Microsoft : un opérateur télécoms français !

Microsoft pourrait finalement devenir un opĂ©rateur Telecoms français, mĂȘme si l’entreprise avait tout fait pour ne pas le devenir dans le passĂ©. Le journal Le Figaro a indiquĂ© que la firme de Redmond Ă©tait en train d’envisager cette possibilitĂ©.

Moi Macron : Skype bientĂŽt sur Ă©coute

Pour ceux qui ne comprennent par la relation entre Microsoft et la notion d’opĂ©rateur Telecoms ou qui ont ratĂ© un chapitre sur cette question, nous allons faire un rapide point sur la question. Depuis de nombreuses annĂ©es, Microsoft se bat pour ne pas ĂȘtre assimilĂ© Ă  un opĂ©rateur TĂ©lĂ©coms, concernant son activitĂ© liĂ©e Ă  la messagerie Skype. Les autoritĂ©s françaises, mais Ă©galement de nombreux autres pays estiment que Microsoft a intĂ©grĂ© toutes les fonctionnalitĂ©s permettant aux utilisateurs de communiquer, de la mĂȘme façon qu’ils le feraient avec un opĂ©rateur tĂ©lĂ©phonique classique (appel nationaux, internationaux, SMS, Appels vidĂ©o, etc).

Microsoft se déciderait enfin à devenir un opérateur Télécoms en France

Techniquement, cela fait donc des annĂ©es maintenant que Microsoft a tout d’un opĂ©rateur TĂ©lĂ©coms. Tout, sauf la casquette, qu’il refuse de porter malgrĂ© les injonctions rĂ©pĂ©tĂ©es de l’ARCEP, l’autoritĂ© de rĂ©gulation des TĂ©lĂ©coms. La question que beaucoup doivent se poser est donc : Si c’est un « opĂ©rateur », pourquoi Microsoft refuse obstinĂ©ment de se dĂ©clarer en tant que tels ?

En rĂ©alitĂ©, le statut d’opĂ©rateur TĂ©lĂ©coms impose certaines conditions, que la firme de Redmond ne voulait pas assurer jusque-lĂ , comme l’obligation de prendre en charge les numĂ©ros d’urgence, les renseignements tĂ©lĂ©phoniques, le stockage des donnĂ©es, le partage d’informations ou l’interception des communications avec les autoritĂ©s judiciaires lors d’enquĂȘtes, etc. Beaucoup de contraintes, qui n’intĂ©ressent pas Microsoft.

La nouvelle loi Macron ne laissera cependant plus la place au dĂ©bat, puisqu’elle prĂ©cise dĂ©sormais que l’ARCEP pourra dĂ©finir elle-mĂȘme le statut d’OpĂ©rateur TĂ©lĂ©coms d’une entreprise, si elle estime que c’est le cas, mĂȘme si la sociĂ©tĂ© en question ne dĂ©tient pas de rĂ©seaux tĂ©lĂ©coms, il suffira que cette derniĂšre exploite le rĂ©seau d’un autre pour le devenir virtuellement.

Microsoft semble donc prendre les devants et devrait entamer une procĂ©dure pour se dĂ©finir en tant qu’opĂ©rateur TĂ©lĂ©coms. Il est aussi possible que l’entreprise amĂ©ricaine ait soudain dĂ©celĂ© un atout non nĂ©gligeable pour son offre Entreprise, car le statut d’opĂ©rateur lui confĂ©rerait la possibilitĂ© de solliciter des accĂšs Ă  l’interconnexion avec d’autres opĂ©rateurs français
 Pour information, il y a aujourd’hui en France plus de 2000 opĂ©rateurs TĂ©lĂ©coms, le chiffre en surprendra plus d’un !

Source


RĂ©pondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
irobotroomba7602
Nous sommes en 2016 et 20 % des aspirateurs sont des robots autonomes

Selon le constructeur des aspirateurs robotiques Roomba, 20 % des aspirateurs utilisés dans le monde sont maintenant des robots autonomes.

Fermer