France Digitale Day : le combat pour l’économie numérique aura lieu le 15 Septembre

Bienvenue sur le ring de France Digitale Day, un événement résolument différent qui souhaite aider l’écosystème start-up.

Premier round.
Deux entrepreneurs montent sur la scène pour confronter leurs visions pendant les 15 prochaines minutes.
Ni gants de boxe, ni violence, mais une volonté de faire évoluer l’écosystème start-up français dans le bon sens.
Autour d’eux, la foule des participants assistera à cette joute verbale depuis les 4 côtés du ring.

« Nous voulions un événement différent », m’explique Marie Ekeland, co-présidente de l’association France Digitale.
En vérité, elle me confiera avoir en horreur le format table ronde auquel elle participe avec régularité.
« J’ai l’impression de dire toujours la même chose… d’arriver avec un discours pré-formaté ».

france digitale

L’après-midi du 15 Septembre cumule donc les nouveautés avec un France Digitale Day résolument différent du précédent, mais aussi résolument différent de tous autres événements.
Chaque « round » durera 15 minutes avec deux intervenants qui viendront débattre d’un sujet sur une scène centrale.
Ce sera par exemple Fred Mazzella (fondateur de Blablacar), face à Solomon Hykes (fondateur de Docker). Fred a réussi à lancer l’un des plus beaux succès français de ces dernières années, Solomon n’a pas réussi en France et à dû partir aux Etats-Unis pour connaître le succès. Pas besoin de chercher un perdant ou un vainqueur, mais plutôt de confronter les expériences pour comprendre pourquoi afin de changer les choses pour que la France soit un meilleur terrain de jeu pour nos entrepreneurs.

Au jeu des 7 différences, le format n’est pas la seule intéressante à noter. En effet, l’événement sera entièrement en anglais.

« Qu’est-ce que tu en penses ?, me lance Marie Ekeland, faisant référence à de nombreux questionnements autour de ce choix. Certaines personnes semblent ainsi penser qu’un événement POUR l’écosystème français doit nécessairement être en français. Là-dessus, je vais me ranger du côté de France Digitale qui compte faire venir des intervenants européens/internationaux. Mais le débat a été ouvert.

« On est en bêta-test », s’exclame Marie avec un sourire, consciente (et visiblement ravie) de bousculer les habitudes.

Photo François Tancré Eventpixr

Photo François Tancré Eventpixr

A côté de Marie, Virginie Lambert Ferry (Campaign Director pour France Digitale) renchérit en évoquant la grande lassitude face aux événements tech : « nous avons envie de casser les codes ».

L’objectif est clair : faire du numérique un sujet central des élections de 2017.

Un défi taillé sur-mesure pour Virginie qui, après s’être occupée de la communication chez Greenpeace puis Europe Ecologie Les Verts, souhaite militer en faveur de l’accélération des réformes politiques du secteur numérique.

France Digitale Day accueillera ainsi une discussion avec Axel Lemaire, mais aussi une confrontation entre Benoît Thieulin (Conseil National du Numérique) et le Director of Public Policy & Government relations for Europe chez Google.

Un événement qui souhaite ainsi poser les bonnes questions et faire réfléchir sur le secteur numérique français.

Presse-Citron sera présent sur France Digitale Day et nous avons la possibilité d’offrir 3 places à nos lecteurs ! Pour ce faire, taggez 3 de vos amis sur le statut Facebook ci-dessous. Choisissez les 3 qui pourraient être le plus intéressés par l’événement #FDDay 

Tirage au sort le vendredi 11 septembre à 19h00 ! 

Vous voulez votre place pour France Digitale Day ? Taggez 3 de vos amis en commentaire de ce statut Facebook….

Posted by Presse-citron on Tuesday, September 8, 2015


Nos dernières vidéos

Un commentaire

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Avec 60 dollars de matériel, il peut pirater une voiture autonome

Grâce à un laser, il peut simuler un obstacle et faire ralentir ou stopper la voiture.

Fermer