La moitié des français seront connectés au très haut débit d’ici la fin de l’année

Le ministre de l’Aménagement du territoire, Jean-Michel Baylet, a été assez fier de tweeter aujourd’hui que la moitié de la population bénéficierait d’une connexion au très au débit Internet, bien avant le calendrier fixé au départ et ce, avant même la fin de l’année.

La moitiè de la population disposera du très haut débit internet en France d'ici fin 2016

Jean-Michel Baylet, le ministre de l’Aménagement du territoire a profité de son passage à Marseille pour déclarer que : « 50% de la population sera couverte par une connexion au très haut débit à la fin de l’année ».

50% de la population sera couverte par une connexion au très haut débit fin 2016

Une fierté pour le ministre car cet objectif était normalement fixé pour fin 2017, les efforts de tous les participants à ce grand défi national sont donc couronnés de succès même si du chemin reste à parcourir pour couvrir l’autre moitié d’ici 2022.

Le plan « Très haut débit » lancé en 2013 est donc en avance, ce qui sera une bonne chose pour de nombreux français. Le ministre a souligné : « Alors que seulement 27% des locaux étaient raccordables, fin 2012, les chiffres du second trimestre 2016, montrent que nous avons atteint un taux de 47,4 %, soit un doublement (…) de la population couverte en trois ans ».

Jean-Michel Baylet a ajouté que pour continuer dans cette direction et avec l’espérance de couvrir l’ensemble du pays d’ici 2022, près de 20 milliards seraient investis, précisant : « L’aménagement numérique de tous les territoires est un des principaux défis auquel notre pays doit faire face ». Ce lourd investissement n’est toutefois pas assuré uniquement par l’État a rappelé le ministre, précisant que les opérateurs et les collectivités jouaient aussi un rôle très important.

Jean-Michel Baylet a affirmé : « Nous devrons collectivement trouver des solutions pour que le numérique ne soit pas un facteur de discrimination, qu’elle soit territoriale ou sociale ». C’est d’ailleurs dans cette optique que le fonds de soutien à l’investissement local a été créé.

Source


3 commentaires

  1. C’est bien ! Pendant qu’un ministre se pignole sur son «trés haut debit(e)» (qu’on me pardonne,j’suis encore un ado) d’autres (ministres) planchent sur la censure et le contrôle du tuyau en écoutant déjà à toutes les portes (pour la sécurité vous comprennez, mais vous n’avez rien à craindre puisque vous n’avez rien à cacher)
    Un psy dans la salle ?

  2. Bonjour , malheureusement aucun quotidien ne s’est donné la peine de regarder de plus près de quoi est faite cette déclaration …

    1/ Il s’agit de la population théoriquement éligible , mais pas forcement raccordée …
    2/ Dans le THD on prends en compte le VDSL et le câble ( même a 30Mb/s)
    3/ Sur la fibre bizarrement aucune information …
    4/ Apparemment on additionne les prises ( donc une maison éligible au VDSL2 , au câble et la fibre compte pour 3 logements !! )
    4/ Sur les investissement public , j’habite une ville de l’agglomération toulonnaise entièrement couverte par le réseau d’initiative publique « TPM Très haut Débit » financé à moitié pour nos impots , en pratique si je compte parmis les foyers éligibles , il m’en coûterait 1000€/mois pour souscrire un abonnement puisque ces derniers s’adressent uniquement aux professionnels ( fortunés ) et que les opérateur grand publiques n y sont pas raccordés …

    Bref une manipulation des chiffres honteuse , qu’apparemment aucun journaliste ne s’est donné la peine de vérifier.

  3. Il devrait se concentrer plutôt à se que tous le monde ai accès à une co descente ( 10 mb/s ) par ce que pendant se temps certain se cogne une connexion dite haut débit à 3mb/s 😡

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Warner Bros s'auto censure au nom du droit d'auteur
Trop fort, Warner demande à Google de censurer son propre site pour non respect du droit d’auteur

Warner est tellement rentré dans une obsession de la suppression des liens de téléchargement illégaux, qu’il en est venu à...

Fermer