Aussi surprenant que cela puisse paraître, le réseau social de Mark Zuckerberg vient de lancer aujourd’hui un système d’envoi de cartes postales. Et contrairement à ce à quoi l’on pourrait s’attendre, celles-ci ne seront pas numériques, mais bel et bien physiques.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le réseau social de Mark Zuckerberg vient de lancer aujourd’hui un système d’envoi de cartes postales. Et contrairement à ce à quoi l’on pourrait s’attendre, celles-ci ne seront pas numériques, mais bel et bien physiques.

Cette nouvelle fonctionnalité permet donc aux utilisateurs d’envoyer leurs photos stockées sur Facebook à leurs amis, sous la forme de cartes postales. Elle sera disponible directement sous vos photos, depuis un bouton « Envoyer une carte postale ». Il ne vous sera pas possible d’envoyer des photos publiques ou de pages, seulement les votres, privées, et celles de vos amis concernés, visibles par vous-même.

fb postcard Facebook se lance dans les cartes postales

Comme pour n’importe quelle carte postale, la photo choisie apparaîtra sur le devant de la carte, et un message personnel pourra y être ajouté au dos, ainsi que l’adresse de vos amis destinataires — si vous ne connaissez pas cette dernière, Facebook se chargera de la leur demander.

fb postcard2 Facebook se lance dans les cartes postales

L’idée d’un tel système a émergé lors d’un hackaton organisé récemment par la firme. Celui-ci est maintenant en majeure partie tenu par la société Sincerely, qui a déjà de son côté mis en place le très soigné Postagram, une application permettant à ses utilisateurs d’envoyer leurs photos Instagram sous la forme de cartes postales (au prix d’un dollar par carte).

Le service sur Facebook n’est pour l’instant accessible que par un nombre restreint d’utilisateurs, mais les représentants de la firme ont affirmé que celui-ci deviendrait disponible pour tous une fois que la firme aura déterminé le prix final d’édition et d’envoi des cartes. Déjà que le réseau social s’est emparé d’une large partie de nos existences numériques, le voilà posant le pied dans notre vie hors écrans…

(Source)