L’INA va lancer son propre Netflix

Pour se replonger dans la télévision des années 60 sans avoir besoin de sortir la machine à voyager dans le temps.

ina

L’INA a beaucoup évolué depuis sa création en 1975. L’institut archive toujours les productions audiovisuelles, bien sûr, mais il a aussi constitué de nombreux fonds au fil des années pour épauler les étudiants et les chercheurs désireux de s’investir dans ce domaine d’étude.

Ces fonds ont été mis en valeur à maintes reprises par le passé et l’établissement a même été jusqu’à produire des CD et des DVD thématiques. A présent, il souhaite aller encore un peu plus loin avec un nouveau service de SVOD.

Des milliers de références proposées, et une application mobile en prime

Attendu pour le printemps de l’année prochaine, ce dernier devrait être relativement proche de Netflix dans son fonctionnement.

En échange d’un forfait facturé chaque mois, les utilisateurs pourront ainsi accéder à un vaste catalogue composé de plusieurs milliers de références, dont celles proposées sur INA Premium. Toutefois, et contrairement à ce dernier, cette plateforme aura la bonne idée d’être accessible depuis n’importe quel navigateur internet.

Même nos terminaux nomades pourront en profiter, c’est pour dire.

Attention cependant à ne pas vous faire une fausse joie. La comparaison s’arrête ici et le catalogue de ce service n’aura rien à voir avec celui de Netflix. Il se concentrera avant tout sur les productions télévisuelles diffusées en France dans les années 60 à 80. Prison Break et Fargo ne seront donc pas de la partie, pas plus que Orange is The New Black..

Il faudra donc se contenter des Shadoks, de Thierry la Fronde ou même de Belphégor.

Pour le moment, l’INA n’a donné aucun prix pour son fameux forfait mais un porte-parole de l’institut a indiqué qu’il serait nettement en dessous des tarifs pratiqués par Netflix.

Reste à savoir si le public visé répondra présent. Et là, et bien seul l’avenir nous le dira.

(Source)


10 commentaires

  1. Pingback: L’INA va lancer son propre Netflix | Geek...

  2. Pingback: L’INA va lancer son propre Netflix - Linkeol, L'actualité des entreprises en France

  3. Pingback: L’INA va lancer son propre Netflix | ZeHu...

  4. Pingback: L’INA va lancer son propre Netflix | NUM&...

  5. Pingback: L’INA va lancer son propre Netflix | Netf...

  6. Et donc le rapport avec Netflix ? C’est de la VOD ? Donc l’INA va lancer son propre CanalPlay, son propre Allocine VOD, son propre… service de VOD ? Pourquoi utiliser le nom d’une entreprise (qui a en plus un catalogue assez limité) plutôt que le terme qui désigne exactement le service proposé ? Vous touchez de la tune à chaque clic ?

  7. @MEH : Je ne suis pas payé au clic, non. Netflix profite d’une image forte dans l’esprit du grand public. En outre, on a quasiment le même mode économique. L’utilisateur s’acquitte d’un forfait mensuel, et il peut consommer autant de médias qu’il le désire, sans aucune limite de quelque sorte que ce soit. Ce n’est pas juste de la location, en somme.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
matchstick 2
Matchstick : le dongle de streaming sous Firefox OS et son petit succès

Plus de 8 000 unités ont déjà été commandées via le financement participatif.

Fermer