Le navigateur anti-censure proposé par site internet The pirate Bay a été téléchargé plus d’un million de fois. PirateBrowser est basé sur Tor et Firefox.

Censorship 1 million de téléchargements pour le navigateur PirateBrowser... et fermeture dIsohunt

A l’occasion de son 10ème anniversaire, le site de téléchargement de torrent le plus contesté avait fait un cadeau à son public : un navigateur internet destiné à contourner les censures imposées dans certains pays. La page de téléchargement mentionne notamment des  Etats comme l’Iran, le Royaume-Uni, la Belgique ou encore l’Italie. Basé sur Tor et FireFox Portable Browser, cet outil proposé par Pirate Bay sert à contourner la censure d’internet et éventuellement à télécharger des contenus illégaux.

Selon le site TorrentFreak, PirateBrowser aurait déjà été téléchargé plus d’1 million de fois depuis son lancement en aout 2013. Rappelons aussi qu’après deux-trois jours de lancement, on avait déjà comptabilisé 100 000 téléchargements.

Toujours d’après TorrentFreak, 0.5 % des visiteurs de Pirate Bay utiliseraient cette solution « officielle ». La majorité de ces visites proviendraient de pays où le site est bloqué par les FAI. Mais PirateBrowser peut aussi être utilisé pour contourner la censure des médias. Le slogan est très explicite : « PirateBrowser – No more censorship! ». Mais attention, bien qu’il soit basé sur Tor, PirateBrowser ne garantit pas l’anonymat de l’utilisateur.

Et le navigateur « pirate » ne serait pas encore la solution préférée des utilisateurs de Pirate Bay. Ceux-ci préfèreraient encore passer par des sites de proxy. Par ailleurs, nous savons également que l’équipe de Pirate Bay prépare une version PC mise à jour, ainsi que des versions Linux et Mac de PirateBrowser.

The Pirate Bay concocterait aussi une application BitTorrent qui devrait permettre aux utilisateurs d’héberger des contenus du site sur leur ordinateur. Ce « p2p browser » serait conçu pour que le site continue d’être hébergé en cas de problème technique. Aucun calendrier n’a, toutefois, été révélé.

Une autre actualité : la fin d’Isohunt !

Puisqu’on parle de piratage, parlons aussi de la fermeture d’Isohunt. Pour ceux qui ne connaissent pas le site, Isohunt est un moteur de recherche ou index BitTorrent qui permet de trouver des liens de téléchargement de fichiers torrent. On parlerait de 1.7 millions de fichiers et de 20 millions de peers indexés.

Suite à une longue bataille en justice (perdue d’avance) contre les barons du cinéma américain, Isohunt est contraint à la fermeture et devra verser $110 millions. Cette fermeture est programmée pour le 23 octobre. Cela va-t-il influer sur le trafic de Pirate Pay ?

(Source)

Image : Pixabay