Après 4 mois et demi d’indisponibilité et quelques jours de mise en place, j’ai relancé Fuzz le week-end dernier sans rien dire à personne, comme ça, un peu sur un coup de tête. Il s’agit d’une toute nouvelle version, conforme à ce que je souhaitais depuis pas mal de temps, à savoir un retour aux

Après 4 mois et demi d’indisponibilité et quelques jours de mise en place, j’ai relancé Fuzz le week-end dernier sans rien dire à personne, comme ça, un peu sur un coup de tête.

Il s’agit d’une toute nouvelle version, conforme à ce que je souhaitais depuis pas mal de temps, à savoir un retour aux sources : une interface minimaliste, sans gadgets, très épurée et (normalement) très rapide.

La thématique est délibérément resserrée autour des nouvelles technologies, du web et de l’environnement geek, en tout cas pour le moment. Plus de rubrique people, donc icon smile Fuzz reloaded

fuzz4 Fuzz reloaded

Nous avons développé une nouvelle version en interne avec un algorithme assez original, mais faute de temps et de ressources actuellement, j’ai mis ce développement de côté et pour cette version – qui sera probablement une version transitoire – j’ai utilisé et customisé un script existant, peu connu mais très efficace : PHPDug. Ce choix est simple et me permet de tester un peu un autre fonctionnement de Digg-like, qui correspondait parfaitement à mon aspiration du moment. Notre version sera probablement publiée ultérieurement, sauf si celle-ci, après quelques modifications à venir, donne satisfaction.

Je souhaitais un site qui fasse la part belle aux news qui y sont postées, et si possible une place de choix aux blogs et particulièrement à ceux qui sont peu connus mais pertinents. Afin de les valoriser, le titre des news est un lien direct qui pointe sur l’original. Pas de détour, plus de frame. D’ailleurs, dans la version développée en interne, nous avons même supprimé les commentaires : le compteur de commentaires affiche le nombre de commentaires de la news source, et un clic sur celui-ci envoie directement sur le champ de commentaires de la source.

Attention, le script est encore buggé, notamment sous Internet Explorer, avec des problèmes sur le vote et l’affichage (et un captcha horrible) , mais il fonctionne correctement sous Firefox, Safari et Opera.

Maintenant, très honnêtement, je n’ai aucune idée de ce que je ferai dans l’avenir avec Fuzz, qui reste un projet pour le moment fragile et en sursis, et tout dépendra des paramètres suivants :

  • le comportement des utilisateurs : si les conditions générales d’utilisation (qui existaient déjà en l’état dans la version précédente) ne sont pas respectées, si quelqu’un s’amuse à poster une news hors-sujet ou illicite, je fermerai de nouveau immédiatement le site
  • le trafic : l’objectif est d’atteindre à minima l’audience dont bénéficiait Fuzz dans sa meilleure période, à savoir entre 3000 et 5000 visiteurs par jour. En-dessous de ces chiffres, je me poserai sérieusement la question de poursuivre, car même si Fuzz est un site qui normalement fonctionne tout seul, c’est en fait beaucoup de travail de monitoring et une vigilance permanente. Il faut par conséquent que le trafic justifie cette exigence de disponibilité
  • le résultat du jugement d’appel qui sera prononcé en octobre prochain : il est évident que si je perds en appel (ce que je ne peux pas imaginer), je fermerai définitivement Fuzz.

Enfin, pourquoi je relance Fuzz maintenant ?
Tout simplement parce-que j’avais envie de le faire, sans trop me poser de question, et que j’avais envie de voir revivre ce site qui reste un projet perso qui me tient à coeur, sans autre arrière-pensée.
J’ai déjà eu l’occasion de le dire : je pense que de ce côté-ci de l’Atlantique, le meilleur des Digg-like ne connaîtra jamais le dixième du succès du modèle original, mais ce n’est pas une raison pour renoncer. C’est un format intéressant, qui a un certain potentiel, et ma frustration était trop grande de ne pas participer au (modeste) festin, sans pour autant que ce soit stratégique dans l’ensemble de mes activités internet.

Dernière précision : ceux qui connaissent Mixx trouveront peut-être un air de ressemblance avec le haut de page de Fuzz. C’est volontaire et involontaire : j’aime beaucoup le design de Mixx, et il se trouve que la bannière du template utilisé par PHPDugg ressemblait à la têtière de Mixx. D’autre part le code couleur de Fuzz a toujours été à dominante rouge. La conjonction de ces éléments donne un haut de page ressemblant, que j’asume, parce-qu’il ne faut pas se priver de ses préférences au prétexte qu’elles existent ailleurs icon wink Fuzz reloaded

MISE A JOUR : je ferme Fuzz pendant quelques heures, le temps de migrer vers une version plus complète, retour dans la soirée.

MISE A JOUR 2 : comme vous avez pu le voir, j’ai finalement migré à la hâte le site sous Pligg, beaucoup plus complet et fiable dans sa dernière version, même si celle-ci comporte encore de nombreux bugs agaçants indécrottablement présents depuis la première version (notamment au niveau des redirections et des urls optimisées). PHPDug était un bon script mais il souffre d’un support totalement inexistant et de nombreuses lacunes, notamment dans son admin, chose dont je me suis vite aperçu aujourd’hui après un rush (plus de 2000 visiteurs en une demi-journée et 200 inscrits… qui devront se réinscrire, désolé).
Autre bug dans Pligg non résolu pour le moment : pour une raison encore inconnue, les catégories refusent de fonctionner, sur le site mais également dans les flux RSS. Ce qui est pénible c’est que ces bugs sont récurrents et font l’objet d’innombrables discussions dans le forum Pligg, sans que l’équipe de développement ne semble juger utile de se pencher vraiment sur leur correction. La prise en charge des caractères spéciaux semble définitivement ne pas être le souci numéro 1 des auteurs de Pligg, un complot anti non-anglophones probablement icon smile Fuzz reloaded