Connect with us

Internet

Sites statiques, CMS : et pourquoi pas WordPress…

Il y a

le

WordPress, de loin le premier script de blog au monde en nombre d’utilisateurs, a tellement évolué depuis ses débuts qu’il est aujourd’hui extensible à l »infini, ce qui le rend capable de presque tout faire en termes d’applications web.

Même si sa vocation première reste le développement facilité de blogs et de sites d’information, certains n’hésitent pas à l’utiliser à d’autres fins, et notamment pour déployer des sites qui n’ont plus rien à voir avec des blogs. Car, moyennant quelques modifications, dont certaines sont disponibles sous forme de plugins, on peut parfaitement transformer WordPress pour l’utiliser comme un CMS (Content Management System – Système de Gestion de Contenu).

Du blog au site statique

Un site statique ? Ca existe encore ? Pour ceux qui ne connaissent pas le jargon du développement web, ce terme – assez peu explicite il est vrai – décrit les sites tels qu’ils étaient conçus au début du web, à savoir une succession de pages web en simple HTML sans fonctions transactionnelles ni interactives, simplement liées entre elles comme celles d’un catalogue. Des pages qui nécessitaient l’utilisation d’un logiciel d’édition HTML (et de solides connaissances en code) et d’un logiciel de FTP pour la moindre modification. On parle aussi de site de présentation ou site vitrine. Soit aux antipodes d’un blog, dont les principales caractéristiques sont justement l’actualisation facilitée à partir de n’importe-quel ordinateur connecté au web, et l’interaction avec les visiteurs. Les sites statiques existent encore, et constituent toujours probablement une grande partie du web des PME/PMI, qui souhaitent juste présenter leur activité en ligne et accentuer leur visibilité. Voir à ce sujet : Single is beautiful, le retour de la revanche des sites statiques

Cela étant, même pour un site statique, les clients ont des exigences, et personne ne peut aujourd’hui se satisfaire d’une usine à gaz qui implique une dépendance totale à l’agence web dès qu’il faut changer la moindre virgule à un texte. C’est ainsi que sont arrivés les CMS, qui proposent un panel d’administration du site côté client, accessible directement par le web, et qui rend les mises à jour du site aussi faciles que la rédaction et l’envoi d’un email. Parmi les dizaines de CMS disponibles, Joomla, SPIP et Typo3 sont certainement les plus connus.

> Lire aussi :  Wordpress 5.0 est arrivé ! Avec de belles nouveautés comme son éditeur Gutenberg

Et WordPress alors, comment ça se passe ?

J’y viens, j’y viens. Après avoir constaté que Joomla ou Typo3 devenaient un peu compliqués au fil de leur évolution, mais surtout surdimensionnés pour certains besoins, les webmasters se sont tournés vers d’autres systèmes, plus légers et au déploiement plus rapide. C’est ainsi que WordPress a fait sa place dans le petit monde des CMS utilisés pour développer facilement des sites vitrine. Car, moyennant quelques aménagements, WordPress a déjà en lui toutes les caractéristiques d’un bon CMS. Et ceci est d’autant plus vrai qu’à l’heure des médias sociaux et de l’interaction avec les communautés, les sites d’entreprise et les CMS adoptent nombre de fonctions empruntées aux blogs (commentaires, RSS… ).

WordPress est un CMS comme les autres

Quelles sont les caractéristiques d’un CMS ? Elles sont nombreuses, mais les principales, comme l’édition et la mise en forme de texte dans un éditeur visuel, la gestion de droits différents selon les contributeurs, la possibilité de créer des pages à la volée avec les rubriques correspondantes dans un menu de liens, de créer des catégories et sous-catégories, de générer des sections privées accessibles sur mot de passe ou encore de gérer le flux en soumettant les contributions des rédacteurs à modération sont déjà toutes présentes dans WordPress. Après ce n’est qu’une question de design et d’ergonomie, car un site d’entreprise ne se présente pas comme un magazine. C’est d’ailleurs là que réside peut-être finalement la partie la plus ardue : modifier la feuille de style et travailler le graphisme pour faire en sorte que le site ressemble à un site et non pas à un blog.

Site statique et CMS, quel rapport ?

Par définition un CMS est fondé sur un noyau dynamique faisant appel à des fonctions de liaison entre les pages et une base de données via un langage de script (PHP le plus souvent), alors qu’un site statique est une suite de pages HTML. Il peut y avoir une confusion entre les deux car on utilise souvent un CMS pour faire un site statique. La seule limite de WordPress peut se trouver dans la taille du site. S’il s’agit de gérer une grosse application web (plusieurs dizaines ou centaines de pages avec des maquettes différentes et des menus à rallonge), il conviendra peut-être de se tourner vers un « vrai » CMS professionnel.

> Lire aussi :  Wordpress 5.0 est arrivé ! Avec de belles nouveautés comme son éditeur Gutenberg

Alors, comment fait-on ?

Il existe de nombreuses ressources et exemples de sites qui vont vous aider à utiliser WordPress comme un CMS, en vue de déployer un site statique. Certaines sont gratuites, d’autres payantes. Voici un tour d’horizon des ressources pour utiliser WordPress pour un site statique.

Quelques articles en français et en anglais sur WordPress comme CMS

Ressources pour utiliser WordPress comme CMS ou pour site statique

Theme Forest

Une excellent site de thèmes, très complets avec les fichiers HTML CSS  et PSD pour des sites clés en mains. Site très actif, bon support, et une prévisualisation des thèmes en utilisation réelle et en captures d’écran. Prix très raisonnables (entre 10 et 35 euros) au regard du temps économisé.

WPRemix – WordPress as CMS
Ce site vend des templates WordPress modifiés et prêts à l’emploi comme CMS.

Woothemes
Thèmes WordPress CMS et Business

StudioPress
Thèmes WordPress payants pour sites professionnels

Galeries et exemples de sites statiques avec WordPress

25 Unique uses of WordPress as CMS
Sur Noupe, une galerie de sites qui n’ont plus grand chose àvoir avec des blogs et dont vous ne devinerez pas qu’ils ont été réalisés avec WordPress si vous ne jetez pas un oeil sur le code source. En voici un échantillon.

We love WP
Une autre galerie WordPress

2803 media
Un superbe exemple de réalisation épurée pour un site statique professionnel, conçu par l’ami Henri pour présenter son activité de conseil. Bâti avec Sandbox.

Il y a tellement de ressources pour WordPress que cette liste ne prétend bien évidemment pas être exhaustive. Si vous en avez d’autres, vous pouvez compléter dans les commentaires.

Dernières news

Les bons plans

Les tests