Suivez-nous

Tor (réseau) : définition et comment marche le navigateur anonyme ?

On entend beaucoup parler du réseau Tor, mais peu de personnes savent réellement ce que cela signifie. Dark web ? Moteur de recherche ? Réseau ? La définition n’est pas toujours très claire dans nos esprits. De plus, Tor est souvent associé à des activités illicites en ligne, alors que ce réseau ouvert n’a rien d’illégal.

Dans cet article, nous allons lever vos interrogations et vous expliquer simplement qu’est-ce que Tor, ses fonctions et ses usages. Volontairement, nous n’allons pas trop rentrer dans la technique pour ne pas vous perdre avec le réseau Tor. Cet article a vocation à éclairer un maximum de monde (y compris les plus novices) sur ce réseau.

Tor definition

© Presse-citron

Définition : qu’est ce que le réseau Tor ?

Tor est un réseau informatique gratuit, légal et accessible par tous le monde. Il est utilisé par une grande partie de la population mondiale, et notamment en Italie, aux États-Unis, en Angleterre, en Allemagne ou en France. Le projet Tor ne date pas d’hier puisqu’il a été instauré par la US Navy et ses informaticiens dans les années 1990. Leur objectif était de pouvoir échanger des informations en toute confidentialité sur internet.

Les 3 lettres T-O-R sont l’abréviation de « The Onion Router », soit le « routeur oignon » en français. Cette appellation vous interpelle peut-être mais finalement l’explication est assez simple. En fait, le réseau Tor est constitué d’une superposition de serveurs qui rappellent les différentes couches de l’oignon.

Le réseau Tor permet de naviguer sur internet de façon anonyme et sécurisée grâce à un processus assez complexe d’acheminement des données. Pour résumer simplement, le trafic web de l’utilisateur va se frayer un chemin entre plusieurs nœuds (serveurs) qui auront pour but final de masquer l’adresse IP des utilisateurs et leurs données. Cependant, ce circuit ralentit inévitablement la connexion.

Par ailleurs, le réseau Tor n’offre pas un anonymat complet, comme le font les VPN (no log) par exemple. Pourquoi ? Parce que l’utilisateur se voit passer d’un serveur à l’autre, sans être réellement anonyme. La succession de serveur permet de brouiller les pistes, mais les services de renseignement ont été en mesure de remonter jusqu’à certains utilisateurs. Cela dit, dans une utilisation légale, vous n’avez aucune crainte à avoir avec Tor.

Il existe plusieurs logiciels permettant d’accéder au réseau Tor. On peut par exemple citer Tor Browser, Incognito, PirateBrowser ou encore Whonix. Il est conseillé d’utiliser le navigateur Tor Browser car c’est le plus simple à utiliser et le plus abouti. Tor Browser est un logiciel open source qui se base sur Mozilla Firefox, à la différence que quelques modifications dans le code ont été apportées pour renforcer la sécurité des internautes. En tout cas, vous ne serez pas dépaysés au niveau de l’interface du moteur de recherche Tor.

Tor Browser

© Presse-citron

Pour maximiser votre confidentialité, Tor Browser ne retient aucun historique de navigation et vous redirige automatiquement vers les protocoles https des sites internet. Il a aussi recours à un moteur de recherche autre que Google, qui est DuckDuckGo.

Le navigateur Tor est disponible sur Windows, Mac OS, Linux et récemment sur Android. Pour le télécharger gratuitement et légalement, cliquez ici. Si vous débutez avec Tor et que vous voulez accéder au darkweb facilement, ce navigateur Tor sera une bonne solution.

Pourquoi utiliser le réseau Tor ?

Maintenant que vous savez qu’est-ce que Tor, découvrons plus en détail à quoi sert Tor et pourquoi l’utiliser.

Lorsque vous naviguez sur internet au quotidien, votre identité et vos activités en ligne sont visibles. Différents intervenants peuvent y avoir accès à commencer par votre fournisseur d’accès à Internet et parfois les autorités. L’intérêt d’utiliser le réseau Tor est d’éviter toutes ces formes de suivi (tracking) en préservant votre anonymat. En passant par les relais des serveurs Tor, votre navigation sera quasiment confidentielle. Cela a pour conséquences :

  • d’empêcher la surveillance en ligne du gouvernement, des personnes mal intentionnées ou des annonceurs publicitaires
  • de contourner la censure et accéder aux sites bloqués dans certains pays
  • de sécuriser les données des militants politiques

L’utilisation de Tor présente des avantages majeurs au quotidien pour de nombreux individus. Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est un réseau consacré aux criminels.  Et même si le navigateur Tor permet d’accéder au dark net, ce n’est certainement pas son utilité première. L’utilisation de Tor n’est d’ailleurs pas illégale en soi mais on peut retrouver certains contenus illégaux et interdits sur ce réseau.

Par ailleurs, notez que Tor Onion n’est pas compatible au téléchargement de torrents car la plateforme manque cruellement de vitesse. Il faudra plutôt passer par un VPN pour être anonyme et obtenir des vitesses de téléchargement rapides. Mais encore une fois, nous vous invitons à vivement éviter le téléchargement illégal.

Peut-on vraiment être anonyme avec Tor ?

Le réseau Tor permet d’être anonyme sur le net et sa fiabilité n’est plus à démontrer. Il est tout de même indispensable de savoir que vos informations ne seront pas toutes protégées à 100%. Depuis l’essor des VPN dans les 10 dernières années, le réseau Tor a toutefois perdu un peu en popularité. Il est critiqué pour ses lenteurs, ce qui ne facilite pas le travail sur internet.

Lors de l’acheminement de votre requête sur Tor, le noeud d’entrée aura connaissance de votre adresse IP. Votre trafic passera alors par des nœuds intermédiaires avant de terminer par le nœud de sortie qui enverra la requête au site désiré. Le nœud de sortie connaîtra le site internet auquel vous voulez vous connecter mais il n’aura pas accès à votre adresse IP initiale.

Reseau Tor

© ExpressVPN

Grâce à ce circuit, Tor offre une grande confidentialité car le site internet que vous visitez ne saura pas d’où provient la connexion. En revanche, on ne peut garantir un anonymat total. En effet, les nœuds intermédiaires sont censés empêcher au nœud de sortie de connaître votre identité mais le système n’est pas infaillible et, si cela arrivait, le site web aurait connaissance de votre identité.

L’intérêt d’utiliser un VPN sur Tor

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’utilisation de Tor et celle d’un Virtual Private Network (VPN) n’est pas incompatible. Nous l’avons vu, Tor est un outil incroyable pour préserver ses données confidentielles et son identité sur le web. Grâce à leur technologie, les VPN pourraient apporter une protection renforcée au réseau Tor. Ils peuvent être utilisés l’un au dessus de l’autre (en guise de sécurité complémentaire), ou de manière alternative.

Le VPN est un outil qui vous permet de masquer votre adresse IP et de vous en attribuer une autre. Sur les applications VPN, vous aurez le choix parmi une liste plus ou moins longue de serveurs localisés dans différents pays. Ces adresses IP appartiennent à des serveurs privés et sécurisés, et il en existe des milliers dans le monde. En vous connectant à un serveur VPN, vous aurez alors une nouvelle adresse IP.

Par la suite, lorsque vous accèderez au réseau Tor, vous n’aurez aucun problème de confidentialité. Même si le nœud de sortie venait à découvrir qui votre adresse IP, il ne pourra jamais savoir qui vous êtes vraiment puisque cette adresse IP appartient au VPN.

De plus, des attaques ont eu lieu il y a quelques années sur le réseau afin d’y collecter des informations. Le VPN permettra d’assurer vos arrières si cela venait à se reproduire.

Le meilleur VPN pour le réseau Tor

Le combo parfait pour une sécurité à toute épreuve est d’utiliser un VPN en plus de Tor, à la condition de choisir un VPN de qualité. Cela dit, la vitesse peut être très moyenne, en raison du navigateur Tor. Si vous avez l’opportunité, utiliser un VPN no log sera le meilleur choix. Les débits sont quasiment similaires à ceux que vous pouvez avoir directement sur votre routeur.

En étant équipé du meilleur VPN pour Tor, vous aurez la garantie que rien ne fuitera et que vos données resteront complètement confidentielles. À ce jour, ExpressVPN est le fournisseur le plus réputé en matière de sécurité et de fiabilité. Votre réseau local ne sera pas en mesure de savoir que vous êtes sur Tor grâce au chiffrement de bout-en-bout d’ExpressVPN. Il utilise la clé AES-256 Bits, une des techniques les plus avancées en matière de chiffrement. Dans le même temps, ExpressVPN masquera votre adresse IP dès le début du processus pour éviter d’éventuelles fuites.

Connexion VPN Tor

© ExpressVPN

Pour utiliser ExpressVPN avec le réseau Tor, vous devez d’abord connecter votre VPN en sélectionnant un serveur. ExpressVPN en possède plus de 3 000 répartis dans 94 pays, autant dire que le choix ne manque pas.

Un des avantages d’ExpressVPN est que sa connexion sécurisée englobe tout votre appareil, y compris en dehors de Tor Browser. Vos applications et vos logiciels bénéficieront donc d’une protection maximale.

ExpressVPN est un service payant mais sa version d’essai vous permet de découvrir l’application gratuitement pendant 30 jours. Au terme de cette période, vous pourrez demander votre remboursement si vous n’êtes finalement pas convaincu. C’est un bon moyen de tester le VPN, mais également le réseau Tor, en toute simplicité et sans aucun risque.

Découvrir ExpressVPN

Actus Cyber-sécurité

Bons plans VPN

Les meilleurs VPN