Facebook et Eutelsat veulent proposer un accès bon marché à internet en Afrique via des satellites

La zone couverte semble assez importante.

Facebook Eutelsat

Bien que son projet internet.org soit accusé par certaines organisations de menacer la neutralité du net que ce projet ne soit pas toujours perçu comme un geste altruiste de la part du numéro un des réseaux sociaux et de ses partenaires, mais plutôt comme un moyen d’étendre leurs empires, Facebook continue de progresser dans ses efforts pour donner accès à internet à d’avantage de personnes.

En effet, le numéro un des réseaux sociaux et la société européenne Eutelsat, spécialiste des transmissions satellite, viennent d’annoncer « un projet satellitaire destiné à développer l’accès Internet en Afrique ». Dans un communiqué, Eutelsat explique que les deux partenaires vont utiliser la totalité de la charge utile haut débit d’un futur satellite appelé AMOS-6 afin de couvrir une large partie de l’Afrique subsaharienne.

Pour le moment, aucun débit n’est indiqué. Et Eutelsat explique simplement que ce satellite permettra aux personnes vivant dans des endroits où la densité de population est « faible ou moyenne » (fait-il allusion à des zones qui n’intéressent pas toujours les FAI  locaux?) de se connecter à la toile « à un coût réduit ».

Par ailleurs, cela suggérant qu’il s’agira d’un service payant, contrairement à l’application internet.org de Facebook, on peut imaginer que cette connexion permettra à ses utilisateurs d’avoir accès au vrai web et non au strict minimum, comme c’est le cas avec internet.org (qui a été renommé Free Basics).

La mise en service est prévue pour le second semestre de l’année prochaine et si l’on ne connait pas encore tous les détails techniques, on sait au moins que la capacité « est optimisée pour fournir aux usagers un accès à Internet individuel ou collectif, en s’appuyant sur des équipements clients conçus de série et disponibles à des prix avantageux ».

Cette annonce a été faite alors qu’il y a quelques jours, Mark Zuckerberg tenait un discours passionné au siège des Nations Unies à New York pour défendre le droit universel à l’accès à internet. Le fondateur de Facebook fait également partie des signataires d’une « Déclaration de la Connectivité » qui appelle les dirigeants de la planète à faire de l’accès universel à internet une priorité, pour celui-ci devienne une réalité d’ici 2020.


Nos dernières vidéos

Un commentaire

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Microsoft Research veut rendre nos batteries plus performantes

Pas besoin de batteries révolutionnaires pour améliorer l'autonomie de nos terminaux, il suffit d'optimiser leur fonctionnement.

Fermer