Suivez-nous

Crypto-monnaies

Stocker ses crypto-monnaies : quel portefeuille pour sécuriser ses Bitcoin ?

Sécuriser ses crypto-monnaies est un enjeu de taille alors que le nombre de piratages ne cesse d’augmenter. Nous avons établi une liste des différents moyens de stockage de devises électroniques (Bitcoin, Ethereum, Ripple…) avec pour chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

Il y a

  

le

 
Wallet pour stocker ses crypto-monnaies en sécurité
© Pxhere

Le stockage de crypto-monnaies est une étape essentiel pour assurer la sécurité de ses devises électroniques. Que ce soit pour le Bitcoin, l’Ethereum ou tout autre crypto-monnaie, il est essentiel d’avoir un bon portefeuille de stockage afin de ne prendre aucun risque sur son capital en devises électroniques. En effet, un piratage peut entrainer la perte pure et simple de tout son magot et ce, de manière irréversible. Un portefeuille pour stocker ses crypto-monnaies est donc encore plus sensible qu’un compte bancaire classique, et il faut donc bien sélectionner ce dernier pour ne courir aucun risque sur son capital.

Types de portefeuilles pour stocker ses crypto-monnaies

Aujourd’hui, il existe différents types de wallet pour stocker ses crypto-monnaies – et chacun possède ses avantages et ses inconvénients. On s’accorde quand même sur le fiat que certains sont plus sécurisés que d’autres, il est donc important de connaître les différences et spécificités de chacun des acteurs disponibles sur le marché. On distingue donc trois grandes catégories de wallet : online, offline, et desktop. La catégorie la plus sécurisée est incontestablement le portefeuille pour stocker ses crypto-monnaies « offline ». Ci-dessous, nous vous expliquons pourquoi, ainsi que toutes les différences entre les différents outils de stockage de devises électroniques.

Stocker ses crypto-monnaies « offline »

Le portefeuille pour stocker ses crypto-monnaies « hors ligne » est également appelé « cold wallet », ou « offline wallet ». Ce sont les solutions les plus sécurisées du moment, et les plus riches propriétaires de crypto-monnaies font appel à cette solution pour sécuriser leurs avoirs. S’il est réputé pour être le plus sécurisé, c’est parce que ce type de wallet est totalement déconnecté d’internet, et qu’il ne peut donc pas être la cible de pirates malveillants. Une autre particularité de ce type de solution pour stocker ses crypto-monnaies et qu’il n’y a pas besoin de prouver son identité, comme le demandent les portefeuilles « online » aujourd’hui.

Il existe deux types de portefeuilles pour stocker des crypto-monnaies offline : le paper wallet et le hardware wallet s’opposent. Entre ces 2 produits, c’est le second qui a pris le dessus. La raison est simple : il est beaucoup plus flexible, permet de faire des transactions en toute sécurité de manière régulière, et il n’a jamais besoin d’être connecté à internet. Le paper wallet a une logique légèrement différente, et nous allons les comparer ci-dessous.

Acheter un hardware wallet

Hardware wallet

Le hardware wallet est aujourd’hui considéré comme la solution la plus sécurisée pour stocker des crypto-monnaies comme le Bitcoin, l’Ethereum ou le Ripple. C’est aussi la solution la plus pratique pour gérer ses crypto-monnaies au quotidien. Cocorico – c’est une société française qui s’est imposée comme la référence mondiale en la matière : il s’agit de la société parisienne Ledger qui a levé en 2018 pas moins de 75 millions d’euros pour se développer à l’international. Elle a déjà écoulé plus de 1,5 million de ses portefeuilles de stockage de crypto-monnaies, qui ressemblent à des clés USB au niveau du format. Son principal rival n’est autre que Trezor, mais ce dernier est beaucoup moins grand public et il s’avère plus complexe à utiliser.

Si Ledger a construit son succès sur un portefeuille filaire baptisé Nano S (qui a depuis été certifié officiellement par l’ANSSI), la société a dévoilé lors du CES 2019 le tout premier portefeuille pour stocker offline en Bluetooth. Le Ledger Nano X permet ainsi de stocker les crypto-monnaies de manière sécurisée, tout en les gérants sans risque depuis une application mobile grâce au Bluetooth. Le Ledger Nano X est disponible ici pour 119€.

Ledger Nano X : Test, tutoriel et avis sur ce portefeuille crypto

> Voir le test ici
> Acheter un Nano X ici

Certes, le hardware wallet est une solution payante (entre 50 et 150€ selon les modèles), mais il a l’avantage d’offrir un niveau de sécurité supplémentaire par rapport à toutes les autres solutions que nous allons lister ci-dessous. Ce portefeuille de stockage « physique » permet de gérer facilement les entrées et sorties de fonds, sans jamais être compromis.

En effet, les clés privées pour chaque portefeuille pour stocker ses crypto-monnaies sont encryptées sur l’appareil, et même lorsqu’ils sont reliés à un ordinateur / smartphone potentiellement infecté par un malware, ces portefeuilles ne risquent pas d’être compromis. Si l’utilisateur venait à perdre sa « clé USB » sur laquelle sont stockées ses crypto-monnaies, il aura toujours un moyen de retrouver ses fonds grâce à un système de récupération sous forme de phrase mnémotechnique de 24 mots. C’est au moment de l’installation de cette solution que cette dernière lui sera délivrée.

Le symbole Ethereum s'affiche sur l'écran du Nano X

Le symbole Ethereum s’affiche sur l’écran du Nano X © Presse-citron.net

Paper wallet

En français, le portefeuille « papier » est un autre système pour sécuriser ses fonds. Comme son nom l’indique, c’est un bout de papier que l’on imprime et sur lequel sont enregistrés les fonds. Il faut lui reconnaitre qu’il a l’avantage d’être sécurisé et gratuit, ce qu’aucun autre wallet ne peut prétendre faire. En revanche, il ne faut surtout pas le perdre, car il n’y a pas de moyen de récupérer ses avoirs.

Il faut aussi savoir qu’il est assez peu flexible puisque par défaut, il ne peut qu’accepter des transferts entrants (un QR code et une adresse imprimés permettent de faire des transferts vers celui-ci). En revanche, il n’est pas possible de sortir facilement et rapidement des crypto-monnaies. Pour le faire, il faudra importer la clé privée dans un wallet desktop ou online – et il y aura donc un risque de vulnérabilité à un piratage (si l’appareil auquel il est relié est lui-même infecté par un malware).

Stocker ses crypto-monnaies online

Si le stockage de crypto-monnaies « offline » est considéré comme le plus sécurisé, le stockage « online » peut s’avérer plus simple à utiliser. Le principe est de faire appel à un prestataire en ligne qui sécurise les crypto-monnaies pour le compte de ses clients.

Officiellement, c’est lui qui est propriétaire des crypto-monnaies puisque c’est lui qui détient les clés privées des portefeuilles pour stocker ses crypto-monnaies. Le client doit donc faire une confiance aveugle dans son prestataire pour que celui-ci ait le contrôle sur ses fonds. Aujourd’hui, les acteurs proposent à la fois un service de stockage de crypto-monnaies et une plateforme d’échange de crypto-monnaies en parallèle. C’est le cas des Coinbase, Blockchain.info ou encore Binance et Bitfinex – qui sont à l’origine uniquement des plateformes d’échange de crypto-monnaies.

Coinbase sécurise les crypto-monnaies en ligne

Coinbase sécurise les crypto-monnaies en ligne

Les clients peuvent accéder à leurs comptes en se connectant directement à la plateforme web (ou l’application mobile) sécurisée, qui affichera le solde disponible dans chacune des crypto-monnaies. L’avantage est qu’il et donc très facile de gérer ses crypto-monnaies puisqu’elles sont disponibles à tout moment en ligne, et qu’il est possible de les acheter, vendre ou transférer en un clin d’oeil sur la même plateforme. Avec un portefeuille offline, il aurait d’abord fallu les envoyer vers la plateforme d’échange de crypto-monnaies pour ensuite les vendre ou transférer. La réactivité n’est donc pas la même, et cela peut parfois peser beaucoup lorsque les marchés sont très volatils.

Il y a plusieurs inconvénients à utiliser ce type de solutions de stockage de crypto-monnaies en ligne. Tout d’abord, il faut savoir que les acteurs les plus sérieux recensent aujourd’hui des millions de clients, et les avoirs qu’ils stockent représentent parfois des milliards d’euros en équivalent crypto-monnaies.

Ces plateformes sont donc forcément la cible privilégiée de pirates informatiques qui souhaitent accéder aux fonds et toucher le jackpot en franchissant les sécurités. Les crypto-monnaies étant réputées pour générer des transactions irréversibles et anonymes, une telle intrusion est le graal pour un hacker. Evidemment, entrer dans un portefeuille qui stocke des devises électroniques est un autre objectif.

Ces dernières années, plusieurs piratages de ces plateformes ont eu lieu et ont débouché sur des vols de grande ampleur : pour n’en citer que deux, MtGox a perdu 750 000 Bitcoin en 2013 (soit plusieurs milliards de dollars à l’heure actuelle), CoinCheck a perdu 500 millions de dollars en janvier 2018. Il est donc conseillé vivement de répartir ses fonds sur plusieurs plateformes en ligne afin de diversifier son risque, et ne pas tout perdre au même moment. A noter qu’il y a aussi eu des histoires où les propriétaires de ces plateformes se sont tout simplement volatilisés avec les fonds des clients, sans laisser de trace. En raison de l’absence de régulation, difficile pour eux de s’en plaindre.

Enfin, le dernier inconvénient est que certaines plateformes ne permettent pas de stocker tous types de devises électroniques : par exemple, Coinbase se cantonne à offrir un support pour une vingtaine de crypto-monnaies comme le Bitcoin, Bitcoin Cash, Bitcoin SV, Ethereum, Ethereum Classic ou le Z Cash.

Derniers points à connaître, ces plateformes imposent souvent des frais de transferts élevés, et elles exigent pour la quasi-totalité de connaître l’identité des clients avec un système de vérification avancé (toutes celles qui permettent de convertir en devises fiduciaires exigent de connaître leurs clients).

Quid du desktop wallet ?

Le desktop wallet, ou « portefeuille de bureau » est une solution intermédiaire entre le portefeuille offline et le portefeuille online. On retrouve plusieurs solutions open source sur internet qui permettent de sécuriser ses crypto-monnaies de la sorte. L’idée est de stocker la clé privée de son portefeuille directement sur son ordinateur, de manière gratuite. Ce type de solution ne nécessite pas de justifier son identité auprès de quiconque, ce qui permet de garantir l’anonymat.

Voici quelques desktop wallets pour stocker du Bitcoin disponibles sur Windows :

Exemples de desktop wallet pour le Bitcoin sur Windows

Exemples de desktop wallet pour le Bitcoin sur Windows

En revanche, étant donné que les crypto-monnaies sont stockées sur un appareil électronique (tels qu’un ordinateur), il y a toujours un risque que celui-ci soit infecté par un malware – et que des pirates puissent dérober les clés privées pour ensuite voler les fonds sécurisés. Détenir un desktop wallet est aussi le plus compliqué d’un point de vue technique, car il faut mettre à jour ce dernier à chaque fork, et qu’il faut dans certains cas télécharger toute la blockchain d’une crypto-monnaie pour pouvoir l’utiliser.

Fonctionnement d’un wallet crypto

Comme nous l’avons déjà expliqué plus haut, un portefeuille pour stocker ses crypto-monnaies, également appelé « wallet » en anglais, permet de sécuriser ses fonds. C’est le même principe qu’un compte bancaire, et la sécurisé est assez similaire. Il faut distinguer l’adresse publique et la clé privée. Pour faire simple, l’adresse publique pourrait s’assimiler à un identifiant de connexion à un compte bancaire (ou un RIB/IBAN), tandis que la clé privée n’est autre que le mot de passe pour y accéder. C’est donc la clé privée qui est la plus sensible, et c’est elle qui permet d’accéder aux fonds.

Autrement dit, pour recevoir des fonds, il faut simplement indiquer son adresse publique. Pour ceux qui souhaitent émettre des transactions depuis leur portefeuille de stockage de crypto-monnaies, il faut donc la clé privée. Il ne faut donc jamais la partager, et il faut bien la sécuriser pour que personne n’y ait accès. Selon le type de portefeuille (offline, online, desktop), tout le monde ne voit pas la clé privée. Dans le cas des portefeuilles de stockage en ligne, c’est même la plateforme (et non le client qui stocke ses crypto-monnaies) qui possède la clé privée. C’est donc très sensible, et il faut avoir une confiance aveugle dans cette dernière pour lui confier ses fonds.

Un portefeuille de stockage par crypto-monnaie

A l’origine, les différents portefeuilles pour stocker limitaient la compatibilité à un seul type de devise électronique : il y avait un wallet pour sécuriser ses Bitcoins, un autre pour l’Ethereum, un autre pour le Ripple, etc. Aujourd’hui, la majorité des solutions comme celles que nous vous avons présenté ci-dessus – qu’elles soient en ligne ou hors ligne – permettent de stocker plusieurs types de crypto-monnaies, ce qui facilite largement la gestion de son capital.

Il faut cependant être très vigilant avec ces portefeuilles multi-crypto-monnaies. En effet, s’ils englobent toutes les devises électroniques sur une seule et même plateforme, il faut cependant toujours se rappeler que chaque crypto-monnaie possède sa propre adresse. C’est le même principe qu’un compte bancaire traditionnel qui aurait des lignes dans plusieurs devises (Euro, Dollar, Livre Sterling…).

Autrement dit, quand on souhaite récupérer du Bitcoin sur son portefeuille, il faut obligatoirement l’envoyer vers son adresse Bitcoin. Attention, il ne faut surtout pas la confondre avec une adresse Ethereum ou Ripple (qui serait rattaché au même wallet) : si vous procédez à un virement sur une adresse erronée, les fonds seront perdus irréversiblement. Ne vous inquiétez pas, les solutions de stockage de crypto-monnaies sont généralement bien faites, et une telle erreur est assez peu probable.

Conclusion : quel wallet pour stocker ses cryptos ?

Selon votre profil et votre utilisation de vos crypto-monnaies, il conviendra de choisir plutôt l’un ou l’autre type de portefeuille pour stocker. En l’occurrence, si vous achetez des crypto-monnaies pour les conserver sur le très long terme, nous ne pouvons que nous inciter à vous orienter vers un « cold wallet » (portefeuille offline) comme les hardware wallet (à l’instar de Ledger ou Trezor) ou le paper wallet. Si vous voulez avoir un back up de sécurité, le hardware wallet est plus intéressant, mais il faudra débourser quelques dizaines d’euros pour l’acquérir.

Aujourd’hui, Ledger est la référence mondiale pour les hardware wallets :

Voir le site Ledger

Si vous voulez effectuer des petites transactions pour spéculer sur les crypto-monnaies, vous pouvez partir sur un portefeuille en ligne comme Coinbase. Certes, il est moins sécurisé qu’un portefeuille offline, mais il permet d’être rapide pour passer des ordres d’achat et de vente – sur la même plateforme. Il faut en revanche obligatoirement fournir des justificatifs d’identité pour accéder à ce type de plateforme. Une fois que vous avez des montants importants, nous vous conseillons ensuite de les envoyer sur un portefeuille offline pour stocker vos crypto-monnaies en toute sécurité. Le portefeuille online et le portefeuille offline doivent être perçus comme des outils complémentaires.

Ledger Nano X

119 €
9.6

Note Globale

9.6/10
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Basset

    11 mars 2019 at 14 h 23 min

    Bonjour , je ne vois toujours pas l’intérêt de stocker des cryptos au lieux de les investir et par la suite faire gonflé leur valeur.

  2. Gagnon

    14 novembre 2019 at 10 h 17 min

    Portefeuille crypté sous licence EO.Finance avec prise en charge de plus de 20 devises et paiements par carte de débit / crédit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests