Une ingénieure californienne a réussi à presser un disque 33 Tours en vinyle à l’aide d’une imprimante 3D, et à l’écouter sur une platine vinyle classique.

On peut déjà enregistrer, éditer et produire de la musique de qualité professionnelle avec un ordinateur personnel ou une tablette, pour peu que l’on ait installé les bons logiciels et que l’on maîtrise un tant soit peu le sujet.

On peut aussi graver ses propres CD. Mais avec le retour en grâce du bon vieux vinyle, il fallait bien trouver un moyen de presser ses propres galettes. Comment faire ? En utilisant une imprimante 3D, bien sûr !

C’est la petite prouesse réalisée par Amanda Ghassaei, une ingénieure spécialisée en nanotechnologies, qui s’intéresse de près aux interfaces de manipulation de médias numériques.

vinyl 3d Presser (et écouter) ses propres disques vinyle avec une imprimante 3D !

En poste chez Instructables à San Francisco, elle a mis au point une technique qui permet de convertir des fichiers audio numériques en 33 tours vinyles qui fonctionnent sur n’importe-quelle platine. Même si la qualité audio est très dégradée, avec un taux d’échantillonnage de 11 KHz, soit quatre fois inférieur à celui d’un mp3, et une résolution audio de 5-6 bits, les musiques gravées sont facilement identifiables malgré le souffle important, et le son bien pourri, il faut le dire.

Une performance assez étonnante expliquée en détail (et en anglais) sur Instructables par son auteure, avec une autre vidéo qui montre tout le processus.