Mon Passeport Rénovation, la startup de la rénovation énergétique

Zoom et entretien avec les créateurs de Mon Passeport Rénovation, plateforme web innovante d’aide à la rénovation énergétique.

mon-passeport-renovation_tableau-de-bord

La COP 21 n’a pas été seulement un gros coup de communication. Si l’on attend de voir ce que donneront les efforts des États, certains entrepreneurs n’ont pas attendu pour proposer des solutions innovantes pour la planète et les citoyens. Parmi elles, une tout nouvelle startup qui, pour Å“uvrer pour la transition énergétique, se propose d’accompagner les particuliers dans leurs projets de rénovation thermique, le chauffage des logements étant responsable de près d’un quart de la consommation d’énergie en France en 2013.

On a tendance à dire qu’il ne faut pas monter son entreprise avec un proche, un ami ou un membre de sa famille. Pourtant, ce sont deux frères, Adrien et Guillemin, qui sont à l’origine de Mon Passeport Rénovation. Cette plateforme propose de nombreux services aux personnes qui ont un projet de rénovation énergétique.

Participer au développement de la rénovation énergétique

Tout d’abord, la startup offre une information simple et accessible pour le financement des projets de rénovation. Liste des aides, explications, le tout accompagné d’un simulateur de financement en fonction des types de travaux. Les particuliers ont ainsi accès à un aperçu ludique et complet des soutiens financiers auxquels ils peuvent prétendre.

Deuxièmement, et c’est la partie la plus intéressante et innovante, la plateforme propose un simulateur de performance énergétique parmi les plus précis du marché. En quelques clics, la personne intéressée aura des informations précises sur les caractéristiques techniques du bâtiment, les recommandations de travaux en plus d’un récapitulatif personnalisé des aides financières disponibles pour sa rénovation énergétique. Les informations obtenues sont alors enregistrées dans un espace personnel à partir duquel les internautes pourront piloter leur programme de réhabilitation énergétique.

Ils ont ensuite accès à un accompagnement personnalisé à chaque étape du parcours de rénovation piloté par un conseiller dédié : ce dernier vérifie la faisabilité de la rénovation, les économies potentielles, sélectionne les artisans, effectue les démarches administratives, et assure le montage financier en collaboration avec les partenaires du réseau Mon Passeport Rénovation. À la fin des travaux, le particulier peut même bénéficier d’une prime énergie, et reste accompagné par le conseiller pendant un an.

Enfin, cette startup offre un contenu et une actualité suffisamment riches et fournis pour pouvoir cerner l’ensemble des enjeux liés à la rénovation énergétique. Le blog de l’entreprise est régulièrement mis à jour et propose des articles variés mêlant conseil (10 conseils pour réussir son projet de rénovation énergétique), actualité (Les émissions mondiales de CO2) et vision du marché (Le financement de la rénovation thermique dans l’impasse).

Pour reprendre une citation des jeunes entrepreneurs, Mon Passeport Rénovation « n’aspire pas qu’à dynamiser un marché de la rénovation énergétique en berne, mais ambitionne de participer à son développement afin qu’un plus grand nombre d’acteurs locaux puissent bénéficier des retombées positives de la rénovation énergétique sur l’emploi, le pouvoir d’achat ou l’investissement ».

Un accompagnement complet et gratuit

Pour mieux cerner les enjeux du marché et les ambitions de la startup, je me suis entretenu avec Guillemin ROSI, l’un des créateurs de Mon Passeport Rénovation.

D’où est venue l’idée de Mon Passeport Rénovation ?

L’idée vient d’Adrien. C’est en analysant les enjeux et les difficultés de la transition énergétique qu’il a eu l’idée de créer ce passeport. Il a d’ailleurs rédigé un livre blanc sur le logement durable dans lequel il analyse la situation du parc ancien de logements en France, et c’est sur la base de ce rapport qu’il a fondé cette start-up. L’idée était à la fois d’œuvre pour l’environnement et de contribuer à structuration d’un secteur qui ne parvient pour le moment par à remplir l’objectif des 500 000 rénovations annuelles fixées par François Hollande en 2012. Nous avons souhaité contribuer à cet effort à apportant une solution de synergie qu’est la plateforme web et l’accompagnement des particuliers en mobilisant pour eux tous les leviers possibles (choix des artisans, aides, démarches, suivi…).

« Lorsque vous choisissez une voiture qui consomme 5 litres aux cent plutôt qu’une autre qui en consomme le double, ce n’est pas une privation, c’est du bon sens. Et il en va de même pour la rénovation thermique »

Quels sont les enjeux de la rénovation thermique ?

C’est certainement le plus gros vivier d’économies d’énergies en France. Le bâtiment (résidentiel et tertiaire) représente à lui seul 45% de la consommation finale d’énergie dans l’hexagone, et certainement le plus accessible. De plus les dépenses de chauffage dans un logement atteignent facilement les 69%, voire bien plus si le logement est mal isolé. Par ailleurs, il ne s’agit pas de remplacer une énergie polluante par une autre, mais tout simplement de limiter les besoins en énergie, ce qui est bénéfique à la fois pour l’environnement mais aussi pour le portefeuille.

Notre credo est que la meilleure énergie est toujours celle que nous ne consommons pas. Cela revient à parler de sobriété énergétique, même si c’est un concept qui ne plaît pas beaucoup car il pourrait induire l’idée de privation, de frustration. Pourtant, lorsque vous choisissez une voiture qui consomme 5 litres aux cent plutôt qu’une autre qui en consomme le double, ce n’est pas une privation, c’est du bon sens. Et il en va de même pour la rénovation thermique.

Quelles ont été les principales difficultés rencontrées ?

Le plus gros défi est de faire comprendre aux propriétaires que la rénovation thermique est non seulement une nécessité pour le climat, mais aussi une opportunité pour eux. Nous avons testé notre simulateur un peu partout et nous avons été très étonnés de voir combien payaient certains ménages chaque année. Pourtant le montant des travaux effraie les particuliers, alors qu’au contraire il existe tous les outils pour ne pas avoir à payer le moindre centime. Une bonne isolation thermique, bien réalisée, peut sans problème générer des économies d’énergie supérieures aux annuités d’un prêt à taux zéro par exemple, sans compter les crédits d’impôts, primes énergies, aides de l’ANAH, etc..

L’autre problème est que les particuliers ont tendance à changer les chaudières et à installer des panneaux solaires avant d’isoler correctement leurs habitations, ce qui est contreproductif sur le long terme. Le bon ordre des choses, et c’est ce que nous proposons dans notre accompagnement, est d’isoler correctement et ensuite d’adapter les systèmes de production d’énergie et de chaleur. Si vous avez un pneu crevé, vous le remplacez, vous ne continuez pas à rouler en soufflant plus fort dedans.

mon-passeport-renovation_renovation-thermique

Peux-tu détailler le Business Model ?

C’est assez simple en fait. Le particulier ne paye rien. Notre chiffre d’affaires est assuré par une commission d’apport d’affaires auprès des artisans pour chaque rénovation réellement engagée, et par la captation d’une partie des primes énergie reversées par les obligés comme EDF ou Engie, calculée sur les base des économies d’énergie réalisées grâce à cette même rénovation, dont la majeure partie revient au particulier.

« La rénovation thermique est non seulement une nécessité pour le climat mais aussi une opportunité pour les propriétaires de logements »

Y a-t-il beaucoup d’autres acteurs sur le marché de la rénovation énergétique ?

En regardant du coin de l’œil, on pourrait croire qu’on a beaucoup de concurrence. Beaucoup d’entreprises se sont positionnées sur le créneau de la rénovation énergétique, et certaines avec de très gros résultats nets.

Mais en réalité, nous sommes les seuls à proposer un accompagnement complet et gratuit. La plupart des entreprises sont soit des annuaires d’artisans, faisant de l’information sur la rénovation thermique, ou des artisans eux-mêmes. Mais aucune société privée ne propose un service de bout en bout, c’est-à-dire du diagnostic thermique en ligne, qui par ailleurs est le plus précis du marché, au suivi post travaux pour aiguiller le particulier sur des actions futures en passant par le financement et le choix des artisans les plus qualifiés.

Il y a du côté des institutions des offres similaires à la nôtre mais pour le moment réservées aux logements collectifs, et dont les chiffres ne sont pas toujours très bons. De plus, leurs solutions sont souvent payantes, ce qui n’est pas notre cas. En résumé, nous proposons un service premium à un coût low-cost.

Avez vous déjà noué des partenariats ?

Oui bien sûr. Nous avons approché certains artisans avec qui nous souhaiterions vivement travailler, experts dans leurs domaines, que ce soit en rénovation de façades, de combles ou d’installation de systèmes de ventilation. Certains professionnels sont un peu méfiants, du fait du nombre d’entreprises qui leur proposent de payer pour apparaître sur une page web au milieu de centaines d’autres, mais quand nous leur expliquons le concept ils sont très intéressés. C’est d’autant plus intéressant pour eux que nous demandons très peu en contrepartie et uniquement en cas de réalisation de travaux, non pas au moment de la mise en contact.

Nous travaillons également en étroite relation avec une banque, qui nous a d’ailleurs aidés à nous lancer. Elle nous renseigne sur l’actualité et les modalités d’octroi des prêts à taux zéro afin de pouvoir conseiller au mieux les particuliers.

Enfin nous avons rencontré le directeur d’un fournisseur d’énergie leader en France qui a été séduit par le projet et avec qui nous sommes en train de dessiner les contours d’un futur partenariat pour nous permettre de nous développer.

mon-passeport-renovation_simulateur

Créer une carte d’identité numérique du logement pour les propriétaires

Quelles sont les prochaines étapes de développement ?

Nous attendons les premiers retours sur notre région test des Hautes-de-France, avant de prévoir un développement à l’échelle nationale. Nous comptons également élargir les fonctions de la plateforme pour y inclure un maximum de fonctions. Le but étant vraiment de créer une carte d’identité numérique du logement pour les propriétaires, comme il existe aujourd’hui un carnet de santé pour les patients.

Imaginez que vous puissiez retrouver en quelques clics tous les travaux d’amélioration énergétique effectués dans une maison, ses consommations, ses caractéristiques, les améliorations possibles… Ce serait un gain de temps, d’argent et d’efficacité pour tout le monde !

Quelles ont été les réactions des entreprises, institutions et financeurs lorsque vous leur avez présenté le projet ?

La plupart des financeurs ou des institutions sont très intéressés par le projet, même si certains et attendent pour nous soutenir de connaître nos résultats de démarrage, qui sont très encourageants. Mais nous avons déjà des liens avec certaines associations, comme Coénove qui nous invite régulièrement à des réunions sur le thème de la transition énergétique, au cours desquelles nous essayons d’apporter nos contributions. Je pense que l’idée plaît parce qu’elle ambitieuse et ne contente pas de surfer sur une mode. Nous souhaitons réellement créer un outil pérenne et évolutif, qui à terme pourra par exemple être utilisé par les collectivités territoriales, des réseaux d’artisans ou des énergéticiens.

L’intérêt pour tous ces acteurs est la maîtrise des enjeux de la rénovation thermique en concentrant les compétences autour d’un projet commun, compétences qui aujourd’hui ont parfois du mal à se rencontrer.


3 commentaires

  1. Quand on voit le ratio coup/rentabilité en matière d’économie d’énergie c’est parfois n’importe quoi, comment peut-on acheter un produit dont le seuil de rentabilité est placé à 15 ans ou plus ? sachant que parfois son efficacité diminue avec le temps voir doit être remplacé.

    • Bonjour,
      N’oublions pas que certains avantages d’une rénovation énergétique ne sont pas quantifiables par des calculs de rentabilité. Rénover un logement c’est d’abord améliorer significativement son confort, sa qualité de vie, et avoir la satisfaction personnelle d’Å“uvrer pour préserver notre environnement.
      Sous un angle plus pratique, le calcul du ‘Temps de Retour sur Investissement’ n’est pas pertinent dans le cas de travaux d’économies d’énergie, car il élude l’amortissement de l’investissement dans le temps. Personne n’achète sa voiture au comptant, pourquoi le faire pour rénover son logement ?
      Dans bien des cas l’équilibre entre les économies d’énergie réalisées et le remboursement de l’éco-prêt à taux zéro qui a financé les travaux est atteint dès le premier mois, sans prendre en compte les aides financières.

    • Vous avez bien identifié le problème. C’est pour cela qu’il convient, avant d’amorcer quelques travaux que ce soit, d’identifier les gains potentiels d’énergie et le seuil de rentabilité. Ce dernier dépend à la fois de la performance initiale du logement bien sûr, mais également du prix de l’énergie, qui chute exceptionnelle ces deux dernières années mise à part, ne fait que grimper.
      Concernant l’efficacité, c’est bien pour cette raison que nous militons, avec d’autres, pour que soit réalisés des travaux de rénovation AVANT d’installer une nouvelle chaudière ou un panneau solaire. Parce qu’une bonne isolation bien installée peut durer ad vitam aeternam, ou presque, ce qui n’est pas le cas des équipements qui outre leur entretien ont une durée de vie limitée. Autant commencer par l’investissement le plus sûr.
      Enfin, le fait que le seuil de rentabilité soit à 15 ans n’est en-soi ni la question ni le problème. Ce n’est pas la question car viendra nécessairement le jour où les propriétaires de passoires seront tenus de rénover, de gré ou de force. Pour le moment l’État fait de l’incitation, mais il y a fort à parier qu’il montrera les dents aux plus récalcitrants dans quelques années (malus fiscal par exemple). Ensuite ce n’est pas le problème, car tout dépend du mode de financement de la rénovation. Si tout est pris sur vos fonds propres, vous mettrez en effet du temps à reconstituer votre cagnotte. Mais avec l’éco PTZ, les mensualités remboursées peuvent très vite (1 ou 2 ans, voire immédiatement) être inférieures aux gains d’énergie, ce qui rend la rénovation rentable immédiatement. Sans compter les primes, crédit d’impôts, aides locales, et, on en parle pas assez, la valeur verte, c’est à dire la valeur supplémentaire que prendra votre bien au moment de la revente du fait de sa faible consommation d’énergie (en zone peu tendue surtout).

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
le-test-semaine-LG-G5
Le smartphone révolutionnaire de LG ne se vendrait pas très bien

En mars, le constructeur coréen présentait le LG G5, son premier smartphone modulaire. Aujourd’hui, il annonce une restructuration en raison...

Fermer