Suivez-nous

Lifestyle

Savez-vous combien de CO₂ vous émettez en regardant une série en streaming ?

Regarder une série Netflix sans bouger de son canapé pollue autant qu’un trajet en voiture. Découvrez quel est l’impact du streaming sur l’environnement.

Il y a

  

le

 
Netflix
© Netflix

Autrefois pour organiser une soirée film il fallait prendre sa voiture pour se rendre au vidéoclub, rembobiner la cassette et enfin profiter de sa soirée. Aujourd’hui, avec le streaming, un tel scénario paraît préhistorique. Il suffit de se rendre sur sa plateforme préférée, pour ne pas citer Netflix, et de lancer le film ou la série de son choix.

Cependant, tant de facilité cache forcément quelque chose. Des spécialistes se sont penchés sur la question, et selon leurs conclusions le streaming est une immense source de pollution. Par exemple, regarder une émission de 30 minutes revient à émettre 1,6 kg de dioxyde de carbone, l’équivalent d’un trajet en voiture de 6,28 km. C’est le constat de Maxime Efoui-Hess, un chercheur français faisant partie de l’association Shift Project.

Le think tank français déclare que l’année dernière le streaming vidéo a produit l’équivalent des émissions de CO2 de l’Espagne. Shift Project estime que cette donnée pourrait doubler au cours des 6 prochaines années. Alors que 34% du trafic en ligne est lié au streaming vidéo, l’autre grande partie provient du porno qui est une autre forme de streaming.

Gary Cook, responsable des campagnes sur le climat et l’énergie chez Greenpeace, indique que : « les vidéos en ligne se présentent sous forme de fichiers de très grande taille et de plus en plus volumineux avec chaque nouvelle génération de vidéo haute définition ». 

Les avis divergent sur la question, Dale Sartor du Center of Expertise for Data Centers estime que « pour que la consommation d’énergie reste stable au cours des cinq à dix prochaines années, il faut améliorer considérablement le rendement énergétique des équipements informatiques et des data center ou diminuer notre appétit pour les algorithmes ».

Andreas Andrae qui représente Huawei se confie à l’AFP en estimant que son entreprise consommerait jusqu’à 4,1% de l’électricité mondiale d’ici 2030. De son côté, l’entreprise CISCO affirme que le trafic vidéo devrait quadrupler d’ici 2022, jusqu’à représenter 80% du trafic global.

Quant aux plateformes comme Netflix, le leader du secteur continue son ascension en enregistrant une augmentation du chiffre d’affaires de 53% entre 2017 et 2018. Bientôt, d’autres concurrents de taille comme Disney+ ou encore Apple TV+ vont également débarquer sur le marché avec des ambitions similaires à celles de Netflix.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

7 Commentaires

7 Commentaires

  1. Hervé

    30 octobre 2019 at 15 h 22 min

    Bonjour,
    J’ai créé un petit calculateur pour estimer cette consommation de CO2 : https://calculs.en-pratique.fr/emissions-co2-streaming-video/
    C’est certainement perfectible, mais je retombe à peu près sur les chiffres de cet article !

    • Écolo revolte

      31 octobre 2019 at 12 h 32 min

      Sérieux! La culpabilisation atteint son paroxysme ici.

  2. Phil

    31 octobre 2019 at 9 h 12 min

    Du coup on fait quoi ?

    On interdit Netflix ? On interdit le streaming ? On arrete Internet ?

    • andré grenier

      31 octobre 2019 at 10 h 01 min

      Inciter fortement ces différentes compagnies de streaming à installer leurs serveurs en des endroits où l’énergie vient de sources renouvelables.

      • Phil

        31 octobre 2019 at 10 h 11 min

        Ok mais avec ce genre d’article, on culpabilise les utilisateurs (« Combien vous polluez… ») alors qu’il faudrait culpabiliser les entreprises car on a pas la main…

  3. Hervé

    31 octobre 2019 at 9 h 40 min

    @Phil : faut pas tomber dans les extrêmes, c’est sûr. Mais déjà, prendre conscience des impacts, c’est une première étape, ensuite chacun ses choix. C’est comme les déplacements en voiture, la surconsommation de viande… si chacun fait un peu…

  4. John 5959

    31 octobre 2019 at 11 h 42 min

    oui mais du coup, on ne va au videoclub en voiture pour prendre un dvd, on ne retourne pas au video club pour rendre le dvd;
    on n’achète pas de lecteur DVD, on ne presse pas de DVD et de boite en plastique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests