OnePlus a payé 300 000 dollars pour que ses smartphones apparaissent dans House of Cards

Si les fans de la série House of Cards sont déjà habitués aux placements de produit (ou pas), la saison 4 de celle-ci a eu droit à un invité surprise : OnePlus.

House of Cards OnePlus

Et par ailleurs on sait aujourd’hui combien le constructeur chinois a payé pour que ses mobiles soient utilisés dans la série de Netflix. En effet, d’après le site The Verge, OnePlus a révélé qu’il a déboursé « plus de 300 000 dollars pour que ses OnePlus One, OnePlus 2 et OnePlus X apparaissent dans House of Cards ».

Un placement de produit ne fait généralement pas autant parler de lui. Mais celui de OnePlus est très révélateur de ses ambitions et d’une transformation qui est peut-être en train d’avoir lieu au sein de l’entreprise.

Fin 2014, OnePlus révélait au magazine Forbes qu’en tout, l’entreprise n’a dépensé que 300 dollars en publicités. « Tout cet argent a été dépensé en expérimentant sur différents types de publicités sur Facebook », lisait-on. OnePlus comptait surtout sur la mécanique virale du web pour faire connaître ses produits. Mais les choses sont peut-être en train de changer.

Il y a quelques jours, OnePlus annonçait la sortie vers le mois de juin de son nouveau tueur de haut de gamme, le OnePlus 3, durant une interview avec le site CNET. Carl Pei, co-fondateur du constructeur, avait également profité de cet entretien pour indiquer que cette année, l’entreprise fera plus de marketing.

Il faut aussi savoir qu’aux Etats-Unis, OnePlus vient d’annoncer un partenariat avec PayPal qui permet d’acheter ses smartphones à crédit (par exemple, le OnePlus 2 à partir de 22 dollars par mois). L’idée est de contrer les offres des opérateurs téléphoniques qui proposent des smartphones haut de gamme à des prix subventionnés.

(Source)

Répondre

Lire les articles précédents :
la belle vie
La Belle Vie : faire ses courses devient aussi facile que commander un Uber

Partons à la rencontre de Paul Lê et Alban Wienkoop, les deux entrepreneurs français qui veulent changer votre manière de...

Fermer