Thomson compte bien concurrencer le MacBook avec son nouvel UltraSlim

Le retour de Thomson Computing.

Ultraportable Thomson UltraSlim

Le MacBook n’a pas que des qualités, loin de là, mais il faut lui reconnaître au moins une chose : il est esthétiquement très abouti.

Thomson Computing semble être de mon avis car il s’est inspiré de l’ultra-portable d’Apple pour concevoir sa nouvelle machine : l’UltraSlim.

Attendu pour l’été prochain, cet ordinateur se déclinera en plusieurs modèles distincts, variant en fonction de leur configuration. Le prix de départ sera relativement accessible puisqu’il sera fixé à 800 euros.

Il a tout du MacBook, sauf le prix et l’OS

Avec son écran de 14 pouces, sa coque ne dépassant pas 1,58 cm d’épaisseur et son poids de 1 kg, l’UltraSlim s’adresse avant tout aux utilisateurs nomades et à ceux qui ne peuvent pas se déplacer sans leur ordinateur.

Ses lignes sont assez conventionnelles, mais il hérite de finitions soignées et il est doté d’un boitier en aluminium. Avec un clavier qui semble plutôt confortable et un large pavé tactile.

Thomson s’est aussi inspiré du MacBook pour élaborer la fiche technique de sa machine. Ce n’est pas forcément un choix très judicieux, si vous voulez mon avis.

Suivant les options, l’UltraSlim pourra ainsi embarquer un écran IPS Full HD de 14 pouces, avec un processeur Intel Core M couplé à 4 Go ou 8 Go de mémoire vive. L’espace de stockage se déclinera en deux versions, et plus précisément en 128 Go ou en 256 Go. Notez que tous les composants seront directement soudés à la carte mère.

Il ne sera donc pas possible de changer le disque ou les barrettes de mémoire.

Même chose pour les batteries. Côté autonomie, il sera apparemment capable de tenir pendant une dizaine d’heures avec une seule charge.

Si l’Intel Core M suffit amplement à une utilisation de type bureautique / web, il risque de montrer très vite ses limites dès qu’on cherchera à le pousser dans ses derniers retranchements. Les photographes et vidéastes en herbe feront sans doute mieux de se tourner vers des solutions concurrentes.

Et on ne parle même pas des joueurs.

(Source)


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Pingback: Produits High tech/Technique/caractéristiques | Pearltrees

  2. Pingback: Thomson compte bien concurrencer le MacBook ave...

  3. En tous cas, le MacBook de base (1.1 GHz) supporte parfaitement (sans ralentissements du moins) l’édition de vidéos sur Premiere en 1080p. Alors la photo doit aussi être supportée sans trop de ralentissements…

    Il faut rappeler que cette machine (MacBook) est destiné à un public très nomade et donc à une utilisation qui correspond. Ce THOMSON ou le MacBook n’a pas pour but d’être une machine principale.

  4. « il risque de montrer très vite ses limites dès qu’on cherchera à le pousser dans ses derniers retranchements »

    oui c’est un peu le principe, et c’est valable pour n’importe quel composant 🙂
    Ceci étant, si vous vouliez dire qu’il est un peu limite pour autre chose que de la bureautique je suis amplement d’accord

  5. @JULIEN : Je suis très étonné parce que j’ai lu exactement l’inverse sur les tests publiés par nos confrères.

  6. Je suis toujours surpris du qualificatif « destiné aux nomades ». En ce qui me concerne moins ça prend de place et mieux je me porte. On a du dire la même chose à l’apparition des PC portables sauf qu’aujourd’hui même ma grand-mère à un portable, sans parler des tablettes dans les maisons de retraites. C’est qu’une question de mois avant que ce nouveau format soit généralisé.

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Cardboard et réalité virtuelle : Google veut une même expérience sur tous les casques

Google souhaite que tous les casques Cardboard disponibles sur le marché puissent produire les mêmes effets avec un smartphone.

Fermer