Une journée sans data : un petit goût d’apocalypse. Ou pas.

Une journée sans données, et le monde s’arrêterait de tourner. Pour notre plus grand malheur ? Cette infographie nous donne quelques éléments de réponse.

Entre « Un jour sans fin », « Le jour le plus long » et « Une journée particulière », quelle serait votre scénario favori si le monde se figeait pendant une journée et que l’accès aux données n’était plus possible ?

Le fournisseur de services de stockage dans le Cloud NetApp vient de produire une infographie qui explique les enjeux des données et leur imbrication dans tous les instants de nos vies, avec quelques chiffres-clés à retenir, dont certains ne sont pas super réjouissants. Ainsi, sans data pendant l’espace d’une journée, 1,75 milliard de propriétaires de smartphones ne pourrait plus utiliser leur téléphone., et 182 milliards de mails ne pourraient être échangés dans le monde. Les commerces en ligne perdraient jusqu’à 2 milliards de dollars de ventes. Cette situation impacterait les 244 millions de membres sur Amazon / plus de 149 millions d’acheteurs sur eBay dans le monde.

Côté circulation, si vous n’avez pas un sens de l’orientation très développé ou une bonne vieille carte papier, sachez que ce ne serait pas votre jour de chance puisque 16 320 000 véhicules à travers le monde seraient privés de GPS / Google Maps & co. Alors que dans les transports aériens, 87 000 vols seraient annulés (il vaudrait mieux qu’ils soient annulés avant le décollage d’ailleurs, si vous voyez ce que je veux dire).

Et la météo alors ? Pas mieux : il serait impossible d’établir de relation entre les situations météorologiques historiques, les observations actuelles et les événements climatiques extrêmes à long terme.

Bref tout cela provoquerait un joyeux bazar – même si on pourra toujours discuter sur la pertinence des chiffres – nous avons besoin de nos données pour assurer le bon fonctionnement de notre quotidien.

Après, évidemment, tout est très relatif. Si vous êtes parti pour une journée de plongée aux Maldives ou de spéléo dans le Gouffre de Padirac, normalement ça devrait bien se passer et dans le meilleur des cas vous ne devriez même pas vous apercevoir que là-haut c’est le chaos.

down_final_production_VF


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. Pingback: Une journée sans data : un petit goût d’apocalypse. Ou pas. - Linkeol, L'actualité des entreprises en France

  2. En ce qui concerne le transport aérien, vous vous emballez un peu, les données de navigation sont mises à jour au sol, tous les 28 jours, un vol peut parfaitement se dérouler sans liaison de données, en ce qui concerne la navigation. la perte des moyens satellites est prévue,

  3. le principe même du web étant d’être décentralisé il n’y a rien à craindre pour les organes vitaux du Monde.
    1 journée serait juste une gêne. Plus longtemps je ne dis pas

Répondre