The Printed Blog, entre Digg, Vendredi et 20Minutes ?

Les blogs seraient-ils l’avenir de la… presse écrite ? C’est la question que l’on peut légitimement se poser quand on voit les initiatives qui fleurissent à un rythme soutenu depuis quelques mois. Après Vendredi qui propose « le meilleur du web » en version papier hebdomadaire, après Advanced Web (devenu depuis Webdesign Magazine), et son Cahier des

Les blogs seraient-ils l’avenir de la… presse écrite ? C’est la question que l’on peut légitimement se poser quand on voit les initiatives qui fleurissent à un rythme soutenu depuis quelques mois.

Après Vendredi qui propose « le meilleur du web » en version papier hebdomadaire, après Advanced Web (devenu depuis Webdesign Magazine), et son Cahier des experts, regroupant des articles rédigés par des blogueurs, après l’expérience de L’Express (à laquelle j’aurais bien aimé participer) et celle de Elle, après Tous les médias (des nouvelles ?) et Bloghology, voici une nouvelle expérience lancée par une société basée à Chicago : The Printed Blog est un quotidien papier qui reprend des articles publiés dans divers blogs et d’autres sites au contenu généré par l’utilisateur et qui sera distribué localement avec des publicités ciblées à bas coût.

Le quotidien The Printed Blog est gratuit et compte sur une diffusion hyper localisée pour attirer les annonceurs, avec un credo ambitieux : « Nous espérons jouer un rôle important dans le reversement des fortunes de l’industrie des journaux dans ce projet de nouveau média ».

The Printed Blog fonctionne sur un modèle à mi-chemin entre média social et quotidien gratuit de type 20Minutes : à la différence d’un Vendredi, dont les sujets sont choisis et hiérarchisés par un comité de rédaction classique, ce « nouveau média » fonctionne comme un site collaboratif où ce sont les internautes qui proposent du contenu trouvé dans les blogs et qu’ils estiment intéressant. Ainsi le contributeur a-t-il le choix entre la soumission d’un blog, d’un article de blog, d’une photo, mais aussi d’une chanson (?) et même d’un évènement à venir.

Les articles proposés sont ensuite soumis au vote des internautes et, comme chez Digg et consorts, seuls les articles les plus votés seront imprimés.

Le journal sera d’abord distribué à Chicago et San Francisco, puis ensuite à New York et dans d’autres grandes villes américaines, à raison de deux éditions quotidiennes, une le matin et une le soir, et chaque édition locale pourra être prise en charge par un auto-entrepreneur sans investissement important puisqu’il suffira d’investir dans une sorte de franchise permettant d’obtenir une machine à imprimer de 8000 dollars pour distribuer le Printed Blog de son quartier. Autre avantage qui va faire grincer les dents dans les salles de rédaction : le contenu ne coûte rien puisqu’il est produit par les blogueurs en échange d’un partage des revenus publicitaires. Du coup, pas de salaires de journalistes ou de pigistes.

Le premier numéro sera publié demain mardi 27 janvier. D’après les maquettes entraperçues sur le site, le format sera proche de celui d’un blog.

Un pari osé et innovant. Reste à savoir si le modèle économique tiendra la distance et si un tel format arrivera à faire sa place aux côtés des quotidiens gratuits et des grands titres de la presse quotidienne, sans pour autant déclencher un dumping des tarifs publicitaires et des revenus des pigistes.

(merci Victor et Djeby, j’étais sur le coup :-))


21 commentaires

  1. Oh de rien Eric si on peut rendre service 😉 .

    Perso, je pense que ça peut le faire ce genre de projet car ma vision (et je dis bien ma vision cela n’engage que moi) de la presse quotidienne s’étiole de plus en plus. Très peu de dossiers intéressants sortent des grands quotidiens et les avis journalistiques révèlent une certaine promise cuité avec les protagonistes qui a tendance à me déranger légèrement autant dans la presse qu’à la TV d’ailleurs. Au moins avec ce nouveau procédé, seul l’avis des petites gens sera pris en compte (en espérant que Dame Censure ne s’immisce pas dans la publication) et non les commentaires plats et fades de certains journalistes. Après, la dérive peut avoir lieu et on se retrouvera avec du trash, du sex,…, bref ce qui malheureusement à mon sens pollue et en même temps fait tourner les Digg Like.

    Mais bon attendons de voir avant de critiquer.

    P.S: Eric tu as fait une toute petite faute de frappe dans le dernier paragraphe au mot « format » mais chacun aura rectifié, ce n’est pas grave.

  2. Salut,

    intéressant mais je suis dubitatif du fait que le contenu soit décidé via du « Digg like ». C’est assez biaisé et certains articles peuvent se voir imprimés pour des raisons autres que sa qualité (blogueur populaire, sujet raccoleur,..).

    Je ne sais pas si c’est déjà en place mais un système de choix éditorial post votes serait à mon avis le bienvenu. Par contre ça posera toujours un problème au niveau des internautes qui pourront s’estimer « lésés » si leurs choix ne sont finalement pas retenus.

    Curieux de voir ce que cela peut donner sinon. Ca peut permettre de diffuser à échelle toute différente (et à un autre public) ce média alternatif qu’est le blog .Ca ne remplacera pas la presse écrite à mon avis mais ça peut donner un éclairage différent sur certains faits, proposer des points du vue différents, aborder des sujets peu évoqués dans les autres médias,…

    A+

    PS: un autre petite coquille: « d’autres sites au cintenu généré » (juste avant l’image).

  3. J’hésite entre dire c’est bien parce que quand on a pas le net dans le métro ou dans le train (ou encore lors d’une randonnée en montagne :D) ça peut être pratique, mais d’un autre cotés je me dis que ça fait encore du papier qui va finir a la poubelle.

  4. @petitchevalroux : Bien d’accord, beaucoup de gaspillage en effet…Pourquoi pas une copie « imprimable sur demande »… humm ça me donne des idées… 😉

  5. Je suis un lecteur assidu des tes articles, même si je ne me manifeste pas souvent…
    « Les blogs seraient-ils l’avenir de la presse écrite ? », certainement pas. Par contre les blogs dans le genre du tien carrément ! et c’est pour ça que j’aurais un petit truc à te proposer Eric : et si tu trouvais un terme générique pour rebaptiser tous ces « blog pro » où l’info ludique peut s’apparenter sans rougir à certains magasines ou journaux papier ?
    Amicalement,
    Flo

  6. Je pense qu’il faut changer la donne et publier son propre journal. Eric voici le lien qui me semble le plus sympa : http://feedjournal.com Je ne sais plus qui me l’avait donné celui là mais je suis toujours fan. (Je ne sais pas si le premier commentaire est passé, désolé)

  7. J’allais te proposer le lien vers feedjournal mais mon commentaire ne s’affiche pas.

    Enfin pour le principe ce site te permet de « journaliser » ton flux RSS.

  8. quand on voit les « une » des digg like, j’ai quelques doutes sur la pertinence/intelligence des articles publiés…
    mais bon, le risque financier est minime, et le gain potentiel est important, donc il faut foncer !

  9. Effectivement, Vendredi hebdo est bâti sur ce principe et sort depuis 3 mois. Pour une fois que les Français sont en avance… (@cyrille, mais si Vendredi c’est super, lisez le n°15, il et sorti aujourd’hui, un jour en avance et vous me direz ce que vous en pensez)

    Sur le choix des articles, les lecteurs de Vendredi hebdo en propose aussi, c’est naturel. Et chez notre confrère américain, la rédaction en chef fera comme nous. Des choix et une hiérarchisation. C’est comme ça que font tous les journaux.

    Aux Etats-Unis, le format ville par ville (donc l’appel aux blogs locaux) s’impose logiquement.

    Par contre, l’idée d’un bi-quotidien gratuit me semble dingue. Déjà un quotidien…

    Je serais curieux de savoir combien coûte le projet et qui sont les actionnaires. Lancer un (bi) quotidien gratuit dans plusieurs villes coûte énormément d’argent, surtout dans un pays où la concurrence est vive.

    Jacques Rosselin
    Vendredi hebdo (vendredi.info)

Répondre