Le nouveau Nokia n’est pas un smartphone mais un téléphone à 19 euros

Microsoft sort un nouveau « téléphone » Nokia très basique à 19 euros.

Nokia 130

Si vous pensez que les téléphones basiques n’ont plus d’avenir, Microsoft (via Nokia) vous contredira certainement. En effet, alors que les constructeurs essaient de produire des « smartphones » pas chers (à l’image des mobiles sous Firefox OS ou des différents mobiles d’entrée de gamme), Microsoft vient de dévoiler un téléphone très basique dont le prix est réellement d’entrée de gamme.

Le Nokia 130 que Nokia vient de dévoiler sur son blog est équipé d’un clavier numérique et d’un écran de 1.8 pouces. Pas d’APN ni (apparemment) de connectivité 3G, mais juste un lecteur MP3 et un lecteur vidéo. Ce « service minimum » vous rappellera les mobiles d’antan.

Parmi les spécifications évoquées par Microsoft sur le blog de Nokia, on peut aussi citer l’existence d’une version Dual Sim, le Bluetooth, une fente pour carte MicroSD ainsi que l’autonomie du mobile qui rappelle celle du Nokia 3310 : 13 heures d’autonomie en appel et jusqu’à 26 jours en stand-by. Différentes couleurs sont disponibles.

Après la fin des Nokia X et des Asha

L’annonce de ce téléphone basique par Microsoft est un peu surprenante dans la mesure où il y a quelques semaines, celui-ci annonçait la fin des smartphones Nokia X sous Android et des Asha, deux gammes de mobiles low-cost (ou pas).

Dans sa publication de blog, Microsoft fait comprendre qu’avec ce nouveau produit, il cible celui qui est à la recherche de son « tout premier mobile » ou d’un téléphone provisoire.

Si le prix du Nokia 130 peut sembler très attrayant, nous pouvons tout de même nous demander si celui-ci séduira les foules, même dans les pays les moins développés.

L’année dernière, une firme d’analyse révélait via une étude que pour la première fois, les ventes de smartphones avaient dépassé celles des téléphones basiques comme le nouveau Nokia 130.

(Source)


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.