlayStation au démarrage. Un logo assez étonnant d’ailleurs, tant d’un point de vue visuel, que sonore… Peut-être la faute de l’émulateur open-source PCSX choisi par Sony, qui semble avoir un peu de mal aussi à émuler les jeux de manière fidèle. Car oui, les jeux sont livrés comme à l’époque, sans le moindre lissage, et c’est un émulateur open-source qui se charge de faire tourner (tant bien que mal) l’ensemble.

A l’écran, cela se traduit par quelques soucis de frame rate, et un affichage parfois assez différent de ce que proposait la « vraie » PlayStation en son temps. Evidemment, on déconseille de jouer sur une Smart TV Ultra HD 4K de 65″ si on tient à conserver son acuité visuelle, mais il est évident que l’émulateur est également en cause ici, et qu’il ne s’agit pas simplement d’une mise à l’échelle forcément difficile pour des jeux 3D qui ont atteint la vingtaine.

> Lire aussi :  Il y a un menu caché sur la PlayStation Classic, avec de belles surprises

Interface PlayStation Classic

A la frontière du rétrogaming…

Bien sûr, parmi les jeux proposés par la PlayStation Classic, si certains restent encore aujourd’hui de purs chefs d’oeuvre (MGS, Resident Evil, Final Fantasy VII…), d’autres restent emblématiques de la période, mais accusent clairement le poids des années (CoolBoarders 2, Destruction Derby…). D’autres en revanche, ne semblent pas forcément légitimes ici… En effet, comment ne pas tiquer sur la présence de titres comme Rainbow Six, Mr Driller ou encore Twisted Metal, au détriment d’un WipEout, d’un Castlevania, d’un Tomb Raider, d’un MediEvil, d’un Crash Bandicoot, d’un Tombi, d’un Gran Turismo, d’un Legacy of Kain, d’un Parappa the Rapper, d’un Klonoa…?

Certes, on imagine que Sony (comme Nintendo avec sa gamme Mini) a du faire des choix, et que le géant nippon s’est notamment retrouvé face à des soucis de licence. Toutefois, si cela peut se comprendre sur des jeux « tiers », comment expliquer l’absence de jeux maison comme Gran Turismo, WipEout ou dans une moindre mesure MediEvil, qui ont très largement contribué à l’Histoire de la PlayStation. Cela, couplé à une émulation pas vraiment à la hauteur, fait que cette PlayStation Classic rend un hommage assez terne au final à une console qui méritait nettement mieux…

Sony Playstation Classic au meilleur prix

A cela s’ajoute également une nostalgie qui semble tout simplement trouver ses limites avec les débuts de l’ère 3D. En effet, si rejouer à des jeux 2D (8 bits/16 bits/32 bits) est un vrai plaisir encore aujourd’hui, se retrouver en 2018 avec des titres inaugurant la 3D polygonale de l’époque reste malheureusement très compliqué pour les rétines. Ainsi, si l’objet est très agréable à l’oeil et trouvera joliment sa place sur une étagère, avec son côté « les débuts de la 3D« , la PlayStation Classic semble malheureusement aux portes de la frontière du retrogaming, comme le serait une SEGA Saturn Mini, ou même une Nintendo 64 Mini finalement…

Mon avis sur la PlayStation Classic

Sur la forme, la PlayStation Classic est un superbe hommage à la console de 1994. Le look est très réussi, avec des plastiques de qualité, un souci du détail assez ahurissant, et un côté « Mini » forcément très mignon, qui fera fondre les amoureux de la première heure, et tous ceux qui feront l’acquisition de la machine « pour la collec’« . On regrette toutefois que Sony n’ait pas accordé le même soin à la partie software, avec une interface très pauvrette, très limitée, mais surtout un émulateur qui semble étrangement peiner à retranscrire fidèlement les effets visuels et sonores de l’époque. A cela s’ajoutent des jeux en 50 Hz, d’autres en 60 Hz, une sélection qui laisse perplexe (malgré de très gros hits) et une absence (presque) totale de localisation française… Bref, dommage…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests